Episode 7 : Combat à Outrance

Toute l'info et discussion sur la série télévisée His Dark Materials produite par la BBC

Modérateur : Régents

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5819
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Episode 7 : Combat à Outrance

Message par Nef »

Commentez et réagissez à l'épisode 7 : Combat à outrance

Merci de placer les éventuels spoilers entre les balises BBcode correspondantes (bouton oeil barré)

Comment and react to episode 7 : The Fight to the Death

Please insert spoilers between BBcode for that (crossed-out eye)
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5474
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Episode 7 : Combat à Outrance

Message par Haku »

Bande annonce HBO


Extrait BBC : https://www.bbc.co.uk/programmes/p07xsl4b/player
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5474
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Episode 7 : Combat à Outrance

Message par Haku »

Un excellent épisode - les choses à redire me paraissent vraiment mineures sur celui-ci.
Et d'excellentes prestations d'une partie des acteurs, une nouvelle fois.
J'en dis plus dès que j'ai plus de temps, mais on se régale !

Et ce final dans huit jours, les ami-e-s... oh ce final !
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
LaLuna
La Mendiante
Messages : 3327
Enregistré le : mar. 10 mai 2005, 21:58
Localisation : London Baby!
Contact :

Re: Episode 7 : Combat à Outrance

Message par LaLuna »

Ioreeeeeeek :pump: :pump: :pump:

Spoiler
J'ai beaucoup aimé cet épisode et je me dis que le final s'annonce hyper bien!

Will a été extrêmement bien amené. S'ils l'avaient laissé pour la saison 2, il aurait fallu expliquer son background dans une série de flashbacks douteux, ça aurait été fait à la va vite, ça aurait été maladroit. De cette façon, on peut attaquer Cittàgazze direct au début de la 2!

Ma seule petite déception sur cet épisode est le combat de Iorek et Iofur, que j'ai trouvé un peu "facile", j'aurais aimé qu'ils mettent l'emphase dessus un peu plus.

Je suis obligée d'attendre le 30 pour regarder le dernier épisode, parce que je regarde la série avec 2 amis et qu'on est tous en vacances la semaine prochaine. Tristesse :triste:
"Je m'empresse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer"

Oook.

Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4550
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Episode 7 : Combat à Outrance

Message par Rey »

Pas pu le regarder mercredi mais aujourd'hui c'était bon. J'avais hâte !
C'était un peu pénible parce que mon ordi ramait donc j'ai du faire pas mal de pause. Ceci dit, je pense que cet épisode est une vraie réussite sur tous les plans. Pas le moindre défaut.
Première chose : les décors ! Magnifiques, parfaits !!! Que ce soit le palais de Iofur, la salle d'armement, l'observatoire d'Asriel. Merveilleux, splendides et tous les autres qualificatifs conviendraient. Parfaits, parfaits, parfaits !!!

Pour le reste :
Spoiler
Le seul regret que j'ai c'est que quand je vois la qualité et le détail apportés aux ours, que ce soit les personnages principaux, le combat, les ours en arrière plan, je me dis que, quand même, ils auraient pu mettre plus de daemons dans l'épisode précédent. Vous me trouverez peut-être rancunière mais bon, je tiens à le dire. Na !

Donc : les ours
Quel travail d'artiste, que dis-je, d'orfèvre ! Franchement, c'est exceptionnel. J'ai été surprise qu'ils se battent sans armure mais ça peut aussi avoir du sens "pas d'artifice pour la gloire" donc ça ne m'a au final pas gênée.

Roger :
Mais pourquoi ?!!!! Pourquoi ? :'( :'( Quand il a dit "on t'accompagne, je voulais lui crier "nooooon ! N'y vas pas !!!" Je suis d'accord avec le commentaire de Lal dans les tout débuts : on pourrait pas dire qu'il ne meure pas ?

Boréal et la mère de Will :
Tout ce temps sans musique, ça fait monter la pression. Les acteurs sont parfaits (encore une fois mais de toutes façons, l'épisode est parfait).

Lyra :
Merveilleuse face à Iofur. Elle est incroyable de vérité. Bravo !

