Episode 5 : Le Garçon Perdu

Toute l'info et discussion sur la série télévisée His Dark Materials produite par la BBC

Modérateur : Régents

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5819
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Nef »

Commentez et réagissez à l'épisode 5 : Le Garçon Perdu

Merci de placer les éventuels spoilers entre les balises BBcode correspondantes (bouton oeil barré)

Comment and react to episode 5 : The Lost Boy

Please insert spoilers between BBcode for that (crossed-out eye)
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5474
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Haku »

Bande annonce HBO diffusée hier soir.
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5474
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Haku »

Ouch le rude épisode que voilà - avec sa grosse surprise d'entrée et des émotions de partout... mais quelques regrets, aussi, quand même.
Spoiler
Will dès la première séquence, si ça ne vous en bouche pas un coin ça !
Si on s'attendait un peu quand même désormais à le voir avant la fin de la saison, que ce soit dès l'entrée en matière de cet épisode a de quoi calmer. Cela ressemble un peu à du teasing au départ, même si la séquence pré-générique est pour une fois vraiment équilibrée et n'expédie pas le générique trop rapidement comme cela était le cas la plupart du temps jusqu'ici. Le choix de mélanger les deux histoires permet de développer l'arc Boreal plutôt très intéressant et de nous emmener sur des voies inattendues. Point négatif pour contrebalancer : on se détourne pas mal de Lyra en suivant ce rythme à plusieurs temps. La ligne de conduite de Pullman "ne pas lâcher Lyra d'une semelle" (stick to Lyra, en anglais) est plutôt mal en point et le fait de ne pas suivre Lyra constamment change un peu l'approche et les sensations à la découverte de l'histoire ; bon, là j'en laisse l'impression mais en fait je ne ronchonne cependant pas tellement car le choix a du sens : faire huit heures non stop à suivre Lyra dans une série pour ensuite changer son braquet d'épaule et présenter Will de but en blanc, pas sûr que ce soit aussi rassembleur ni très télégénique et que cela pour un publicau-delà des lecteurs. Inclusion, diversité, tout cela. Je comprends le choix, j'en apprécie les avantages (mais en regrette aussi quelques désavantages) et suis curieux de voir si la S1 nous permettra de voir nos deux héros se rencontrer.

L'épisode avec ses hauts et ses bas nous embarque vers Bolvangar et comme le titre l'indique le gros morceau est donc l'enfant perdu que Lyra retrouve grâce à l'aléthiothing (copyright Lee). La série fait le même choix que le film en utilisant Billy Costa dans le séchoir à poisson. Ce qui est bien, c'est que cela nous offre une poignante scène de bûcher que le film oubliait un peu trop pudiquement. Ce qui est moins bien, c'est qu'on omet complètement le poisson séché grâce auquel dans le livre Lyra devenait reine de l'empathie (là elle se contente de pleurer) et déesse des révoltées en engueulant de tous les noms les gitans qui avaient viré le poisson. Côté gitan +1 Coram et Serafina se retrouvent et c'est mimi, côté -1 Lord Faa est toujours aussi distant (malgré sa petite remarque marrante sur les nuances d'adresse de Lyra de Lord à John). Côté bon point on construit un peu plus la plaisante relation Lee/Lyra et Iorek/Lee par petites touches assez pétillantes côté moins bon point il manque peut-être un peu de merveilleux dans la chevauchée - enfin oursauchée (pour le moment le vrai moment de merveilleux de la série, c'est Lyra qui regarde l'aurore dans l'épisode 4). Surprise : l'attaque du camp n'est quasiment pas un sujet : un mort, puis un enlèvement : du coup Lyra va se poser des tas de questions...

