Série télé

Pour se culturer entre amis et apprendre des choses qui n'ont rien à voir avec le monde de Pullman

Modérateur : Régents

Que pensez-vous des séries de maintenant ?

Vous pouvez sélectionner 1 option

 
 
Voir les résultats

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 6120
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Série télé

Message par Nef »

Games of Throne m'a carrément captivé d'emblée. Le rythme n'est pas toujours rapide, c'est sûr, mais je crois plutôt adapté à l'évolution du récit. La série sait prendre des pauses quand l'histoire l'exige pour permettre de se captiver et s'intéresser à des nuances ou des détails qui auraient été survolés par un rythme rapide.
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179
Avatar du membre
Earwen
Archange
Archange
Messages : 5206
Enregistré le : sam. 21 sept. 2002, 10:38
Localisation : 221B Baker Street

Re: Série télé

Message par Earwen »

Nous aussi on s'y était mis tard, on s'est fait les 7 premières saisons d'affilée pendant mon 2e congé mat.
C'était appréciable de ne pas avoir à trop attendre. C'est une série vraiment prenante, et bien foutue.
On sent bien la différence quand même, une fois que la série dépasse les livres. Mais ça reste assez plaisant pour avoir très envie de connaître la conclusion de tout ça. (Plus que 2 épisodes... 1, même, car l'avant-dernier a été diffusé cette nuit.)
La série me donne vraiment envie que GRR Martin trouve l'inspiration et la motivation de terminer sa saga car il y a vraiment matière à en faire un cycle de légende.

Quelqu'un a regardé American Gods, sinon ? Je vais m'y mettre, je pense, j'ai lu le livre cette année et en série ça a un potentiel de fouuuu.

(Je suis dans la saison 3 de The Good Place, et dans la saison 3 de Lucifer, aussi, en mode "je lance un épisode sans prise de tête". - et dans la deuxième saison de Yu-Gi-Oh en mode plaisir coupable aussi xD)
La médiocrité n'admet rien de supérieur à elle-même, mais le talent reconnaît instantanément le génie. Arthur Conan Doyle
Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 6120
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Série télé

Message par Nef »

J'aime beaucoup American Gods. L'histoire est bien intéressante et l'image, l'esthétique de la série est assez incroyable (et ils ne sont pas frileux sur le gore). Par contre le récit prend son temps, à bon escient dans la saison 1, beaucoup moins dans la saison 2. Les showrunners ont changés et ça se sent. (et ils ont re-changé pour la saison 3 en préparation)

J'ai démarré la saison 4 de Lucifer. J'adore et je trouve que la série a gagné en intérêt en passant sur Netflix.
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179
Avatar du membre
Aëlendril
Ange²
Ange²
Messages : 2202
Enregistré le : lun. 19 mars 2007, 14:06
Localisation : Australia mate!!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Série télé

Message par Aëlendril »

Je conseille à tous de regarder la série Good Omens, adaptée du livre du même nom de Terry Pratchett et Neil Gaiman (d’ailleurs il est dedans, mais c'est assez furtif)
THERE'S NO JUSTICE, THERE'S JUST ME.
I AM DEATH, NOT TAXES. I TURN UP ONLY ONCE.

All hail the platypus!
Avatar du membre
Poussimon
Archange
Archange
Messages : 5019
Enregistré le : lun. 05 mars 2007, 09:41
Localisation : Pays Imaginaire
Contact :

Re: Série télé

Message par Poussimon »

Dix ans après tout le monde, je me suis envoyé les trois premières saisons de Riverdale. Niveau scénario on frôle le grand n'importe quoi, mais c'est addictif, et surtout j'ai eu un gros gros coup de coeur pour Jughead ( :love: )
Poum est canon - Fan d'Eärwen et d'Arashi

Auteure de A la Croisée des mondes: paradis perdu et retrouvé
Avatar du membre
Aëlendril
Ange²
Ange²
Messages : 2202
Enregistré le : lun. 19 mars 2007, 14:06
Localisation : Australia mate!!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Série télé

Message par Aëlendril »

Je sais pas si vous connaissez, mais je regarde une série qui s'appelle "His Dark Materials" apparemment, c'est tiré du tome 1 d'une obscure trilogie de livres d'un auteur inconnu du nom de Phillip Pullman.
Nan mais serieux, suis-je le seul à regarder? :B
THERE'S NO JUSTICE, THERE'S JUST ME.
I AM DEATH, NOT TAXES. I TURN UP ONLY ONCE.