Asriel :
On sent le prédateur mais je l'ai quand même trouvé en dessous des autres acteurs. Brrr, qu'elle fait froid dans le dos la petite phrase finale

Coulter :
Plus rien à dire, elle est géniale. Toujours sur le front, toujours à manipuler les autres. Et toujours aussi border line. Le pré-générique est d'ailleurs une vraie réussite lui aussi

Lee + Séraphina :
Retrouvailles très bien amenées, le plan de dos est sublime

Sinon, j'ai trouvé que l'érudit confiait les clés à Lyra un peu trop vite. Cependant la manière de lui parler du daemon est très bien trouvée. C'est plus réaliste que si elle se souvenait vaguement l'avoir entendu précédemment. Donc au final, ça fonctionne.
Je suis sure d'oublier des choses. Quand je le regarderai à nouveau avec Pacôme et Nico, je les ajouterai.
Mais tellement top ! Faut pas qu'ils se soient ratés sur le dernier maintenant...
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal

Avatar du membre
El Famoso
Ours
Ours
Messages : 17
Enregistré le : sam. 09 nov. 2019, 13:32

Re: Episode 7 : Combat à Outrance

Message par El Famoso »

Bon, pas eu le temps de faire la critique plus tôt (je préparais plutôt mon bilan ciné de l'année), du coup j'écris ça après avoir fini la saison.
Encore un très bon épisode, avec toutes les qualités habituelles de la série. J'ai de moins en moins de choses à dire dans mes critiques, ça me fait des vacances :clin:
Ma critique sous spoiler:
Spoiler
  • Acteurs
    Les acteurs sont toujours excellents.
    Dans cet épisode, je salue particulièrement l'acteur qui double Iofur, bien inquiétant, et Aryion Bakare, qui livre un Boréal de plus en plus nuancé et machiavélique.
    Je ne vais pas revenir sur James McAvoy en Asriel dans la scène de fin, je pense que je vais suffisamment m'étendre sur cet acteur génialissime dans ma critique de l'épisode 8.
  • Scénario
    Encore une fois, on reste assez proche des livres. Iofur n'a pas sa poupée, mais c'est un détail qui aurait peut-être été moins impactant visuellement, et je trouve son échange avec Lyra suffisamment bien écrit pour qu'on sente vraiment la personnalité de l'ours et son besoin d'être humain.
    L'intrigue de Will continue d'amener un petit côté thriller très plaisant à l'aventure.
  • Mise en scène
    - Le palais de Iofur est vraiment impressionnant au niveau du design. Et j'aime beaucoup la manière de le filmer, bien plus impactante que ce que les bandes-annonces et extraits laissaient envisager. Dans ces dernières, l'arrivée de Lyra était montrée de nuit, ici, elle a lieu de jour, et on peut donc à la fois distinguer les détails de la façade, mais surtout, le blanc de la neige contraste vraiment avec ces traînées de sang à l'entrée, qui donnent un côté sale et malsain à ce lieu majestueux en apparence.
    Et puis, visuellement, l'intérieur du palais est vraiment bien travaillé, les murs fourmillent de détails et les plans dans la salle du trône avec ces rangées d'ours en armure sur les côtés et Iofur imposant sur son trône, en contre-plongée, ça donne de très belles images, toujours nuancées par les carcasses au sol, en bord du cadre, qui donnent à ces plans majestueux un arrière-goût nauséabond.

    - Le combat d'ours est à mon sens plutôt intéressant. Le combat en lui-même est impressionnant, d'abord parce que c'est filmé de manière efficace: la caméra accompagne les coups et l'action, et les angles de prise de vue reflètent bien les rapports de force. Et, d'autre part, le rendu des effets spéciaux est vraiment bluffant pour de la TV! La manière de filmer le combat, bien qu'efficace, est assez classique, mais ce qui impressionne c'est le rendu de ces deux ours particulièrement tangibles et réalistes. En plus, j'aime beaucoup le fait que les deux ours aient vraiment des silhouettes différentes, en plus des peintures de guerre sur le visage de Iofur, ça rend le travail sur les détails d'autant plus abouti, et vraiment, le département des effets spéciaux mérite d'être félicité pour son travail.
    Par ailleurs, ce que je trouve vraiment intéressant, c'est la résolution du combat: alors qu'on aurait pu avoir un déchaînement spectaculaire de Iorek, on se concentre sur Lyra. Je trouve le choix assez audacieux, mais aussi très pertinent, ça permet de rester avec Lyra dans les moments importants, de vivre les scènes clés comme elle les vit. Ici, tandis que le combat se déroule dans le flou de l'arrière-plan, la caméra fait un travelling avant pour maintenir la tension et on suit à la fois les sons et les expressions de Dafne Keen: d'abord apeurée, elle maîtrise peu à peu sa peur, se débouche les oreilles, ouvre les yeux et cesse de fuir. Et, d'un coup, le cri d'agonie de Iofur retentit, le visage de l'actrice est à la fois surpris et soulagé, et le plan coupe pour marquer la fin du combat. Vraiment bien vue comme idée.