Du côté de notre monde, le rendu de la relation Maman/Will est plutôt intéressant, la série prend le tend de poser les choses et de s'arrêter un peu sur l'attention que Will porte à sa mère. C'est pour le coup satisfaisant, tout comme l'approche de Boreal auprès d'Elaine, l'aperçu des lettres, du chat, et de tous les éléments qui seront importants par la suite (maman qui compte les briques, moqueries des jeunes au collège, etc). Amir Wilson semble faire un Will convainquant, quand bien même il me semble vraiment grand pour le perso. En parallèle, Thomas, Carlo et son homme de main continuent d'espionner et de jouer au chat et à la souris en mélangeant les pistes sur leurs intentions. La scène de boxe est très bizarre; ou plutôt le fait d'avoir choisi une scène sur un ring de boxe car tout ce qui y est lié est utile et justifie l'existence de cette scène (la mère perdue, les moqueries des autres jeunes, l'absence de prise en charge mentionnée par le prof).

Bref. Episode riche en péripéties avec des émotions fortes à plusieurs reprises mais (je confesse) l'impression qu'en plusieurs occasions le scénario se prive d'armes pour faire monter la mayonnaise un peu plus.

Maintenant, dans huit jours Lyra va rencontrer sa génitrice, et rencontrer une guillotine. Ce sera l'heure de la révolution...
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5819
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Nef »

J'ai le sentiment que le titre avait une double lecture, cachée jusqu'ici.
Spoiler
Si le titre se réfère de façon évidente à Billy que Lyra découvre dans la cabane, je pense qu'il peut aussi s'appliquer à Will, d'où le fait de l'introduire dans cet épisode. J'ai l'impression qu'ils vont développer l'histoire de Will jusqu'à la fin de la saison pour lui faire franchir la fenêtre au même moment que Lyra.

Pour la mère de Will, la voir compter les briques m'a fortement rappelé les Spectres. Je crois me souvenir que c'était d'ailleurs une explication avancée à la fin du Miroir d'Ambre pour expliquer son état. Sur le match de boxe, outre présenter l'état de santé de sa mère et ses conséquences sur la vie de tous les jours, la scène permet aussi de montrer le côté combatif de Will (après tout, on devrait le voir tuer un homme d'ici la fin de la saison si ma théorie précédente est juste) prêt à tout pour protéger sa mère et... introduire la personnage qui s'occupera d'Elaine quand il partira, aka le prof de boxe (au lieu de la vieille voisine inconnue jusque là) avec cette petite phrase "ma porte est ouverte".

Je comprends tout à fait le choix de Billy pour le garçon fantôme. La série ne donne pas l'occasion de plonger en profondeur dans l'esprit de Lyra. Il faut marquer les esprits et l'affect du téléspectateur en sacrifiant un personnage connu et important pour les autres personnages. Contrairement au livre et au film où il était plutôt un battant, Billy n'a pas d'ailleurs pas vraiment brillé dans la série, une partie de son caractère contestataire transvasé en Roger.
Les choix scénaristiques assumés sont intéressants je trouve, faisant monter progressivement l'intérêt pour Will, et permet de garder à l'esprit que la série se déroule dans plusieurs mondes.
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5474
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Haku »

Tout à fait d'accord sur ton interprétation du titre de l'épisode et sur tes analyses successives :)
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4550
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Rey »

Bon, je suis contente qu'on soit dans le vrai nord. Le début est sublime, ça partait super bien. Mais finalement, pas mal de déceptions dans cet épisode même s'il tient la route.
Spoiler
Déjà, je ne voyais pas du tout la caravane des gitans comme ça. Mais d'où sort cette espèce de voiture tank ?!!! L'installation du campement m'a à peine réconfortée, ce n'est pas du tout comme ça que je voyais les choses. Mais le pire, c'est cette espèce de base lunaire qu'ils ont construite sur un promontoire ! Ca n'a aucune crédibilité, encore moins avec cette espèce de réserve dans laquelle se laisse mourir Billy.

