(The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Venez discuter d'A la Croisée des mondes dans le petit salon des Erudits de Jordan College !

Modérateur : Régents

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5480
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

(The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Haku »

Comme le livre sort dans quelques jours, préparons le sujet qui va bien. Attentions, des spoilers vont forcément se balader dans ces pages.
En attendant d'avoir le livre entre les mains, voici déjà les critiques de la presse (j'actualiserai ce message en fonction de la publication d'autres journaux) que je n'ai pas lu moi-même. Le contenu de ces liens étant aussi susceptible de contenir des spoilers, la lecture se fera à vos risques et périls ;-)

Brighton Journal - https://bjournal.co/the-secret-commonwealth-review/
Financial Times (abonnement) - https://www.ft.com/content/ab0a3c20-e9a ... 46d2463e4b
Hypable - https://www.hypable.com/the-secret-comm ... w-pullman/
Inews - https://inews.co.uk/culture/books/book- ... iew-638005
Metro UK - https://www.metro.news/book-reviews-the ... n/1737250/
The Guardian - https://www.theguardian.com/books/2019/ ... man-review
The Independent (abonnement) - https://www.independent.ie/entertainmen ... 82959.html
The Telegraph - https://www.telegraph.co.uk/books/what- ... c8bBz2yvwQ
The Times (audiobook) - https://www.thetimes.co.uk/article/the- ... -5ghk5pmst
The Times (livre) - https://www.thetimes.co.uk/magazine/cul ... -5qdftv86q

- - - - - -
Bonne lecture à tous !
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5821
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Nef »

Pour acheter le livre, pensez à passer par Cittagazze ;) Amazon annonce une date de livraison au 2 octobre pour les Prime. Et en achetant par Cittagazze, vous contribuez à financer le site :)
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5821
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Nef »

Petite astuce amusante, dans votre profil, vous pouvez préciser le pourcentage d'avancement de votre lecture. Ce pourcentage apparaitra dans votre profil, à gauche des messages (comme ici)

Pour mettre à jour votre avancement, rendez-vous sur cette page : http://www.cittagazze.com/communaute/avancement.php aussi accessible depuis la page d'accueil du site.

(j'essaie de vous préparer quand j'aurai un moment une présentation plus graphique du pourcentage)
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5480
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Haku »

Excellente idée !

Bon, allez, mes premières impressions et réflexions, en mode spoilers-déguisés. J'ai évidemment très envie de parler de certaines choses.

Spoiler
Allons voir si la rose…
Lyra et Malcolm ont grandi mais c’est une joie indéniable de les retrouver plus âgés, malgré les montagnes russes émotionnelles, le monde éminemment sombre et les éprouvantes épreuves que ces derniers vont connaître avant de nous laisser – avides et impuissants en l’attente du dernier tome – après presque 700 pages plutôt denses. Le voyage laisse des écorchures, on n’en sort pas indemne, mais c’est rudement efficace…