    - Enfin, j'apprécie toujours la mise en scène de la partie Will. Toujours cette atmosphère très vide, très silencieuse, avec des couleurs désaturées et grisâtres qui entretiennent la tension, ça a un aspect très thriller, comme je le disais plus haut. Et puis, je trouve la composition des cadres concernant la mère de Will bien pensée pour montrer son isolement, notamment grâce aux très nombreux surcadrages à l'aide d'un mur ou d'une porte qui l'enferment toujours seule dans un très petit espace.

    Voilà, un épisode toujours très réjouissant, qui est surtout intéressant visuellement et a dû monopoliser une bonne partie du budget. D'ailleurs, ici, avec le nombre de figurants restreint, on a toujours des daemons qui accompagnent les humains, ça se voit particulièrement dans l'arrière-plan de la scène où les soldats du Magisterium se préparent, et évidemment dans les scènes avec nos héros.
PS: Joyeux réveillon de Noël!

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5474
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Episode 7 : Combat à Outrance

Message par Haku »

Bon bon bon, je m'y mets enfin.
Spoiler
Je crois que l'arrivée de Jamie Childs qui a signé les deux derniers épisodes y est peut-être aussi pour quelque chose : deux épisodes qui se suivent gérés par la même personne apportent probablement un peu de cohérence.

Côté acteurs, pas grand choses à redire.
- Ruth est toujours aussi flippante (très bon face à face avec McPhail où elle rebondit après un échec et belle scène d'introdction avec une jolie carte de visite pour Morfydd Clark qui lui fait face, l'actrice ayant décroché le rôle de Galadriel jeune pour la série Amazon)
- Lyra maîtrise
- Asriel convainc sur sa seule scène de l'épisode, glaçante (surtout quand on connait la suite)
- Roger a toujours la classe ; mais ça on le savait depuis le début.

Côté changements, l'absence d'armure pendant le combat ne me fait vraiment ni chaud, ni froid, j'ai idée que ça rend les choses plus bestiales. Un tout petit regret tout de même sur l'aspect "peu de sang et mise à mort hors cadre" finalement très "tout public"... mais la mise en scène centrée sur Lyra qui psychote fait en contrepartie bien passer la chose.

Parmi mes rares ronchoneries, j'ai toujours, aussi, un peu de mal, même si c'est léger, avec les transitions et articulations entre séquences successives : Roger qui se les pèle dans la neige en attendant sagement que Iorek revienne (et qui parle à Lyra comme s'ils n'osaient pas s'approcher), Lyra qui attend sagement à l'entrée que Iorek arrive dans le palais... J'ai souvent l'impression que les jonctions sont... bizarres.

Mais dans le même temps que de jolies choses avec l'ouverture et la fermeture de l'épisode, comme je l'ai dit, ainsi que Lyra qui change de nom (ça fait des frissons partout), la jolie chevauchée (oursauchée) nocturne en combo nounours+gosses contents+aurore boréale+"je suis sur le dos d'un roi" et un Jotham Santelia un peu frapadingue. J'adore aussi les bas-reliefs d'ours sur les piles de la grande salle du palais, Boreal flippant face à Elaine Parry, Will qui prend ses responsabilités (mais qui semble moins paniqué que paumé après les acrobaties de Thomas qui disparaît un peu trop vite, snif) et Lee qui ne sait pas se maitriser et balance tout hors du ballon sous le regard complètement zen et ironique d'Hester... Puis à nouveau Serafina qui...Mh... flirte ?
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Répondre