Menu
Rendez-Vous
A la Croisée des Mondes
Philip Pullman
Cittàgazze
Partenaires

btts

  Follow Twittagazze on Twitter  Follow Instagazze on Instagram

menuAccueilForumEncyclopaediaTchatF.A.QMeetingmenuLangue en menu
 
His Dark Materials

BBC November 24th, 2019 8pm - HBO November 25th, 2019 9pm - OCS 26 novembre 2019, 20h40

Lyra et les Gitans arrivent dans le Nord et cherchent de l'aide auprès du consul des Sorcières, de l'aéronaute Texan Lee Scoresby et de l'ours en armure au service de la ville.
S01E04 : L'Armure
Durée : 60 minutes
1ere diffusion (BBC One) : November 24th, 2019 8pm
1ere diffusion (HBO) : November 25th, 2019 9pm
1ere diffusion France (OCS) : 26 novembre 2019, 20h40

Réalisation : Otto Bathurst
Photographie : David Luther
Scénario : Jack Thorne
Musique : Lorne Balfe
Casting
Lee Scoresby : Lin-Manuel Miranda
Lyra Belacqua : Dafne Keen
Farder Coram : James Cosmo
Sysselman : Harry Melling
John Faa : Lucian Msamati
Dr Martin Lanselius : Omid Djalili
Iorek Byrnison : Joe Tandberg
Mrs Coulter : Ruth Wilson
Father Garret : David Langham
Father MacPhail : Will Keen
Cardinal Sturrock : Ian Peck
Fra Pavel : Frank Bourke
Tony Costa : Daniel Frogson Raymond van Gerritt : Mat Fraser
Carlo Boreal : Ariyon Bakare
Iofur Raknison : Joi Johannsson
Hester : Cristela Alonzo
Pantalaimon : Kit Connor
Kaisa : David Suchet
Iofur Raknison : Peter Serafinowicz
Le truc à savoir
  • 6.87 millions de spectateurs ont regardé cet épisode sur BBC One au Royaume-Uni et en replay sur 7 jours (7.91 millions sur 28 jours - Source)
    Notre Critique
    •    Que de belles choses dans cet épisode et que de surprises, à nouveau ! Nous voici donc à Trollesund, où le Magisterium cherche à gagner en influence, et où gravitent les meilleurs sidekicks des mondes entiers : Lee et Iorek. Trollesund, où Lyra commence également à s'affirmer et prendre les initiatives qu'il faut.
         La série gagne donc dans l'épisode du jour deux nouveaux protagonistes impatiemment attendus. Le premier est Lee Scoresby qui par un surprenant casting est donc désormais jeune et chanteur. Dit comme ça, il y avait de quoi s'inquiéter. Et pourtant... bien qu'à des kilomètres de ma vision de Lee, Lin-Manuel Miranda campe pourtant un très, très bon Lee, aussi attachant et proche de Lyra qu'on peut l'espérer : complice, malicieux, surpris et surprenant - secondé de plus par la lumineuse Hester. A ses côtés, Iorek est sombre et inquiétant, plus noir et menaçant que dans les romans - nullement un ours en peluche en tout cas et c'est aussi bien ainsi ainsi.
         A leurs côtés, les autres personnages tirent leur épingle également : Coram Van Texem (nommé ainsi en référence à La Belle Sauvage) a le bon goût de contredire John Faa (toujours très renfrogné) et confie ses peines de cœur à Lyra, Ruthless Ruth mouche tout le monde dans chaque scène où Marisa Coulter apparaît, Lanselius est joyeusement ambivalent, le Sysselman gentiment allumé tandis que Pavel et Boreal (dont le jeu trouble interpelle) jouent sadiquement au chat et à la souris...
         En dehors de ça, on crève d'envie de pouvoir nous aussi se promener dans Trollesund (malgré le manque de neige), Lanselius a une cave très emballante avec des aiguille de sapin partout, le zeppelin de Marisa est plutôt cosy et s'ils sont un poil cinglés au Magisterium, au moins ils ont eux aussi un aléthiomètre qui a de la gueule, métallisé et intégré au mobilier... L'épisode fait le quasi sans faute visuel, s'offrant même le luxe de souffler pour livrer une séquence nocturne pleine de douceur à la lueur d'une aurore boréale sous laquelle nous pouvons prendre le temps de souffler et même de nous émerveiller aux côtés de Lyra et Tony...
         Si je dois trouver à redire sur l'épisode, alors ce sera très personnel, seulement à demi-mot et cela concernera la scène du bateau du pré-générique. L'approche de Trollesund est probablement la séquence du roman que je préfère, un petit paragraphe descriptif où Pullman parvient à nous faire inhaler aux côtés de Lyra l'odeur du nord. Si je suis éminemment heureux que ce bref moment soit indubitablement inclus à l'épisode (la montagne reprend exactement la description de l'auteur), j'aurais juste rêvé de quelques secondes de plus pour avoir le temps de ressentir cette impression d'ailleurs et d'évasion avant que ne démarre le générique. Mais quand on n'a que cela à reprocher, c'est que les choses ne vont pas si mal !
         Haku
    Photos de l'épisode




    Commentaires


    publicit  

    La Première Mondiale à Londres

      publicit