Tiens, Billy, parlons-en ! D'où c'est Billy le petit fantôme ?! Alors là, je ne cautionne pas du tout. Le passage de Lyra dans le village est tout bâclé aussi. N'importe quoi cette lampe tempête posée toute allumée en plein milieu du passage. C'aurait eu plus de sens avec un villageois qui la lui donne pour les débarrasser du fantôme. Et j'aimais tant la réplique du "on emmène l'enfant, ils peuvent bien nous offrir le poisson". Je suis très fâchée qu'ils l'aient enlevée. Tout comme la colère de Lyra qui recherche le fameux poisson et qui grave une pièce comme pour les érudits. Pour moi, c'était un passage très fort, cet affrontement qu'elle avait avec les gitans moqueurs. Je l'attendais avec impatience alors je suis dépitée. Très très déçue.

Il est censé faire froid mais ça ne se voit qu'aux vêtements. Elle dit à Iorek qu'il fait froid mais elle ne tremble pas d'un mini cheveu et elle épluche son œuf comme si elle n'avait pas froid aux mains. Pas crédible. D'ailleurs, aucune buée de s'échappe jamais de leurs bouches. Je trouve que ça décrédibilise complètement l'ambiance. En ce moment, il fait 3 degrés quand on attend le bus de ramassage. On a des bonnets et des écharpes et si on parle, on fait un petit nuage. Alors qu'on est loin loin loin du grand nord j'vous f'rais dire ! Et puis elle devrait se promener avec le la viande séchée, sans déconner (en plus, j'aime pas les oeufs :blee: )

Quant à Séraphina, elle ne me plait pas non plus. Je comprends le choix du vol libre plutôt que du balai cependant.

La bonne surprise, c'est du côté de Will. Au début je me suis dit : "de la boxe ? Mais depuis quand il fait de la boxe ?" mais en fin de compte, c'est pas mal parce qu'ils en tirent une relation de confiance avec l'entraîneur. Ce sera mieux que de déposer sa mère chez un prof de piano qui viendra d'on ne sait où. Le côté instable de la mère est bien mis en évidence dans toutes ces scènes et le suspense est à son comble. En tout franchise, j'ai même quitté l'écran des yeux à plusieurs reprise parce que ça me faisait flipper :'D

Je pense quand même qu'ils auraient du passer moins de temps sur Will (reporter dans un autre épisode je veux dire) pour mieux traiter toutes les scènes concernant l'enfant perdu. Ils sont passés vite sur l'attaque des tartares mais le nécessaire y est sur ce point malgré tout et il faut bien faire des choix.
Bon, globalement, j'en attendais beaucoup et j'en sors insatisfaite...
Sur ce, je vais voir vos avis
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal

Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4550
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Rey »

Bon, je constate que nos impressions sont similaires...
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal

Avatar du membre
Aryl
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 105
Enregistré le : lun. 05 avr. 2010, 14:53
Localisation : Entre les mondes...

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Aryl »

'soir à tous !

Comme je le pensais, j'ai énormément de mal avec cet acteur...
Spoiler
Le choix d'acteur pour Will ne passe vraiment pas pour moi. Alors, même s'il ne ressemble pas du tout à l'idée que je me faisais de lui physiquement, j'aurai pu m'en accommoder. Mais là, j'ai clairement l'impression qu'il a 16 ans là ou Lyra semble en avoir 12 à peine. Puis bon, le bon gars de 1m80... Je vois pas du tout comment le développement normal de la relation entre ces 2 personnages peut être crédible à l'écran... on verra bien.
Au contraire, j'adore le choix de Lee Scoresby. Un vrai coup de coeur, tant pour l'acteur que pour les choix scénaristique. Un peu triste que cela éclipse un peu la relation entre Iorek et Lyra Parle d'Or, mais cette épisode semble rattraper le coup.

Le fait de mêler les différentes intrigues entre les mondes est pour moi un vrai coup de génie. Il fallait le faire pour garder l'attention des spectateur dans la saison 2, et je trouve le rendu agréable. Grande mention à Lord Boréal que je trouve particulièrement réussi. Hâte de voir la suite !