L’univers de Lyra où nous nous sentions si bien a évolué, une ou deux décennies ont passé (selon votre référentiel) et ont laissé des traces – certaines figures ont disparu au profit d’autres, les équilibres d’antan ont peu à peu évolué et des secrets du passé, sournoisement, menacent l’avenir… Alors que cet univers que nous pensions familier se complexifiait déjà dans La Belle Sauvage en prenant une profondeur politique et une dimension féérique inattendue, la mue se poursuit ici avec une couche de complexité supplémentaire et c’est assez étourdissant de manipuler ce nouvel environnement : le monde reste intrinsèquement le même, mais de nouveaux éclairages et des révélations (fracassantes !) changent les équilibres et font émerger de nouveaux enjeux. Même l’existence de Lyra prend soudainement une géométrie variable…
En tout cas, une chose est sûre : aurores boréales et chevauchées à dos d’ours sont loin derrière nous : le temps a passé et l’auteur, le lecteur tout autant que les héros ont vieilli. Les temps politiques sont sombres, le monde va mal et des problématiques froidement adultes se dessinent : Lyra a des soucis d’argent et ne parle pour ainsi dire quasiment plus à son daemon, l’Église est gangrénée par de brutales luttes de pouvoir, des multinationales s’immiscent dans le monde académique, des migrants sillonnent les mers et des troubles au Moyen-Orient, enfin, menacent même peu à peu la stabilité de la lointaine Anglia. Pullman dépeint un monde malade et toute ressemblance avec un univers parallèle à portée de poignard subtil serait pure coïncidence…
Le tableau est sombre et quand les troubles atteignent Oxford, nous ne sommes pas surpris que ce ne soit plus la promesse émerveillée d’une expédition polaire qui fasse sortir les héros de leur tanière, mais bel et bien l’insécurité, l’urgence et la perte de repères. Cela dit, c’est plutôt rude pour le lecteur d’accepter que Lyra tout autant que Malcolm se prennent ainsi la dure réalité de la vie en pleine tronche et soient en proie au doute après avoir déjà tant subi par le passé. Car Pullman ne leur épargne pas grand-chose : côté violence physique et psychologique, les héros sont assez cruellement servis, et le lecteur aussi par conséquence.
L’affront est rude, mais au moins Pullman prend-t-il en contrepartie le soin d’entourer Malcolm et Lyra : c’est quand ces derniers se tournent vers leurs amis les plus chers (les nôtres, aussi – ô notre petit cœur balloté !), anciens ou récents, qu’apparaissent quelques-unes des plus jolies séquences du roman ; du texte émergent alors douceur et délicatesse et affection. Ce contraste est un peu à l’image du roman qui, comme La Belle Sauvage, voit d’ailleurs constamment se répondre ombres et lumières : un conte arabique antédiluvien semble lié à un crime odieux, quelques mots de poésie française tentent désespérément de conjurer la peur et l’imminence d’un traumatisme, de précieuses roses sont cause de tous les troubles du monde et le Graal ultime semble être une cité-fantôme antique… Tout n’est pas perdu, toutefois. Lyra et Malcolm, effrontément, ne reculent pas, dans leur quête et confrontés au monde malade, y vont même de leurs petits gestes pour améliorer les choses (République des Cieux oblige !), évitant au lecteur la névrose qui guette…
La noirceur du récit, ceci dit, a au moins une conséquence très efficace : inquiet pour ses héros qu’il suit depuis de si longues années, le lecteur ne peut que tourner les pages, désemparé de savoir Lyra désemparée, intrigué de ces nouveaux personnages qui conspirent dans l’ombre (ou en laissent l’impression, qui sait… ?). Mais il se régale aussi de la fusion, au fil des pages, des univers de Mal et de Lyra, de la curiosité croisée que nos deux protagonistes inspirent l’un à l’autre et de l’évolution des autres personnages et lieux familiers sur des chemins parfois remuants et révoltants (mais il reste un troisième tome et ça va barder, non mais !).
Nous n’en sommes qu’à la moitié du chemin, laissés en plan exactement là où il le fallait pour que le temps nous paraissent interminablement long jusqu’à la conclusion de la trilogie, un peu inquiet pour les uns et les autres (mais plutôt confiant, connaissant les personnages et l’auteur) et libre de conjecturer toutes les merveilles ce qui nous attendent…
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5821
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Nef »

Je ne lirai pas ton avis avant au moins un mois ! Le temps que je finisse (j’avance de 3% par jour), je ne veux que pas de spolier :)
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5821
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Nef »

What ? Mais que de révélations ! Ainsi donc
Spoiler
Mme Lonsdale est donc Alice ! Je suis content de les voir encore ensembles Malcolm et elle
Je n’ai pas souvenir que ce soit sous-entendu dans La Belle Sauvage, son nom n’était pas évoqué ?

