Episode 3 : les Espions

Toute l'info et discussion sur la série télévisée His Dark Materials produite par la BBC

Modérateur : Régents

Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5944
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Episode 3 : les Espions

Message par Nef »

Commentez et réagissez à l'épisode 3 : Les Espions

Merci de placer les éventuels spoilers entre les balises BBcode correspondantes (bouton oeil barré)

Comment and react to episode 3 : The Spies

Please insert spoilers between BBcode for that (crossed-out eye)
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179
Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5577
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Episode 3 : les Espions

Message par Haku »

Sentiments un peu plus mêlés pour cet épisode, étrangement calme alors qu'il regorge de scènes d'actions, de jolis moments et de personnages qui prennent de l'épaisseur chez les Gitans. Mais le rythme assez mal géré est probablement le point faible de l'épisode. Je serai curieux de lire El Famoso car j'ai quand même l'impression que certaines choses sont moins maîtrisées ici que dans les 2 épisodes de Hooper.
Spoiler
Au rang des bonnes surprises, les Gitans qui prennent du galon et commencent à passer pour des êtres humains. Je ne me fait pas du tout à leur physique, loin de mon imaginaire, mais Farder a un cœur, s'intéresse et parle avec Lyra et se rapproche doucement du personnage du roman alors que les deux premiers épisodes ne lui laissaient pas grand espace. Idem pour Ma Costa, qui n'est pas du tout le type de madame que j'imaginais mais qui se dépatouille assez bien du rôle somme toute en donnant une vraie humanité à son perso. Daphne Keen s'en sort bien aussi même si la scène où elle apprend l'identité de sa mère ne me plait pas. Le rythme est bizarre, la caméra aussi, elle et Ma se crient dessus par dessus un ruisseau, ce... ce n'est pas fluide. Elles auraient pu se poursuivre, parler en marchant, se... Là c'est statique, ça ne passe pas très bien je trouve et c'est bien dommage. Autant la découverte de l'identité du père était puissante, je trouve (car ça révélait aussi pas mal sur Marisa); autant là c'est assez mal amené. Mais sur cet épisode, ma palme va à Daniel Frogson car j'aime beaucoup le Tony qu'il campe. Je ne suis pas encore habitué à John Faa...

De jolies scènes, aussi : Lyra qui se marre avec la farine sous l'oeil de Ma - même si elle parle de Lyra comme d'une future gitane, sacrilège! - , la mort de Benjamin et le singe qui regarde, effaré, les particules se disperser; le bref et flippant aperçu de la chambre de Lyra après le pétage de plomb de Marisa, Marisa qui joue à se faire peur sur le parapet (avant d'avoir vu la chute de Benjamin -décidément! mais elle est flippante du début à la fin tant elle semble instable dans sa tête). Ah, et Boreal qui découvre sa voiture avec un sabot. Eminemment fendard, je trouve !

Par contre, le rythme... comme je l'écrivait ça ne colle pas. La scène pré-générique est trop courte pour se trouver là où elle est, avec des fonds de sac pour seuls plans. Il y a les deux scènes parachutées avec Boreal (pourtant intéressantes et qui me laissent désormais con-vain-cu qu'on verra Will en chair et en os, pas qu'en photo, avant la fin de la saison). La scène avec Fra Pavel est elle aussi venue de nulle part sans qu'on ne sache trop son utilité. Il y a aussi l'aléthiomètre, que Lyra maîtrise d'un coup ou presque (dommage, on avait le temps d'introduire doucement des essais infructueux avant) et beaucoup de dialogues - au moins, on découvre des choses curieuses comme le fait que Boreal recherche Grumann, semble déjà l'avoir rencontré et pourrait travailler pour son propre intérêt (et celui de Marisa???)
Bref, un épisode d'entre deux. Le prochain devrait être toutefois très plaisant et de haute voltige, à en juger par le programme qui s'y dessine. Trollesund ! Trollesund les amis ! Trollesund, Iorek et Lee, probablement Kaisa, les premières aurores et le consul. Vivement la semaine prochaine !
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image
Avatar du membre
Luthien-Tinuviel
Dobby
Messages : 2866
Enregistré le : mar. 27 sept. 2005, 18:32
Localisation : changeante
Contact :

Re: Episode 3 : les Espions

Message par Luthien-Tinuviel »

A la différence de Haku, j'ai plus apprécié cet épisode que les deux précédents. Sans doute parce que j'ai eu le temps de m'habituer aux acteur.rices.s, à la façon de tourner, et que maintenant je me laisse plus porter au lieu de me dire "mais elle était pas censée être blonde elle" "ah, mais pourquoi ils ont choisi d'adapter ça comme ça?"
Pour détailler un peu:
Spoiler
En fait je m'habitue à tous les personnages qui n'ont pas la tête "qu'ils sont censés avoir" SAUF Lord Boreal... mais... ça ne m'a pas empêchée de trouver kiffant le passage du sabot sur la voiture :dent:

Farder Coram commence à bien me plaire, le Maitre aussi, John Faa... dans une certaine mesure aussi, MAIS la scène de la grande assemblée des gitans qui aurait du être celle où il donnait sa pleine mesure de leader charismatique, ne m'a pas plu du tout, du tout. Ca laissait juste une impression de gros bazar où tout le monde crie en étant entassé dans une salle trop petite, et ça fait légèrement passer les gitans pour des rustres, alors que dans le livre, l'assemblée était censée être nettement plus démocratique que ça, plus longue, plus posée, et être l'occasion de montrer l'organisation sociale du peuple gitan. C'est rapé pour le coup je trouve :pensif: Ca me laisse la même impression de bâclé que le discours de Lord Asriel face aux Erudits. Les réalisateurs estiment-ils que les scènes de discours où on ne se crie pas dessus, c'est ennuyeux, ou quoi?