Simple question... c'est moi où j'ai l'impression que la série nous présente un énorme black washing ? Autant cela me gène absolument pas pour personnages comme Boréal ou le Maitre de Jordan, autant j'ai toujours autant de mal avec John Faa et Will...
Ca avance vite, hâte d'arriver à la fin avec un final qui s'annonce grandiose !
Image

Avatar du membre
Romanuscaius
monstre des falaises
monstre des falaises
Messages : 5
Enregistré le : lun. 11 nov. 2019, 13:06

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Romanuscaius »

Pas vraiment le temps de faire des critiques en ce moment, je vais juste revenir sur quelques éléments qui m'ont un peu dérangé ou au contraire que j'ai apprécié :
Spoiler

Alors, vu l'arc des épisodes précédents avec notre bon vieux Carlo Boreal, je savais que tôt ou tard, Will apparaîtrait et j'avais parié sur cet épisode… mais dès la première scène et autant montré à l'écran, j'avoue que je n'étais pas prêt !
En vrai, j'accroche à fond parce que enfin j'ai eu sous les yeux de nouvelles scènes transposées du livre à l'écran et totalement inédites par rapport au film de 2007, j'ai eu l'impression de voir la scène d'intro du 2ème film dont j'ai tant rêvé (au sens propre !)
L'acteur qui fait Will ne me pose pas trop de problème, certes il est âgé mais je trouve que les âges dans les livres sont totalement faussés; à 12 ans quasi personne n'a la maturité de Will (et celle de Lyra non plus), donc un protagoniste comme lui me semblait logiquement joué par un plus âgé.

Dans les points négatifs les propos du "hackeur" qui travaille pour Boreal qui dit qqch comme ça sorti de je- ne-sais-où: "je pense qu'il y a des traces ÉCRITES dans cette maison qui prouvent que John a été dans le Nord pour trouver un passage" Un peu trop "deus ex machina" pour moi, pas très bien amené en tout cas.
De plus, comme dit plus haut, le village des pêcheurs… n'est tout simplement pas un village! La scène aurait été plus flippante s'il y avait eu des gens apeurés, ou une simple séquence avec des volets qu'on ferme. Et j'ai vu des commentaires sur d'autres forums de gens qui n'ont pas compris ce que Billy faisait là, que la série était trop en rush, et en effet, on prend pas trop son temps. Il y a des trucs qui sont répétés beaucoup de fois (ils nous volent nos enfants, on va se battre,... 56ème fois que je l'entends) mais des éléments du scénario non montrés ou non mentionnés (Billy est là parce qu'ils l'ont relâché de Bolvangar et qu'il a erré jusqu'au village où les habitants ont pris peur et c'est pour ça qu'il est enfermé dans la réserve)
L'attaque des Tartares n'est pas du tout flippante non plus, j'en suis à me demander pourquoi sur certaine chaîne la série est déconseillé au moins de 12 ans, jusqu'ici aucune goutte de sang visible, les gens meurent bien proprement sans égratignure. (Je suis sadique sur les bords, je sais. Et je suis quasi certain que la scène de torture avec la sorcière et Mme Coulter dans le tome 2 n'arrivera pas dans la série, mais c'est pourtant ma scène de tension préférée)

Avatar du membre
Anne-Emmanuelle
Archange
Archange
Messages : 6984
Enregistré le : mer. 04 oct. 2006, 22:29
Localisation : Sur Vinéa

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Anne-Emmanuelle »

Je n'ai pas vu encore la série, mais je lis ce que vous écrivez, plus ou moins en diagonale.
Spoiler
Je lis donc que Billy a été choisi pour faire le garçon perdu. Est-ce que ça ne vous rappelle rien ? C'était déjà le cas dans le film de 2007. Moi ça m'avait choquée à l'époque, même si ça relevait d'un choix scénaristique assez logique : pas le temps d'introduire un nouveau personnage, d'expliquer comment il a été ramassé par Mrs Coulter. Finalement, ils ont repris ce raccourci, ce qui permet d'augmenter la colère des gitans, alors qu'au contraire, il était censé être sauf et retrouver sa mère après la bataille de Bovlangar.

