Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Pour se culturer entre amis et apprendre des choses qui n'ont rien à voir avec le monde de Pullman

Modérateur : Régents

Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4798
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Rey »

Haku a écrit :
mar. 19 nov. 2019, 22:47
J'ai perdu mon corps (Jérémy Clapin)
Une main sectionnée cherche à rejoindre depuis un hôpital son propriétaire. L'occasion de retracer le chemin de ce dernier...
O_o O_o
Mais quelle drôle d'idée !!
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal
Avatar du membre
Anne-Emmanuelle
Archange
Archange
Messages : 7329
Enregistré le : mer. 04 oct. 2006, 22:29
Localisation : Sur Vinéa

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Anne-Emmanuelle »

Hier soir j'ai regardé Imitation game qui passait sur la 3. C'est un film biographique sur la vie d'Alan Turing et plus particulièrement sur son invention de la machine qui a permis de casser le code secret des allemands pendant la 2e guerre mondiale, la machine Enigma.
Je ne sais pas quelles sont les libertés narratives prises, notamment durant son enfance, mais ce que je sais du personnage historique (autiste asperger, homosexuel qui doit le cacher) c'était plutôt exact. Et j'adore l'histoire du déchiffrement d'Enigma, donc j'ai trouvé que c'était un film bien sympa, même si on ne peut pas dire que c'était un film réjouissant.
Avatar du membre
salvanas
monstre des falaises
monstre des falaises
Messages : 3
Enregistré le : ven. 29 nov. 2019, 13:57

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par salvanas »

Regardé Klaus hier soir sur Netflix, il a une histoire et une animation étonnantes. Quelque chose à regarder après un long moment.
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3822
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Nabubulle »

Rey a écrit :
mer. 20 nov. 2019, 13:12
Haku a écrit :
mar. 19 nov. 2019, 22:47
J'ai perdu mon corps (Jérémy Clapin)
Une main sectionnée cherche à rejoindre depuis un hôpital son propriétaire. L'occasion de retracer le chemin de ce dernier...
O_o O_o
Mais quelle drôle d'idée !!
Il ne faut pas s'arrêter à ça :B Et c'est tiré d'un bouquin, que je n'ai pas lu mais je serais curieuse de voir les différences entre les deux !

DarkHvn : Merci pour ce petit lien, je vais regarder ce court-métrage dans la semaine tiens :D

AE
: J'ai bien aimé Imitation Game aussi, je l'ai trouvé intéressant, et je ne connaissais pas le personnage non plus ! Pour Les crimes de Grindenwald, j'ai eu l'impression qu'il se passait beaucoup de choses et en même temps rien du tout, il y a beaucoup de flashback, et d'attente, et de personnages qui bougent beaucoup mais pour pas grand-chose finalement. Enfin, c'était vraiment mon ressenti à la fin de la séance.
Et je voulais voir Shaun mais j'ai tellement de films à voir que je ne sais pas s'il sera encore en salle quand enfin je pourrais m'y rendre :triste:

* 5 est le numéro parfait : J'ai beaucoup aimé l'esthétique de ce film italien autour de la mafia. Le réalisateur vient de l'univers de la bande dessinée et ça se voit, tant sur les couleurs que les plans et les effets (ralentis, etc.). C'était vraiment très chouette pour cet aspect esthétique et l'ambiance, par contre l'histoire est somme toute assez classique, et tire un peu en longueur, malgré un chouette personnage principal qui met un peu de couleurs sur ce scénario.

* Hors normes : Contrairement à Haku et à beaucoup de mes proches, je suis ressortie plutôt optimiste de cette séance. Je crois que c'est parce que j'ai pris le truc à l'envers. Au lieu de penser au fait que l’État se désengage complètement de ces cas difficiles, au manque de moyens (humains, financiers) et au désespoir des familles impuissantes, ce film m'a fait penser à ces individus passionnés/courageux qui s'investissent corps et âme, en mode "bricolage", "sur-investissement", pour sauver ce qui peut l'être. Et ça m'a donné un peu espoir, même si en vrai c'est vraiment la crise. J'ai été très sensible au ton finalement assez léger, on est loin d'un ton plombant et dramatique, les réalisateurs ont fait un très gros travail sur le rythme et l'humour pour ne pas nous plonger au 36è dessous. Bref, j'ai beaucoup aimé et, un peu comme pour Les invisibles, je trouve que c'est un bon moyen de traiter un sujet dur/difficile.