All hail the platypus!
Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 6120
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Série télé

Message par Nef »

His Dark Materials... ça me dit vaguement quelque chose. Un truc avec des animaux qui parlent, c'est ça ? Je croyais que c'était une suite de Narnia moi.
Mais on en parle dans un forum un peu plus bas ;)
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179
Avatar du membre
Aëlendril
Ange²
Ange²
Messages : 2202
Enregistré le : lun. 19 mars 2007, 14:06
Localisation : Australia mate!!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Série télé

Message par Aëlendril »

Awi, j'avais pas vu :x
THERE'S NO JUSTICE, THERE'S JUST ME.
I AM DEATH, NOT TAXES. I TURN UP ONLY ONCE.

All hail the platypus!
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3860
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Re: Série télé

Message par Nabubulle »

J'ai terminé la deuxième saison de Peaky Blinders. Bon, c'est vraiment pas mal, mais je vais arrêter là. Avant de donner mon avis, je vais préciser ma ligne de conduite concernant les séries. Ce qui expliquera la suite.

- Étant donné que je consacre beaucoup de temps, culturellement, au ciné et à la lecture, j'ai pas beaucoup de temps pour le reste de la culture. Et pas spécialement envie d'en consacrer beaucoup au format très long qu'est la série.

- Du coup, ayant quand même envie d'en regarder quelques unes, ne serais-ce que pour faire plaisir à des amis (=sociabilité), par curiosité et parce qu'il y en a des fantastiques (Mr Robot), j'ai décidé d'en regarder quelques unes.

- Mais suite à quelques déconvenues (Sherlock à partir de la troisième saison par exemple) et le fait que ça me prend vachement de temps pour regarder tout ce qu'on me conseille...j'ai décidé d'être hyper sélective.

En gros : si une série ne m'emballe pas, ne me donne pas envie de tout lâcher pour la regarder, ne me produit pas ce truc passionnel et obsessionnel qui me fait tellement aimer les œuvres culturelles, bref, si ce n'est pas un coup de cœur (du genre ALCDM en bouquin, ou des Hayao Miyazaki en film), je ne regarde pas jusqu'au bout. Parce que des trucs sympas, divertissants, j'en lis plein, j'en vois plein au ciné. C'est plus court qu'une série en cinq saisons, ça me prend moins de temps, ça étire moins les choses. Donc finalement, hormis des pépites, je n'ai pas besoin de voir de série.