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5474
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Haku »

Concernant la coupe que nous sommes plusieurs je crois à mentionner :
Spoiler
- des plans précis de l'épisode montrent que le poisson était prévu et a été filmé (un mauvais raccord permet de s'en convaincre : on entrevoit la forme entre les mains de feu-Billy)
- de plus, il y avait hier (5/12) une avant première de l'épisode 6 à Londres à laquelle un de mes contacts anglais a assisté. La question a été forcément posée et le scénariste a expliqué (m'a-t-on dit) qu'ils ont finalement coupé le poisson car la scène à l'écran ne fonctionnait pas, quelle que soit la manière de s'y prendre. Peut-être dans le DVD ?
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
El Famoso
Ours
Ours
Messages : 17
Enregistré le : sam. 09 nov. 2019, 13:32

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par El Famoso »

Alors, épisode qui m'a laissé plus mitigé à chaud, il passe bien mieux après quelques jours pour réfléchir aux intentions derrière.
Bon, celui-ci, c'est vraiment dur d'en parler sans spoilers, alors je rentre immédiatement dans le vif du sujet:
Spoiler
  • Acteurs
    Bon, comme d'habitude, le cast déjà introduit est vraiment parfait, Joe Tandberg est génial en Iorek (à souligner, parce que quand je l'ai vu physiquement à l'annonce, j'avais de très gros doute sur sa capacité à incarner l'ours en armure), Lin-Manuel Miranda est toujours mon coup de coeur en terme de casting (son alchimie avec Dafne Keen est dingue!), et nos amis gitans ont toujours une aura aussi forte, surtout qu'ils ont des émotions intenses à jouer ici.
    Serafina a aussi l'air convaincante (bon, pour le coup, Eva Green m'avait laissé un très bon souvenir dans le film, donc je l'ai pas encore totalement oubliée), et j'adore son costume.
    Mais évidemment, l'événement majeur de la semaine, c'est l'introduction de Will et sa mère!
    Au niveau de la mère, j'ai pas grand chose à dire, l'actrice est convaincante, elle fait le travail. Et du côté de Will, je trouve qu'Amir Wilson s'en sort plutôt bien, même s'il n'a pas encore l'occasion de briller, il est juste. Petit point fort, je trouve qu'il a cette "profondeur" dans le regard que j'imaginais chez Will. Physiquement, par contre, j'attends de le voir avec Dafne Keen pour voir s'il fait pas un peu vieux (enfin, ça devrait aller à mon avis, il a encore un visage assez infantile, et Will a toujours eu 1-2 ans de plus que Lyra).
  • Scénario
    Alors, là, pour le coup, il y a des trucs à dire. On va commencer par ce que j'ai aimé sans réserves.
    D'abord, l'épisode est très posé et offre pas mal de scènes de dialogues, qui, je trouve, développent très bien les relations entre les personnages. J'ai notamment trouvé les scènes entre Lyra et Iorek et Lee très réussies, elles tissent vraiment une relation intime entre eux. De même pour le dialogue Serafina/Farder Coram, qui joue habilement sur un amour mêlé à du regret, de la nostalgie et une certaine tension/défiance pour rendre Serafina intrigante et Coram touchant.
    Au niveau de notre monde, les délires de la mère de Will insistent peut-être un peu trop sur la destinée de ce dernier, mais globalement la relation entre les deux marche, avec un Will très protecteur et une mère très perdue et malade. En outre, j'aime beaucoup l'idée de faire faire de la boxe à Will, je trouve que c'est particulièrement adapté à notre époque, et ça lui donne au moins une personne de confiance à qui confier sa mère (l'entraîneur).
    Et maintenant, passons à ce qui peut diviser: le garçon perdu. Alors, pour le fait qu'ils aient pris Billy Costa à la place de Tony Makarios, je suis entièrement pour: dans le contexte d'une série, qui a un temps limité pour raconter son histoire, prendre Billy donne un impact et un enjeu émotionnel instantanés bien plus importants qu'un illustre inconnu. Après, il y a le cas du poisson. En effet, ça m'a déçu pendant la scène, qu'ils aient coupé ça, mais il y avait un truc qui me dérangeait: je trouvais que malgré ma déception, la scène fonctionnait. Pourquoi? Eh bien, je pense que c'est la mise en scène qui joue appuie des leviers émotionnels différents des livres, mais je vais y revenir en temps venu dans la partie dédiée.
  • Mise en scène
    Donc, avant tout, très gros point fort de l'épisode: le Nord. J'ai adoré les très nombreux plans aériens montrant les vastes plaines glacées, les paysages sont vraiment très impressionnants, l'immersion dans cet environnement est vraiment totale (à part peut-être pour le froid qui se ressent grâce aux costumes, mais n'est en effet pas très souligné, mais bon, c'était clairement pas ce sur quoi le réalisateur voulait mettre l'accent de toute façon). Et au niveau des décors qui entourent les Gitans, j'ai pas été dérangé par leur base, qui fait très base arctique, et qui pour le coup est un décor vraiment original dans une série, je vais pas cracher sur une bonne idée visuelle.