* Chambre 212 : Sympathique petit film, sorte de comédie sur fond de crise de couple, le tout avec une petite touche de fantastique. C'est bien rythmé, bien filmé, bien joué, bien sympathique :)

* Sorry we missed you : Ken Loach continue à faire dans le drame social pur et dur, dans la même veine de Moi, Daniel Blake (et pas dans celle de Looking for Eric, beaucoup plus léger, par exemple). Il nous montre la réalité, sans une once d'espoir, on est très loin de Hors normes ! Dans ce film-ci, il se concentre sur la dégradation des conditions de travail avec la transformation des contrats de travail : un père de famille qui devient livreur "à son compte" (=uberisation de la société), une mère de famille aide à domicile en contrat zéro heures (=précarisation). La fin est tellement...brutale que je me suis dis qu'ils avaient romancé pour appuyer jusqu'au bout sur la corde dramatique, mais depuis j'ai écouté des interviews de Ken Loach où il cite des situations similaires à celle du personnage principal de son film, j'ai donc réalisé que cette fin n'était pas romancée mais hyper crédible, et ça m'a vraiment foutu un coup au moral. Bref : sortez les paquets de mouchoir (mais c'est vachement bien quand même !)

* J'ai perdu mon corps : Chouette film d'animation comme l'a dit Haku, très bien maîtrisé au niveau de l'ambiance et du dessin. Au niveau de l'histoire, elle est en deux parties : les passages où l'on suit la main coupée qui cherche à retrouver son corps, qui sont d'une ingéniosité rare, avec des plans à hauteur de...main coupée, donc assez différents de d'habitude ; et puis les passages où l'on suit l'histoire de Naoufel et Gabrielle, histoire malheureusement très (trop ?) classique, et c'est vachement dommage. Ceci étant, certaines scènes sont vraiment chouettes et poétiques, mais si je devais chipoter, je regretterai ce scénario un peu trop basique pour la partie Naoufel/Gabrielle.

* Le traître : Grosse déception. Je savais pas que c'était un biopic, mais en plus c'était un biopic super long. On parle, encore une fois, de mafia. Le problème avec la mafia, c'est que dans la vraie vie, c'est pas des gens sympas. Donc, pour pouvoir les supporter en fiction, il faut réussir à nous faire oublier le côté "pas sympa du tout/assassin/etc.", insuffler une dose de charisme, ou je sais pas. Là, c'est pas le cas, du moins pas pour moi, résultat, j'ai juste passer tout le film à enrager. Et à trouver ça long.

* Petite patrie : Urrrrrrrg. Un film italien qui a quelques années, et qui était le premier film de fiction d'un réalisateur plutôt versé dans le documentaire. Bon, on voit l'influence documentaire au niveau des plans, de la façon de filmer les paysages. Quant au côté fiction...bon sang, quelle horreur. C'était super long, complètement décousu, hyper...je sais pas. Je ne suis juste pas rentrée dedans. Et je n'étais pas la seule, car des gens sont partis pendant la séance. HORRIBLE.

* Butterfly : Documentaire sur Irma Testa, jeune boxeuse italienne qui fut la première boxeuse italienne qualifiée pour les JO (de Rio). On suit son parcours, à partir de quelques temps avant Rio, jusqu'à l'après Rio, l'après défaite, et la façon dont elle a géré cela. Sur le principe c'était intéressant, après, c'est pas un parcours très différent de ceux d'autres sportifs présentés dans d'autres documentaires sportifs que j'ai pu voir, donc ça ne m'a pas transcendé. Ceci étant, j'ai trouvé très étrange de revoir son match contre Estelle Mossely, la française qui l'a éliminé aux JO...j'avais vu ce match à l'époque, en supportant Estelle, et revoir le match mais avec cette fois-ci le point de vue d'Irma...waouh. C'était curieux !