Par contre que c’est triste la
Spoiler
relation entre Lyra et Pan. Mais que s’est il passé ? Il me semblaient que ça allait entre eux dans Lyra et les Oiseaux.
mais j’imagine qu’on en apprend plus par la suite.

Et quel enfoiré ce
Spoiler
nouveau maître ! « Lyra, t’as pu de blé alors en attendant que tu dégages tu vivras dans un placard. Oh et puis ta place est avec les domestiques, gueuse que tu es. »
Je crois qu’en quelques lignes, je le déteste déjà autant que Joffrey dans GoT, c’est dire comment il démarre fort ce personnage !
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5480
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Haku »

La première révélation que tu mentionnes m'a laissé sans voix. J'ai relu 2 ou 3 fois la phrase, complètement pris à froid... Non, rien ne laissait présager la chose à ma connaissance dans LBS. Je pense que Pullman a "découvert" la chose (comme il aime le dire) en écrivant. Les quelques phrases préparatoires, 2-3 paragraphes avant de larguer l'info, semblent en tout cas aller dans ce sens...

J'ai alors revu plein de choses avec de nouvelles perspectives...
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
LaLuna
La Mendiante
Messages : 3327
Enregistré le : mar. 10 mai 2005, 21:58
Localisation : London Baby!
Contact :

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par LaLuna »

IT'S SPOILERS TIIIIME

En temps que bonne anglaise, je me suis rendue d'un pas vif et décidé chez Waterstones début Octobre pour faire l'acquisition du Secret Commonwealth, que je viens tout juste de terminer. A quelques détails près (voir ci-dessous), j'ai énormément aimé ce livre, du coup voici quelques petites réactions à chaud.

J'ai aimé...
Spoiler
Le point de vue adulte. J'ai aimé que le monde ait changé parce que Lyra a changé. J'ai trouvé le ton très juste dans tout ce qui est description de ses sentiments, de ses angoisses de vingtenaire qui s'accroche à ses souvenirs tout en essayant de s'en défaire. Son éloignement de Pan m'a énormément attristée, mais c'est surtout l'idée que l'enfant qu'elle était ait pu imaginer toute les aventures qu'elle a vécu qui m'a touché. L'idée que tout ce qui s'est passé, tous ces voyages entre les mondes, les anges, Cittàgazze, qui ont bercé mon enfance (et la sienne) auraient pu finalement n'être que le produit de son imagination m'a brisé le coeur. Dès lors, je comprends très bien le but de la quête de Pan, "retrouver son imagination"... Toutes les réflexions sur l'imaginaire, les légendes, par opposition à cette raison très cartésienne dont Lyra s'est éprise, j'ai trouvé très intéressant. Lyra n'a plus 12 ans, et j'aime ça.
J'ai moins aimé...
Spoiler
Dans la première trilogie, je trouve que Phillip Pullman faisait un meilleur travail quand il s'agissait de nous décrire le monde de Lyra come un monde supposément semblable au notre et pourtant si différent, en déguisant ses critiques de manière subtile, en jouant sur les noms des lieux. Le monde du Secret Commonwealth me parait juste ... beaucoup trop semblable. Ca crève beaucoup trop les yeux que Pullman a voulu parler de la crise du Moyen Orient, de la problématique des réfugiés, de Daesh... C'en est presque gênant, je trouve. Si je voulais entendre parler de ça je lirais les infos. Alors comme ça la Syrie est un endroit désagréable ou il faut porter le niqab et où des méchants hommes tuent tout le monde au nom de leur religion, et par conséquent des réfugiés vont se noyer en Méditerranée par centaines? Quelle banalité pour un monde si peu banal...
J'ai hâte de lire la suite, et hâte de savoir ce que vous en avez pensé.
"Je m'empresse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer"

Oook.