    Ensuite, on a un épisode qui est très riche en dialogues assez intimistes, du coup, on va avoir pas mal de champ-contrechamps en plan assez rapproché, avec un réalisateur qui pose sa caméra pour laisser jouer ses acteurs, qui sont pour le coup vraiment bien dirigés. Et en terme de dialogue, j'ai beaucoup aimé la façon de filmer Iorek, de face, à hauteur et à taille humaine, lorsqu'il parle, ajouté à sa façon de parler et de se mouvoir (les expressions faciales, sa façon de lever la patte...), j'avais vraiment l'impression qu'on filmait un vrai acteur, humain, et par conséquent ça humanise Iorek, ça lui donne ce côté très tangible, présent, et ça crée une vraie empathie pour lui, pas une seul seconde on n'a l'impression d'être face à une créature numérique factice.

    Quelques mots sur la partie Will. Déjà, les jeux sur les reflets et les symétries au niveau du bassin sont à la fois très suggestifs symboliquement vis-à-vis du voyage entre les mondes, mais sont aussi vraiment beaux esthétiquement parlant. On a aussi des couleurs très désaturées, très réelles, dans un environnement qui est à la fois très familier, mais aussi très vide. On a rarement plus de 2-3 personnages dans le cadre, arrière-plan compris, ce qui donne un sentiment de malaise, de solitude, qui renforce la tension et l'impression que quelque chose cloche, surtout compte-tenu du comportement de la mère de Will. D'ailleurs, pendant les passages de nuit, on a des jeux sur le clair-obscur qui renforcent l'atmosphère inquiétante (le visage de la mère est souvent très éclairé d'un côté et très sombre de l'autre, ce qui est assez anxiogène, c'est le principe de mettre une lampe torche sous votre visage quand vous racontez une histoire d'horreur au camping). Vous noterez aussi les quelques très gros plans sur le visage de la mère de Will avec un arrière-plan complètement flou, qui appuie son état d'esprit absent, perdu, isolé. Finalement, on a aussi pas mal de plans zénithaux (en plongée, à la verticale des personnages, assez haut, souvent le point de vue omniscient, divin, qui souligne la fatalité) qui donnent ce sentiment que les personnages sont soumis au poids du destin.