* Ovunque proteggimi : Film classique, titre italien car il n'est pas sortit en France (vu dans le cadre d'un festival). C'était mignon, mais dans une thématique proche je recommande plutôt Folles de joie.

* La mafia non è più quella di una volta : Un documentaire sur la mafia italienne, très drôle et intéressant, mais il me manquait des informations pour mieux comprendre de quoi il retournait. J'ai pas suffisamment de connaissances sur l'actualité italienne pour tout comprend.

* Au nom de la terre : Biopic, le réalisateur est le fils de l'éleveur au centre de l'histoire. Bon sang. C'était un beau film, très bien rythmé, mais terriblement dur, sur les conditions de vie extrêmement difficiles des agriculteurs...poignant.

* La cordillère des songes : Documentaire sur le Chili. J'avais bien aimé le précédent de ce réalisateur, sur le Chili également, qui s'appelait Le bouton de nacre. Concernant celui-ci, je suis un peu moins enthousiaste. Ce documentaire évoque toujours le passé du Chili (avec le coup d’État, la junte, Pinochet) et les répercussions à l'heure actuelle, et en cela il est vraiment intéressant. La photographie est superbe, et on retrouve le ton poétique. Mais ce propos est mêlé aux propres réflexions de l'auteur concernant sa relation à son pays et son engagement (il a fui la dictature à l'époque, vit en France et n'est jamais retourné vivre dans son pays d'origine) et, je ne sais pas, c'était intéressant et en même temps, peut-être un peu trop personnel ou complexe à lier avec le reste.
Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 6091
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Nef »

Je partage rarement mes films avec vous mais là, je suis tombé sur une pépite.

Il s’agit d’un film Netflix portugais de 45 minutes intitulé en anglais The Last Hangover ( je vous épargne le titre vo)

L’histoire se déroule au petit matin le lendemain de la Cène, le dernier souper de Jesus avec ses apôtres. Ambiance gueule de bois générale, tigre dans les toilettes, ... un petit air de Very Bad Trip assumé. Quelqu’un manque à l’appel : Jesus. Les 12 apôtres vont ainsi fouiller leur mémoire pour découvrir ce qui a bien pu se passer la veille et découvrir où a bien pu disparaître le messie.

Ne cherchez pas de message religieux dans cette histoire, il n’y en a pas, pas plus de morale ou d’éthique. Les auteurs ont clairement pris le parti de mettre en scène ce qui devait à la base être une simple blague, et ça marche. C’est un pur moment de divertissement et de délire ponctué de rires. Les apôtres sont tous des clichés de fetards, drogués, idiots ou rabat-joie.on pousse ici la caricature à son sommet et c’est efficace. Tous les miracles sont passés en revue de la tournée générale de vin à la multiplication des pains en passant par la résurrection. Et notons une inspiration certaine chez les Monty Python

Une petite bande-annonce pour finir ?
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3822
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Nabubulle »

DarkHvn a écrit :
mer. 20 nov. 2019, 00:43
Le nom me disait quelque chose... Jérémy Clapin il a fait Skhizein, qui m’a portée à une époque.
Il est mignon ce court-métrage ^^
J'ai réalisé en passant que j'en connaissais deux autres de Jérémy Clapin : Palmipédarium et Une histoire vertébrale
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3822
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Nabubulle »

- Old boy : Enfin, j'ai pu visionner ce grand classique du cinéma sud-coréen. Bon, j'en suis ressortie...un peu déçue. A force d'en entendre parler, je m'attendais à quelque chose de quasi-magique, et je pense que c'est pour cela que j'ai été déçue en partie, mais pas que. Il s'agit aussi d'un genre (thriller) que j'ai toujours du mal à apprécier, pour la simple & bonne raison qu'il est rare d'avoir des conclusions convaincantes. Et ce film ne fait malheureusement pas exception : on a envie de comprendre l'explication de tout ce bazar, et quand elle arrive...déception. D'abord parce que c'est bancal. Ensuite parce que c'est assez naze, et finalement banal. Et puis bon, le choix final du personnage principal à la fin est tout simplement navrant.
Spoiler
Se faire effacer la mémoire pour continuer à se taper sa propre fille lycéenne/étudiante en toute innocence ? Sérieusement ?
Ceci étant, la scène de combat en plan-séquence travelling latéral est époustouflante !