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5480
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Haku »

Cool - je te croyais hors du Royaume-Uni (?) sinon j'aurais pris contact vu que j'étais sur Londres une petite journée et quelques en début de mois :-(

Content d'avoir ton avis. Mes humeurs sur la lecture, au-dessus, ne me plaisent que moyennement, va falloir que je remette tout ceci en forme d'ici peu. Je commence surtout à faire cent mille conjectures à propos du contenu, et de ce qui se cache dans le second tome en prévision du troisième. C'est trèèès alléchant, et très stressant (comment Pullman va-t-il gérer tout cela et discipliner toutes ces pistes vers une conclusion digne de ce nom ?)

Sinon...
Une nouvelle page sur Citt pour parler des lieux d'Asie Centrale évoqués dans le roman - évidemment, des spoilers à l'intérieur !
J'y ajouterai en temps utiles une carte des trajets des uns et des autres. Et des infos en plus (tout commentaire bienvenu).
https://www.cittagazze.com/univers/centralasia.php
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
LaLuna
La Mendiante
Messages : 3327
Enregistré le : mar. 10 mai 2005, 21:58
Localisation : London Baby!
Contact :

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par LaLuna »

Aaah, c'est trop bête ! J'étais effectivement à Dubai pendant 6 mois, mais je suis rentrée fin septembre !

Merci pour la nouvelle page, c'est hyper chouette !!
"Je m'empresse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer"

Oook.

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5821
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Nef »

J’avance gentiment dans ma lecture mais le visionnage de l’épisode 2 de la série entame chez moi une réflexion.
Cela ne m’avais pas particulièrement sauté aux yeux lors de mes précédentes lectures, ni même en voyant le film. Mais le comportement de Mme Coulter avec son singe se rapproche quand même particulièrement du conflit entre Lyra et Pan dans le Secret Commonwealth.
Même si Coulter et son singe semblent partager leurs projets, opinions et émotions, leur relation n’est clairement pas positive.
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5480
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Haku »

J'ai eu exactement la même réflexion de mon côté
On pourra en reparler quand tu auras fini ;-)
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5480
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Haku »

Concernant la première grosse révélation du roman (aux environs de la page 80 si vous avez un doute)...
Spoiler
Je réalise que le fait qu'Alice soit Mrs Lonsdale était juste sous nos yeux, presque en pleine lumière...
-> "La Belle Sauvage', chapitre 6 : Alice est présentée comme Alice Parslow, fille de Tony Parslow.
mais on savait aussi que :
-> "Les Royaumes du Nord", chapitre 3 : Mrs Lonsdale explique qu'elle est une Parslow, comme le père de Roger, son cousin au 2e degré

Et je suis à peu près certain qu'en interview, Pullman a expliqué que Parslow était un nom très courant (il y a aussi un Simon Parslow évoqué dans LTdA) lors qu'on lui a posé la question d'un éventuel lien entre Roger et Alice. Sa réponse avait détourné notre attention, le fourbe... (la seule chose qui manquait était donc juste le prénom de Mrs Lonsdale, qui tombe du ciel comme une grosse paire de claque dans TSC).
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5821
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Nef »

Choqué je suis à la fin du chapitre 31 "Little stick"
Spoiler
Non msieur Pullman, pas ça ! Pourquoi vous avez infligé ça à notre Lyra chérie ? Je lis pour m'évader. Quand je lis A la Croisée des Mondes, j'attends de la magie, de l'aventure, un peu de philosophie sur la nature humaine et la religion. Mais là, The Secret Commonwealth est trop ancré à mon goût sur notre quotidien et l'actualité qui nous abreuve au quotidien. Nous avions déjà les réfugiés, ce qui faisait un parallèle intéressant, mais faire subir un viol (même si raté) à Lyra, c'est trop pour moi ! J'ose espérer que c'était important pour le développement du personnage, je verrai sur les deux chapitres restants. Mais si c'était juste pour ajouter une épreuve à Lyra et faire écho à notre #metoo je dis non. Je crois que c'est l'une de mes expériences de lecture les plus désagréable. En anglais en plus, m'obligeant à vérifier un nombre de mots conséquent pour être sûr de ne pas me tromper sur le sort réservé à notre héroïne.
Ce matin je suis triste. :triste:
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5821
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Re: (The Secret Commonwealth) - Discussion - SPOILERS !