Pour en revenir à Peaky Blinders, eh bien cette série tombe pile dans la catégorie "sympa". Donc je n'arrête pas de regarder parce que je n'aime pas, mais parce que c'est divertissant sans plus.
Du point de vue des décors, c'est superbe. Vraiment très beau à regarder, les costumes sont très soignés également, un plaisir pour les yeux, et l'impression d'être vraiment dans l'Angleterre du 20è siècle.
Ensuite, les quelques éléments de contexte historique (la guerre irlandaise, le traumatisme de la 1è GM chez les hommes qui étaient soldats, le militantisme communiste...) donnent vraiment une densité à l'ensemble, un petit plus qui ancre l'histoire dans le réel.
Le problème, mesdames et messieurs, c'est le scénario et les personnages hautement stéréotypés. Oui, oui...parce que c'est bien gentil Peaky Blinders, mais franchement, c'est cousu de fil blanc sur de nombreux points. Côté scénario, mon avis sera concis : à aucun moment je n'ai été surprise, façon "Oh mon Dieu ! Il se passe ça, mais comment se fait-ce ? Quand donc ? Diantre, que va-t-il se passer ? J'ai bien envie de savoir ?". Je savais globalement tout, pas d'emballement émotionnel à un quelconque moment.
Côté personnage, ils sont stéréotypés, ce qui n'empêche pas de les trouver attachant (Lizzie, May, Ada, Tommy...), mais bon, j'ai des difficultés à les percevoir autrement que comme des personnages (et non des personnes) déjà vus (dans de multiples fictions) aux actions relativement prévisibles.
Spoiler
Par ailleurs, bon sang, je n'en peux plus des méchants NAZEMENT NAZES comme le major Campbell, qu'on a déjà vu 600 fois...à la première phrase tu sais comment tout son personnage va évoluer. Et douze épisodes pour tuer un type pareil, c'est très long. La mention spéciale du personnage le plus vide revient à Grace, personnage lisse par excellence, avec par-dessus un problème de jeu d'actrice. Enfin, j'ai toujours un doute : est-ce le personnage qui est trop creux pour être correctement interprété (c'est quand même compliqué d'interpréter le néant), ou bien l'actrice joue-t-elle comme un pied ? Mystère et boule de gomme.
Seule (mauvaise) surprise, l'évolution de Polly, la meuf est badass, elle envoie, bon, elle est dans le cliché de "la meuf badass et déterminée qui sert un peu de maman parce que bon, il en faut bien", mais elle a de la gueule quoi, et puis un jour elle retrouve son fils et là, bim, elle devient complètement incohérente. La scène la plus ridicule étant celle où elle pointe un revolver sur Tommy pour connaître l'adresse du gamin...misèèèèère
J'ai quand même passé un bon moment à regarder ces deux saisons, mais pas assez pour continuer.
Avatar du membre
Earwen
Archange
Archange
Messages : 5206
Enregistré le : sam. 21 sept. 2002, 10:38
Localisation : 221B Baker Street

Re: Série télé

Message par Earwen »

J'ai regardé The Witcher, sur Netflix, j'ai beaucoup aimé !
Je pense que je vais me lire tout le cycle du Sorceleur, ça a l'air classique mais accrocheur !
La médiocrité n'admet rien de supérieur à elle-même, mais le talent reconnaît instantanément le génie. Arthur Conan Doyle
Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 6120
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Série télé

Message par Nef »

tout comme toi Earwen.
J'ai bien accroché à la série, même si les différentes time-lines m'ont perdu au départ.
J'ai démarré le livre et il est tout sauf classique. On dirait un recueil de nouvelles qui n'ont pas de lien chronologique entre elles. Comme la série, ça va peut-être s'éclaircir et les pièces se mettre en place ensuite.
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179
Avatar du membre
Earwen
Archange
Archange
Messages : 5206
Enregistré le : sam. 21 sept. 2002, 10:38
Localisation : 221B Baker Street

Re: Série télé

Message par Earwen »

C'est un cycle-univers, je crois, un peu comme les champions éternels de Moorcock.
Dans la publication qu'en a fait Bragelonne, si j'ai bien suivi, les deux premiers tomes sont des recueils de nouvelles, donc tu récupères des pièces du puzzle de l'univers à chaque nouvelle. Puis, il y a 3 romans centrés sur Ciri-Géralt, je crois. Puis encore 2 romans à la suite, et enfin un roman non numéroté qui s'inscrit, en chronologie, plutôt au milieu des nouvelles des deux premiers tomes.
La médiocrité n'admet rien de supérieur à elle-même, mais le talent reconnaît instantanément le génie. Arthur Conan Doyle
Soldat Bleu
Archange
Archange
Messages : 5696
Enregistré le : dim. 25 déc. 2005, 00:29
Localisation : Mauerseglerklinik, Frankfurt-am-Main !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 78
#Team : Pan

Re: Série télé

Message par Soldat Bleu »

The OA.