- Les misérables : Chef-d’œuvre, sauf changement durant ce dernier mois, ce sera le n°2 de mon top films 2019. Le réalisateur réussit à faire un film maîtrisé, sans longueur, en mettant en valeur les ressentis des protagonistes et la complexité globale du sujet. Un film réaliste, prenant, qui fait réfléchir. Et le tout avec un humour mordant.

- It must be heaven : Petit déception. Un film sympathique, plein de petits détails foisonnants, la scène d'intro est magique, le reste sympa mais longuet. Et pas incroyable.

- Tu enfanteras dans la douleur : Documentaire disponible sur le site d'Arte, au sujet des violences obstétricales. Poignant et intéressant.

- AlphaGo : Documentaire disponible sur Netflix qui raconte comment la start-up Deep Mind (possédée par Google) a développé l'IA qui a vaincu le champion mondial de Go. Le docu' raconte l'histoire de la création de l'IA et se focalise ensuite sur le match contre le champion. C'est intéressant pour découvrir cette histoire, après le documentaire est assez creux/superficiel : on rentre pas dans les détails de la création de cette IA, ni son amélioration.

- Proxima : Joli film avec Eva Green (que j'aime bien), un chouette mélange entre film sur une astronaute (axée sur la préparation à la mission) et film intime (la séparation avec sa fille). Très bon moment :)

-Une vie cachée : Terrence Malick, j'aime pas trop quand c'est Tree of Life, j'aime bien quand c'est Song to song. Une vie cachée a, comme Tree of Life, un scénario très intéressant, qui se perd totalement dans la narration intérieure du personnage et dans les successions d'image. C'était très long !

- A couteaux tirés : Un chouette petit polar ambiance Cluedo/Agatha Christie. C'est simple, divertissant, drôle :)

- Joker : Très bonne surprise. N'aimant pas trop les films de super-héros, et encore moins ceux de super-vilains (Suicide squad), j'étais plus que sceptique, je l'ai finalement vu car de trop nombreux proches aux goûts différents étaient ressortis émerveillés. C'était DINGUE ! Dès les premières secondes, l'ambiance oppressante du film est posée. La performance de J. Phenix est au top. La critique sociale, en fond, est intéressante, l'histoire proposée est prenante et convaincante. Super moment :)

- The irishman : Un film de 3h30 pas si long que ça finalement (hormis la dernière demie-heure, abominable), qui dresse le portrait de la mafia, aux États-Unis, dans ces années-là, et le meurtre du syndicaliste Jimmy Hoffa. Intéressant, mais la dernière demie-heure, qui s'attache à conclure le film et le destin de tous les personnages, est très longue et, franchement, pas nécessaire.

- Liz et l'oiseau bleu : Joli film d'animation japonais, qui tente de nouvelles choses en terme de narration. J'ai toutefois eu l'impression qu'il me manquait quelques informations, peut-être parce que ce film est apparemment tiré d'une série que je ne connais pas.

- Made in Bangladesh : Sympathique film tiré dune histoire vraie racontant comment des ouvrières, au Bangladesh, ont décidé de monter un syndicat dans leur usine textile afin de défendre leurs conditions de travail. Intéressant. Un bon rappel de comment ça se passe pour les personnes qui fabriquent nos fringues.
Soldat Bleu
Archange
Archange
Messages : 5630
Enregistré le : dim. 25 déc. 2005, 00:29
Localisation : Mauerseglerklinik, Frankfurt-am-Main !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 78
#Team : Pan

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Soldat Bleu »