Message par Nef »

Et me voici finalement arrivé au bout de ma lecture. L'occasion pour moi de vous livrer mon avis global, pèle-même et pas du tout organisé.
Spoiler
L'impression générale qui se dégage de ma lecture est un malaise. L'histoire qui est racontée est particulièrement peu réjouissante et quelque part, j'en veux à Pullman de maltraiter ainsi son (notre ?) héroïne.
Dès le départ ça commence mal. Alors que nous avions quitté à la fin du Miroir d'Ambre une Lyra sûre d'elle et pleine d'ambition pour l'avenir, encore très complice avec son daemon à la fin de Lyra et les Oiseaux, nous retrouvons ici une Lyra dépressive et en proie à un perpétuel conflit avec Pantalaimon. Les causes de ce conflit ne sont pas clairement définies. Il y a bien les lectures de Lyra mais ça parait léger pour justifier leurs disputes. Bref, elle et Pan ne s'entendent plus et ça me fait mal. Evidemment, ça ne va pas aller en s'améliorant avec le départ de Pan.
Nous raconter sa quête pour le retrouver est un bon développement narratif mais qui au final n'aboutit pas. A la fin du livre, on reste globalement au même point de l'histoire quand à leur relation sauf qu'entre temps, tout le monde a souffert. C'était une quête qui, en l'état des choses mais j'imagine que le prochain tome apportera la conclusion, n'a servi à rien. Quoi de plus frustrant de se dire arrivé à la dernière page : "tout ça pour ça ?"
"Tout ça" car le voyage de Lyra a été particulièrement long et douloureux. Tout au long du livre on la voit souffrir, que ce soit physiquement ou psychologiquement. Il y a peu de moments réconfortants dans son voyage : la satisfaction d'avoir aidé quelqu'un, la nuit sur le ferry avec la jeune réfugiée, la séance de relooking avec Anita. Et en opposition elle est humiliée, brimée, ignorée, quasiment violée, à la rue, dans un niqab, ... ça fait beaucoup vous ne trouvez pas ?
Parlons-en tiens de ce niqab. S'il est acquis que le Magisterium représente l'Eglise Catholique (ne serait ce que par les titres de ses représentants, "père", "saint", ...) Pullman se garde bien de positionner les musulmans par rapport au Magisterium. Est-ce une ramification ? un opposant politique et théologique ? Est-ce par méconnaissance du sujet ou par peur de représailles ? Et pourtant les pays visités par Lyra se prêtaient bien à une approche de cette religion dans la monde de Lyra.
Son monde qui parait si peu magique depuis La Belle Sauvage déjà. On a bien le background des sorcières et des ours mais ils ne font plus partie de l'histoire. La seule trace de magie qui reste est le monde féérique et mythologique qui se trouve être donc regroupé sous le nom du Secret Commonwealth. A part quelques apparitions limitées (la fée, le dieu de la tamise, les feux-follet contre le zeppelin) leur existence est invisible et presque sans incidence sur le déroulement du récit. Il y a bien l'homme-brasier mais on a l'impression de lire ici une parenthèse dans l'histoire de Lyra. Même la Poussière est absente de ces deux premiers tomes en dehors de quelques allusions. Le titre de la trilogie est pourtant "le livre de la POUSSIERE" mais on avance pas sur le sujet. On apprend rien de nouveau, hormis qu'une huile de rose semble avoir les mêmes propriétés que l'huile de cosse des Mulefas. On ne voyage pas plus entre les mondes. Sur les deux derniers tomes, ce qui s'en rapproche le plus c'est le passage de la Belle Sauvage avec le jardin et le dieu de la Tamise. Alors certes, les fenêtres sont censées être toutes fermées. Mais il y avait certainement une possibilité à explorer.