Je suis à la moitié de la saison 2, donc quasiment à la fin. J'aime beaucoup. Le rythme est étrange. Lent tout en étant dense. Ai juste le sentiment que la conclusion sera difficilement satisfaisante par contre. J'aime bien les séries de ce type, qui créent leur propre mythologie derrière.

On dirait que l'un des thèmes est la privation de liberté. OA/Nina/Prairy est prisonnière partout, à tout moment de l'histoire ou presque. De ses parents, du docteur HAP, du bracelet électronique, de l'hôpital...

J'apprécie aussi le côté toutes générations confondues dans les personnages. Pas juste des enfants ou des ados ou des adultes. D'ailleurs, c'est une des rares séries où l'on voit en quelque sorte certains personnages grandir.
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3860
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Re: Série télé

Message par Nabubulle »

J'ai récemment vu Fleabag, de Phoebe Waller-Bridge.
Il s'agit d'une série terminée, 2 saisons, 6 épisodes par saison, 25mn par épisode. C'est une comédie racontant l'histoire d'une trentenaire complètement paumée, à Londres. On y croise des personnages tous plus ou moins loufoques, comme sa frangine ultra-stressée et control freak.
Au début de mon visionnage, j'étais vraiment perplexe. Pas par le côté très crue de l'histoire, parce qu'on m'avait prévenu, plutôt par le côté extrêmement caricatural et surjoué de tout ce qui se passe à l'écran, qui donne un ton très artificiel à l'ensemble...doublé d'une sorte de méga-malaise par moment, car on voit rapidement que c'est pas la grosse éclate dans la vie de notre héroïne. J'ai donc subit un peu cette série pendant les trois premiers épisodes...et puis, je ne saurais pas dire pourquoi, peut-être par habitude ou peut-être parce que tout devient moins surjoué à partir de là (et pourtant, ça reste caricatural, mais façon comédie), le quatrième épisode a marqué un tournant. A partir de là, j'ai vraiment eu énormément de plaisir à regarder cette série. Les épisodes s'enchaînent vite, les fous rires aussi, on s'attache progressivement à plusieurs personnages et aux situations plus ou moins invraisemblables dans lesquelles notre héroïne aime se placer. J'aime bien, également, le fait que le personnage principal brise le 4è mur en s'adressant à nous en permanence, soit pour nous raconter des trucs, soit pour faire des précisions nous permettant de comprendre la situation, soit pour nous faire part de ses émotions (avec pas mal de mimiques plutôt fun).
Morale de l'histoire : accrochez-vous sur les trois premiers épisodes, ça vaut le coup :) Et puis je pense que c'est plutôt original comme série, même si je ne suis pas une experte, il y a un ton et une ambiance qui, je pense, ne doivent pas être courants dans le domaine des séries comiques.