Ad astra m'a énormément déçu aussi. Il n'y a pratiquement pas d'histoire... Il m'a tellement peu marqué aussi que sans la mention du film ici, j'avais complètement oublié que je l'avais vu...
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3822
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Nabubulle »

- La vie invisible d'Euridice Gusmão : Je suis allée voir ce film complètement par hasard et sans grand entrain, l'affiche ne me donnant pas vraiment envie. J'ai donc quitté le cinéma encore plus ravie à l'idée d'avoir tenté l'expérience. Ce film, brésilien, est un petit bijou qui raconte l'histoire de deux sœurs et des chemins différents qu'elles vont emprunter dans la société et de la façon dont elles vont tenter de s'opposer aux pressions sociales qui pèsent sur leur futur, du fait de leur statut de femme.
Un film très beau et très doux, malgré la dureté de l'ensemble (ouaip, c'est un drame), la fin est super touchante et pleine de poésie (la fin n'est pas si dramatique). Une belle expérience !

- The lighthouse : Déception. L'histoire n'est pas dingue, l'ambiance tombe en miette dès lors que l'on comprend un peu comment l'ensemble va tourner, bref, ça donne l'impression d'avoir déployé beaucoup de moyens esthétiques tape à l’œil (noir & blanc, forme du cadre, etc.) pour pas grand-chose.

- La vérité : Dernier film en date de mon réalisateur japonais favori (Hirokazu Kore-Eda - je parle bien évidemment en prise de vue réelle, si on ajoute l'animation japonaise, ça change la donne), film réalisé en France avec le très sympathique duo Catherine Deneuve - Juliette Binoche. Un film sympathique et divertissant, mais loin d'être de la même qualité que ses précédents. Ceci étant, cela reste une énième façon d'explorer et d'interroger les liens familiaux, ici à travers la relation mère-fille. Une nouvelle pierre à l'édifice de ce réalisateur :)

- Le lac aux oies sauvages : Très très beau esthétiquement, une belle ambiance, l'histoire est prenante, il manque cependant un je-ne-sais-quoi pour s'envoler complètement et devenir dingue de ce film. J'ai passé un bon moment, mais je suis un peu frustrée car j'en attendais un peu plus.

- Martin Eden : Waouh. Je pense qu'il faudra que je visionne de nouveau ce film pour me faire un véritable avis, et pour prendre le temps de l'analyser. Il s'agit de l'adaptation du roman éponyme de Jack London, revisité en Italie. L'histoire est très intéressante, la réflexion sociale et politique proposée vraiment bien travaillée. L'esthétique du film est le résultat d'un beau travail (on a l'impression de visionner un film datant du 20è siècle), et des images d'archives sont utilisées pour montrer la ville. L'ensemble est très intéressant mais difficile à appréhender, j'ai eu des difficultés à entrer dans le film. Il faudra que je le revois !

- Les filles du Docteur March : Adaptation du bouquin, avec entre autres Emma Watson. Bon, c'est mignon, divertissant, ça donne les bases du féminisme. Après, c'est pas incroyable, plutôt convenu même, et le début fait très brouillon (volontairement, je présume, peut-être pour montrer la vitalité de ces quatre filles ?). Un moment sympa :)

- Les enfants du temps : Chouette film d'animation japonais, du réalisateur de l'incroyable Your name. Alors, bien sûr, Les enfants du temps ne vaut pas ce dernier, mais quand même, on prend du plaisir à suivre les deux protagonistes, leur histoire d'amour, les personnages secondaires, etc. L'ensemble est attachant, l'humour fonctionne bien et la fin est surprenante :) Seul bémol : les chansons de J-pop bien trop invasives à certains moments.

- Andreï Roublev : Mon premier Tarkovski ! Je m'attendais à quelque chose d'interminablement long (il dure 3h et c'est un rythme lent) et d'absolument incompréhensible. En fait, il s'agissait d'un film plutôt accessible (enfin, il faut quand même un petit bagage ciné pour être habitué à la durée, au rythme, etc.), qui est passé plus vite que pas mal de films de 2h (qui ont franchement du soucis à se faire, quand j'y réfléchis). Hormis la dernière scène qui, pour le coup, était vraiment interminable (et elle durait 10mn), le reste était très intéressant. La mise en scène est d'une qualité incroyable, le jeu d'acteur aussi. L'histoire et l'évolution du personnage principal sont vraiment bien amenées et développées.
Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4798
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Rey »

Je me demande combien il y a eu d'adaptations des 4 filles du Dr. March... Mais j'aime bien l'histoire.