    Et enfin, on attaque le gros morceau, avec tout ce qui concerne Billy. Déjà, la scène dans le village est particulièrement bien gérée en terme de tension et de dramatisation, que ce soit au niveau visuel, avec les perspectives qui ont cette "grange" noire pour point de fuite, le plan zénithal quand Lyra est sur le point d'entrer, et les jeux de clair-obscur entre la lampe étincelante et le noir total de la nuit (là, vous noterez les mêmes procédés de mise en scène que la partie Will, un écho entre les "garçons perdus"), ou au niveau sonore, avec les couinements de Pan et Lyra qui répète en permanence qu'elle doit dompter sa peur. Et là, le moment controversé: elle trouve Billy, plus ou moins conscient, et il n'a pas son poisson. Et à première vue, oui, ça nous manque à nous, lecteurs. Sauf qu'en réfléchissant bien, est-ce que ça aurait fonctionné ici? Eh bien, je ne pense pas, parce que le poisson est là pour souligner l'absence d'un daemon. Or, dans la série, à cause du budget limité, le monde de Lyra ne grouille pas de daemons, loin de là, et c'est donc compliqué de jouer sur cet "accessoire" visuel de manière très crédible. Du coup, au lieu de se concentrer sur Billy, on se concentre énormément sur Lyra et Pan, ce qui a deux effets: d'abord, on renforce la présence de Pan et on s'intéresse à ses réactions: dans une série où on ne peut montrer les daemons que lorsqu'ils sont importants, il est plus astucieux de souligner la présence et l'existence de l'un d'eux que de jouer artificiellement sur l'absence de Ratter, parce que finalement, on a vu plus de personnages sans daemon qu'avec. D'autre part, se concentrer sur Lyra minimise beaucoup la présence à l'écran de Billy. Couplé au fait qu'il soit totalement amorphe, ça donne l'impression qu'il n'est pas là, il n'a pas de substance, pas de force vitale qui puisse le retenir à l'écran, la caméra et le montage l'éclipsent donc faute de vie à filmer. Et c'est ça qui remplace le poisson au niveau de la mise en scène: plutôt que de souligner l'absence physique d'un daemon qu'on ne voit que très rarement, on souligne l'absence de son essence, en faisant de Billy un fantôme, absent et sans âme, sans substance.C'est un parti pris qui naît des contraintes techniques liées aux daemons mais qui visiblement fonctionne bien (en tout cas, ça a très bien marché chez un non-lecteur que je connais qui a eu un coup de coeur pour la série).
    Et, quand Billy est ramené à la base, vous noterez qu'on voit plus de daemons à l'écran que d'habitude, toujours pour souligner ce contraste par la présence de daemons plutôt que par leur absence.
    Et les scènes suivantes sont aussi très fortes, avec la scène où Ma et Tony voient Billy mourir, qui est pour le coup une scène très intimiste, sans daemons, qui cherche avant tout à faire sentir la détresse d'une famille sans artifices ou distractions.
    Et bien sûr, la scène de l'incinération, scène vraiment touchante pour le coup, où je relèverai notamment ce plan sur les daemons endeuillés, qui est pour moi LE plan qui fait passer la pilule et qui compense l'absence régulière de daemons en arrière-plan, en les montrant de la bonne manière exactement au moment où c'était nécessaire pour que toute cette péripétie prenne du sens.
    Et petit mot de fin sur la mise en scène: vous remarquerez que, depuis le début de la série, toutes les scènes fortes des gitans jouent sur une forme de musicalité (la cérémonie pour Tony, le discours de John Faa, la mort de Billy et son incinération). Je trouve que c'est une excellente façon de créer une identité gitane à l'écran, vu que cette communauté est particulièrement associée à sa musique et que la musique permet de faire passer beaucoup d'idées et d'émotions en peu de scènes.
Voilà, en conclusion, un épisode qui, avec du recul, apporte toujours beaucoup d'éléments intéressants, même si il peut laisser mitigé à chaud. Je me demande comment ils vont gérer Will dans la suite, je verrais bien, dans l'épisode "Fight to the death", un déroulement en parallèle du combat de Iorek et du meurtre commis par Will, qui, par le montage, reprendrait les parallèles entre Will et Iorek établis par le narrateur des romans.
PS: J'ai l'impression que certaines tournures de phrases sont un peu laborieuses/répétitives ce soir, pardonnez-moi, je suis assez fatigué, sûrement trop pour me relire correctement sur un message aussi long, je vous prie de passer outre mes quelques errances :fatigué:

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5819
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Re: Episode 5 : Le Garçon Perdu

Message par Nef »

Une remarque que je voulais faire aussi, un peu comme pour le précédent épisode : le générique part trop vite et interrompt brutalement la scène qui le précède
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179

Répondre