Menu
Rendez-Vous
A la Croisée des Mondes
Philip Pullman
Cittàgazze
Partenaires

btts

  Follow Twittagazze on Twitter  Follow Instagazze on Instagram

menuAccueilForumEncyclopaediaTchatF.A.QMeetingmenuLangue en menu
 
His Dark Materials

BBC December 1st, 2019 8pm - HBO December 2nd, 2019 9pm - OCS 3 décembre 2019, 20h40

L'aléthiomètre guide Lyra dans une nouvelle direction aux côtés de Iorek, jusqu'à une révélation aussi choquante que vitale dans sa quête pour retrouver son ami Roger et les autres enfants disparus...
S01E05 : Le Garçon Perdu
Durée : 60 minutes
1ere diffusion (BBC One) : December 1st, 2019 8pm
1ere diffusion (HBO) : December 2nd, 2019 9pm
1ere diffusion France (OCS) : 3 décembre 2019, 20h40

Réalisation : Otto Bathurst
Photographie : David Luther
Scénario : Jack Thorne
Musique : Lorne Balfe
Casting
Lyra Belacqua : Dafne Keen
Pantalaimon : Kit Connor
Will Parry : Amir Wilson
Elaine Parry : Nina Sosanya
Iorek Byrnison : Joe Tandberg
John Faa : Lucian Msamati
Farder Coram : James Cosmo
Raymond Van Gerrit : Mat Fraser
Ma Costa : Anne-Marie Duff
Tony Costa : Daniel Frogson
Lee Scoresby : Lin-Manuel Miranda
Hester : Cristela Alonzo
Homme au teint pâle : Jamie Wilkes
Carlo Boreal : Ariyon Bakare
Toby : Cameron King
M. Hanway : Ray Fearon
Serafina Pekkala : Ruta Gedmintas
Kaisa : David Suchet
Billy Costa : Tyler Howitt
Thomas : Robert Emms
Jack Verhoeven : Geoff Bell
Dr Cooper : Lia Williams
Chasseur Saomyède : Pasi Antero Remsu
Soeur Clara : Morfydd Clark
Soeur Betty : Kate Rutter
Le truc à savoir
  • 6.69 millions de spectateurs ont regardé cet épisode sur BBC One au Royaume-Uni et en replay sur 7 jours (8.07 millions sur 28 jours - Source)
    Notre Critique
    •    Quand il y a quelques mois nous annoncions le début anticipé du tournage de la seconde saison avec Amir Wilson, nous étions loin de nous imaginer que la production nous roulait dans la farine et tournait en fait les séquences de la saison 1 ayant pour cadre notre monde... Aussi, rencontrer Will dès la première séquence de cet épisode - quand bien même on commençait à s'y attendre - ça en bouche quand même un coin !
         Ce cinquième épisode introduit donc le second protagoniste de la série et la perspective de mélanger ces deux trames narratives s'avère plutôt intéressante en plus d'être logique du point de vue de l'équilibre de la série : introduire un second protagoniste permet de fidéliser un public différent, de diversifier les propos et surtout de permettre à la seconde saison de se passer de cette présentation. Les choses étant posées dès à présent, la seconde saison devrait démarrer sur les chapeaux de roue avec des personnages déjà familiers pour les spectateurs. Et l'on ne peut que saluer la prestation d'Amir Wilson (et de sa mère, épatante Nina Sosanya) : s'il campe un Will indéniablement plus vieux que dans les romans, il reste sinon très proche dy personnage décrit par Philip Pullman...
         Si le titre s'applique bien à son profil, Will n'est toutefois pas le principal garçon perdu de l'épisode. Le gros de l'histoire tourne ici autour de Billy Costa, retrouvé dénué de daemon par Lyra sur base des indications de l'aléthiothing (comme dirait Lee). Cette séquence capitale, toutefois, ne fonctionne que partiellement. D'une part car Lyra ne croise personne dans le village de pêcheurs, perdant ainsi une occasion de dramatiser l'enjeu, mais surtout cas le traitement de l'absence de daemon est plutôt atténué. Ici, pas de poisson sec en guise de substitut (Jack Thorne a expliqué depuis que les scènes ont été tournées mais ne fonctionnaient pas), privant Lyra d'une de ses grandes scènes du livre, mais surtout pas beaucoup de réaction de la part des Gitan face à cette absence. La série se focalise plutôt sur la mort de Billy que sur l'horreur que représente l'intercision. Le choix est acceptable, mais il y avait clairement la place pour développer les deux thèmes et remuer un peu plus les émotions. Au moins l'épisode se rattrape avec une poignante scène de bûcher et un vibrant chant sous les étoiles.
         Le reste du scénario fonctionne plutôt bien tout en réservant quelques surprises. Boreal continue ses magouilles, l'attaque du camp de Gitans (le seul décor à me faire tiquer pour cette première saison) est réduite par souci de fluidité à un simple enlèvement d'enfant alors qu'un entraînement de boxe inattendu et les quelques autres séquences dans notre monde s'avèrent très efficaces pour poser un tas de petits cailloux utiles à la suite du récit centré sur Will.
         Du côté des personnages, les meilleurs moments tournent cette fois-ci autour de Coram qui brise son coeur en retrouvant pour la première fois Serafina en quatre décennies, Lord Faa qui semble enfin chercher à briser (à sa manière bourrue) avec Lyra tandis que Lee pétille et que Lyra chevauche Iorek sur les étendues glacées du grand Nord en s'adressant à lui comme à un ami de toujours... Tout ne va pas si mal sous les aurores boréales !
         Haku
    Photos de l'épisode




    Commentaires


    publicit  

    L'Epouvantail et son valet

      publicit