Pendant les vacances de Noël, j'ai vu les incognitos avec Flavien (les grands ont vu Star Wars avec Nico en même temps). Je ne m'attendais pas à ce type d'histoire. J'ai trouvé ça original. Quelques passages amusants, quelques longueurs. On a passé un bon moment mais je n'en retiens pas grand chose :dent:
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3822
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Nabubulle »

Oui, c'est marrant, il y a des livres que de nombreuses personnes aiment adapter à l'écran ! x)

1917, Sam Mendes : Film de guerre, l'histoire est entraînante, la mise en scène léchée, un peu trop en fait : c'est trop propre, trop impeccable, trop froid/lisse. Trop taillé pour l'Oscar, quoi ;) J'étais un peu déçue en réalisant qu'il ne s'agissait pas d'un plan-séquence unique, donc je le dis ici, comme ça vous ne serez pas déçu à cause de cela. Ceci étant, ça reste un très bel enchaînement de multiples plan-séquences, et un sacré travail de mise en scène et de mouvement de caméra. Il y a quelques scènes magnifiques (et quelques unes franchement niaises). Bref, on passe un bon moment !
Avatar du membre
Anne-Emmanuelle
Archange
Archange
Messages : 7329
Enregistré le : mer. 04 oct. 2006, 22:29
Localisation : Sur Vinéa

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Anne-Emmanuelle »

Je crois que certains parmi vous aiment Mon Voisin Totoro ?
Alors cette vidéo (recommandée par un collègue... oui oui on bosse bien ici !) est pour vous.
https://www.youtube.com/watch?v=XY0mDbqMXbs
Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4798
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Rey »

Faut que je montre ça aux enfants, ils la chantonnaient il y a qq jours !
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal
Avatar du membre
Poussimon
Archange
Archange
Messages : 5003
Enregistré le : lun. 05 mars 2007, 09:41
Localisation : Pays Imaginaire
Contact :

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Poussimon »

Charlie's Angels. C'était bien sympathique. Des nanas badass, de la sororité... J'ai bien aimé les petits coins d'œil aux autres films et à la série. Et puis moi qui ne raffole pas de Kristen Stewart d'habitude, c'était ma préférée, je l'ai trouvée vraiment cool dans ce rôle.
Poum est canon - Fan d'Eärwen et d'Arashi

Auteure de A la Croisée des mondes: paradis perdu et retrouvé
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3822
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Message par Nabubulle »

Ah, tu me motives un peu à le voir ! Je voulais, car à l'inverse j'aime beaucoup Kristen Stewart, mais je n'ai pas pu (manque de motivation + ne passait pas dans les cinés que je fréquente, et pas envie de payer 11€ à Pathé pour voir un film qui ne m'inspirait pas), et finalement tu me remotives :)

- Jojo Rabbit : Je ne savais pas à quoi m'attendre, j'en suis ressortie convaincue ! La bande-annonce insiste beaucoup trop sur l'humour et la moquerie par rapport aux nazis et à Hitler. En fait, le film est un peu plus subtil que cela, et interroge le nationalisme, le patriotisme, à travers le point de vue de Jojo, un jeune garçon des jeunesses hitlériennes, dont le meilleur ami imaginaire n'est autre qu'Hitler, et qui est un fervent patriote. Un jour, il découvre que sa mère planque une jeune fille juive dans un placard...et tout est chamboulé. C'était franchement un bon film, mais vraiment étrange. Les côtes humoristiques ne sont pas les meilleurs, parfois c'est même assez lourd, mais tout le reste est vraiment super bien, que ce soit le décalage esthétique, l'évolution des personnages, la performance de Scarlett Johansson, super en mère excentrique, la réflexion proposée. Un film original et cool.