J'en viens aux amis et soutiens de Lyra. Elle est seule dans sa quête. Totalement seule. En partie par choix, mais pas que. On dirait que tous l'abandonnent à son sort. Pantalaimon d'abord, les gitans ensuite qui n'ont rien de mieux pour l'aider que des paroles et une bourse bien remplie. On aurait pu espérer une aide plus conséquente d'Oakley Street mais que nenni. Même l'aléthiomètre pointe aux grand absents. A chaque fois qu'elle envisage de le lire, elle redoute le mal de crâne de la nouvelle méthode mais ne semble pas faire d'effort. Son voyage n'est qu'une succession de coups de pouce des uns et des autres. Dans ALCDM, elle était toujours accompagnée dans son aventure : les gitans puis Iorek, les sorcières, Will puis les gallivespiens, les anges, Mary, les muletas, les morts, les harpies, ...
Tout ce monde qui gravitait autour de Lyra l'aidant à avancer vers la prophétie, à surmonter les épreuves, apportait de la vie et de la dynamique à sa quête. Oublié tout ça. Oublié aussi son projet à la fin du Miroir d'Ambre : construire la république des cieux afin de remplacer le Royaume des cieux. J'aurais aimé que ce nouveau récit nous montre Lyra oeuvrer vers cela. En 7 ans, elle a juste repris ses études, trouvé 2-3 potes et c'est tout. Et on dirait que le Livre de la Poussière l'emmènera juste retrouver Pan à la fin du dernier tome.
Pour en revenir au royaume des cieux, le magisterium avait subit une lourde défaite à la fin du Miroir d'Ambre et nous le retrouvons maintenant plus fort que jamais. Et paradoxalement ils sont passés très près de devenir cette fameuse république s'il n'y avait pas eu les ambitions personnelles de Delamare. D'ailleurs, la principale menace vient plus de ses représentants que du Magisterium lui-même. Delamare et Benneville semblent n'avoir en tête qu'un souci de vengeance. Delamare veut venger la mort de sa soeur (surprise ! on la connait) et Bonneville la mort de son père (et aussi récupérer son aléthiomètre). Mais cette menace semble lointaine et éparpillée. Alors que Bonneville avait mis la main sur malcom, ce dernier lui a retourné les neurones et Bonneville réapparait par magie à la toute fin pour s'en prendre à Lyra... Gné ? comprends pas la logique
La fin d'ailleurs est bien pourrie. Ce n'est pas une fin de livre. La quête de Lyra n'est pas terminée ni même à une étape importante. Elle a trouvé The Blue Hotel mais ce n'est pas ce que l'on attendait. Malcom est laissé pour mort dans un train, Pan... je ne me souviens de rien après qu'il est été attrapé par Bonneville et remis dans les mains du Magisterium. Le livre n'a pas de fin. Il faudra attendre le tome suivant. Ce qui m'inquiète grandement car on sait qu'à la sortie de celui-ci, Pullman déclarait ne pas être très avancé sur le 3ème. Problème d'inspiration ?
Et pour finir, je ne suis globalement pas content de ce livre dont la lecture m'a été plutôt désagréable avec le sentiment de ne pas avancer et d'être confronté à la même chose que si je regarde l'actualité à la télé : réfugiés, coup d'état, soldats, viols, pauvreté... Le monde de Lyra a perdu toute sa magie et tout son intérêt. L'histoire pourrait être presqu'identique en enlevant les 2-3 éléments de magie et en l'ancrant dans notre monde. Et je ne l'aurais même pas lu car sans intérêt à mes yeux. Cher Pullman, redonnez nous de la magie, redonnez nous de l'aventure. Refaites nous frissonner avec les personnages et leurs épreuves, pas éprouver du dégout pour ce qu'ils subissent.
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179

Répondre