Et je ne vous ai toujours pas parlé de mon coup de cœur, Mr Robot, dont j'ai revu les trois premières saisons durant le premier confinement pour enchaîner avec la quatrième et dernière. Série réalisée par Sam Esmail et composée, donc, de 4 saisons, 10 à 12 épisodes par saison, 55mn par épisode.
L'histoire raconte celle d'Elliott, jeune asocial travaillant dans une boîte de cybersécurité le jour, hacker à ses heures perdues la nuit, souvent pour traquer des petits malfrats. Elliott rêve d'abattre le système, cristallisé dans un conglomérat surpuissant, Ecorp. Un jour, un homme le contacte : il est surnommé Mr Robot, et lui propose d'intégrer son groupe de hacker déterminer à faire tomber Ecorp.
Voilà, c'est le p'tit résumé de la première saison, après ça part un peu plus loin que prévu et dans de nombreuses directions.
Par où commencer ?
Mr Robot a été une grosse drogue pour moi, je trouve cette série très prenante, notamment par les thèmes quelle aborde mais aussi par toute l'inventivité technique de la série. Franchement, le travail esthétique et technique autour de cette série est probablement son plus gros point fort. Entre le cadrage particulier pour renforcer une sensation de malaise, tout le travail sur la lumière particulièrement visible dans la quatrième saison, et les différentes expérimentations au gré des épisodes, on sent que Sam Esmail voulait proposer quelque chose de nouveau et expérimenter. Par exemple, on a - évidemment - un épisode tourné façon plan-séquence, mais il y a aussi un épisode tourné en grande partie façon sitcom des années 90 (avec rires enregistrés, etc.), un autre qui commence par une réplique, se termine par une autre réplique (en fait une réponse à la première) et entre temps les personnages ne parlent pas une seule fois, un autre qui est un huit clos, etc. Bref, il teste, et c'est balèze.
Les personnages sont très attachants, marquants, et leurs évolutions sont travaillées. Des personnages qui ne semblaient pas si particuliers prennent un chemin particulièrement intéressant au fil des saisons.
Comme pour Fleabag, Elliott brise le 4è mur et s'adresse à nous. Nous sommes son ami imaginaire, créé pour l'occasion, observateur attentif à tous ses actes, mais toujours silencieux, qu'il invite parfois à participer (ouai, on va loin de le dégommage du 4è mur). La performance de Rami Malek, l'acteur principal, est d'ailleurs superbe et sans faute. De façon générale, j'ai trouvé que les acteurs et actrices remplissaient carrément bien leur rôle et arrivaient à insuffler quelque chose à chacun de leur personnage.
J'ai également beaucoup apprécié le fait qu'à la fin de la saison 4, on réalise de manière évidente que, depuis la première saison, le réalisateur savait où il allait (franchement, ça a l'air évident comme ça mais on dirait pas que c'est toujours le cas). Il insuffle depuis le début plein de petits indices pour amener le dénouement, et c'est vraiment marrant de réaliser cela tout à la fin...bon sang, en écrivant ces lignes j'ai envie de la regarder à nouveau juste pour pouvoir analyser ça depuis le début. La saison 4 est particulièrement innovante esthétiquement, elle est aussi la saison de toutes les révélations, qui s'enchaînent à fond les ballons, au point de nous surprendre, de nous crisper, de nous déstabiliser. Et hormis quelques points sur lesquels j'ai des regrets, force est de constater qu'après être passée par toutes les émotions possibles en découvrant ces révélations, ça tient finalement la route, et j'apprécie la façon dont se déroule l'histoire, du début à la fin.
Mr Robot n'est cependant pas une série parfaite, elle a quelques petits défauts. La BO, que j'aime bien dans l'ensemble, m'a parfois un petit peu saoulée, notamment dans la saison 4. Il y a quelques points dans l'histoire qui m'ont déçus :
Spoiler
Par exemple, la mort de Whiterose. WTF sérieux ?!
Mais je pense que le plus grand défaut, c'est les placements publicitaires. Bon, certes, on est dans une série produite par une major, pas un label indépendant, donc on sait que malgré la critique du capitalisme faite dans la série, on est pas chez les bisounours et que ça reste une série produite dans une industrie qui a ses travers monétaires. Mais, SÉRIEUX, par moment c'est vraiment abusé, en particulier la saison 2 qui bat tous les records de placement de produit.
Mais je pardonne. Parce que...waouh * étoiles dans les yeux *.
Voilà, j'ai envie de la revisionner. Je vais aller mater des extraits sur YT pour me calmer. En tout cas, c'est une série injustement méconnue !
Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4811
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Série télé

Message par Rey »

Nico a regardé au moins les deux premières saisons et a bcp aimé aussi.

Pendant le confinement, nous, c'était Downton Abbey.
Récemment, on a regardé The boys. C'est gore et déjanté. Mais vraiment pas mal non plus ! Le tout début donne le ton...
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal
Répondre