- Marche avec les loups : Documentaire animalier où le réalisateur décide de suivre un jeune loup qui part s'installer sur un territoire. La voix off du réalisateur raconte ses pensées, ses interrogations, etc. C'est un joli périple en pleine nature que nous faisons là et, plus qu'un documentaire sur le loup, le réalisateur nous offre un documentaire sur la nature, qui questionne le rapport entre l'être humain et la nature. Super chouette !

- La fille au bracelet : Une jeune fille est accusée du meurtre de sa meilleure amie. Le film raconte son procès, du point de vue des parents : leurs doutes, leurs angoisses...je vois très peu de films de procès, donc je ne suis pas une experte, mais j'ai apprécié celui-ci.

- SamSam : Film jeunesse franchement pas dingue.

- Un divan à Tunis : Une comédie-pas-comédie, sur une psy franco-tunisienne qui revient s'installer à Tunis pour exercer. C'est sympa mais il manque un truc pour que ce soit vraiment prenant. En le regardant, je n'avais pas l'impression d'être concernée, impliquée, j'avais l'impression d'être vraiment en-dehors du film. Dommage !

- Le nom des gens : Un homme (de gauche) tombe amoureux d'une femme qui, fermement engagée à gauche, séduit et couche avec des hommes de droite afin de les faire changer de bord politique. C'est sur ce postulat loufoque que cette comédie démarre et, même si c'était pas la comédie du siècle, j'ai passé un très bon moment en visionnant enfin ce film que de nombreuses personnes m'ont recommandé !

- Mad Max : Enfin, j'ai vu le 1er Mad Max ! Bon, ça a pris un sacré coup de vieux Oo Je suppose qu'à l'époque, ça devait vraiment être révolutionnaire. Je regarderai les autres :)

- La Belle Époque : Je rejoins le point de vue de Haku (cf. précédente page), j'ajoute simplement que le personnage de Guillaume Canet était franchement pénible, et, je sais pas, la façon dont l'histoire se termine pour lui m'a vraiment déplu. Aaaaaah. Mais sinon, très beau moment, et je partage l'avis de Haku !

- Cuban Network : Film historique sur les réseaux cubains anti-castristes qui, depuis les États-Unis, tentent de fragiliser/faire tomber le régime de Castro, dans les A.90. Il s'agit d'un film dense, on sent le travail de recherche et de préparation en amont. L'histoire ne verse ni dans l'anti-communisme primaire, ni dans l'anti-américanisme primaire, et préfère montrer la complexité de la situation. Je vous recommande de ne pas regarder de bande annonce ou de résumé sur d'autres sites, j'ai lu celui d'Allociné et il divulgâche une des grosses surprises de la narration. Et c'est dommage de gâcher le côté non-linéaire de la narration sur ce genre de film où, d'habitude, les narrations sont justement trop linéaires. Pour une fois qu'un effort est fait, c'est dommage de le trucider !

- Dark Waters : Film historique autour du scandale lié au téflon. La mise en scène est sobre, la narration assez classique dans ce genre de film, mais le sujet suffit à captiver, énerver, révolter. Plus jamais je n'achète un truc en téflon si je peux l'éviter >< Adieu, poêles en téflon !

- Le cas Richard Jewell : Le dernier film de Clint Eastwood, bon, c'est un peu le même principe que Sully. Une histoire vraie autour d'un homme qui agit en héros, et qu'on essaye de transformer en criminel. Dans Sully, c'est un pilote d'avion qui sauve des vies, et la compagnie aérienne l'attaque car il n'a pas sauvé l'avion. Ici, c'est un mec un peu simple, paumé, qui déjoue un attentat lors des JO d'Atlanta, et le FBI commence à le suspecter d'être à l'origine de cet attentat...sauf que ça fuite dans la presse, et qu'il se retrouve harcelé. C'est pas mal, un peu classique, mais un bon moment. C'est pas Million dollar baby, mais c'est intéressant !
Répondre