Ensuite bien sur, LA grosse surprise de l'épisode: on a entendu parler de Will comme étant le fils de John Parry/Grumman. Au début j'étais :blah: "hein quoi comment, comment osez-vous, ceci n'est censé être révélé qu'après qu'on ait passé DES SEMAINES à suivre Will qui cherche la trace de John Parry et Lee qui cherche la trace de Stanislaus Grumman, c'est censé tomber comme une bombe en plein coeur de la trilogie, et vous mettez ça dans le troisième épisode? Mais mais mais?" O_o
Mais bon, je comprends que c'est cohérent avec les choix de réalisation qui ont été faits de mettre en place les différentes intrigues simultanément plutôt que de tout centrer sur Lyra pendant un tome entier, pour ensuite soudainement basculer sur ce garçon dont on n'a jamais entendu parler... Le choix se comprend, je respecte. :dent:

Globalement, j'aime cet épisode. ^^
Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4647
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Episode 3 : les Espions

Message par Rey »

Je l'ai vu à l'instant et il m'a moins transportée que les deux précédents. Décidément, je ne m'habitue pas au physique de Ma Costa. Lord Boréal est assez flippant. Je me fais davantage à son physique mais je me fais la remarque à chaque fois.
Spoiler
Non mais vous avez vu ?!!! Il roule en Tesla le gars ! Comment peut-il s'offrir une telle bagnole dans notre monde ?!
Trêve de c*neries, je trouve ça fort malin que ce soit lui qui envoie des gars chez Will. Il du coup : On a vu Will en photo ! :eek: La question que je me pose maintenant est de savoir s'ils vont revenir là dessus rapidement ou si ça attendra la saison prochaine auquel cas les néophytes auront complètement oublié cette scène.
Je n'ai pas du tout aimé la scène dans la cale du bateau. Ils retournent tous leur veste en 2 secondes. La manière dont Lyra prend la parole sonne faux. Le recrutement des gitans qui vont partir est à peine évoqué. Lyra y va et sera la seule enfant sans qu'o nsache très bien pourquoi. Bref, je n'ai pas été convaincue. Mais alors pas du tout.
Enfin Lyra commence à utiliser l'aléthiomètre, j'avais hâte de voir ça.
Que Tony et Benjamin aillent chez Coulter n'apporte pas grand chose à mon avis. J'aurais préféré que ça reste comme dans le livre : que Lyra se renseigne sur madame Coulter. D'autant que la ruche pour cette femme très affairée parait cohérent alors que pour Benjamin, je ne vois pas trop. Et puis, qu'elle pense à Benjamin et non à Tony, ça n'a pas de sens.
Je n'ai, en fin de compte, pas grand chose à dire sur cet épisode. Il sert de base pour le voyage dans le nord je suppose. Les gitans prennent de l'importance, ce qui est une bonne chose car ils semblaient un peu parachutés dans le premier épisode.
Bien sur, j'ai hâte de rentrer dans le vif du sujet la semaine prochaine. Surtout vu le titre, on va rencontrer Iorek et j'adore ce début de relation entre Lyra et cet ours sans armure.

Je m'en vais maintenant lire vos remarques chers amis.
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal
Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4647
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Episode 3 : les Espions

Message par Rey »

Lut : je partage carrément ton avis sur l'assemblé des gitans

Et le sabot dont j'avais oublié de parlé m'a bien fait marrer aussi.
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal
Avatar du membre
El Famoso
Ours
Ours
Messages : 17
Enregistré le : sam. 09 nov. 2019, 13:32

Re: Episode 3 : les Espions

Message par El Famoso »

Hey, je vois que mes critiques sont désormais attendues, ça fait plaisir!
J'ai pas énormément de temps, du coup je vais pas faire d'analyse détaillée de scène (j'y reviendrai peut-être plus tard, si je suis motivé), mais j'ai tout de même quelques trucs à commenter.
Pour commencer, j'aime toujours autant la série, qui reste très bien menée malgré le départ d'Hooper. Comme l'a déjà noté Haku, le réalisateur de cet épisode (qui, d'après sa page Wikipédia, vient du clip musical et du documentaire) livre une copie moins maîtrisée que Tom Hooper dans l'ensemble. On retourne à une réalisation plus télévisuelle, mais qui a tout de même les moyens de satisfaire un certain niveau d'ambition. Déjà, vous noterez qu'on a une forte continuité esthétique, au niveau de la direction artistique, bien sûr, mais aussi dans le travail de la lumière ou de la profondeur de champ, et même de la composition de certains plans. Ce n'est pas étonnant, Tom Hooper étant resté assez sage et n'imposant pas son identité de manière trop marquée et contraignante (on sent son style et sa maîtrise dans les premiers épisodes, mais il n'y va pas à fond dans ses plans à la composition très bizarre qu'on pouvait sentir dans chaque scène du Discours d'un Roi), il permet à ses successeurs de reprendre une partie des codes qu'il a instaurés pour donner une continuité de mise en scène à la série.
Mais ça reste adapté de manière surprenante et intéressante, bien écrit, les acteurs sont toujours tous géniaux (mention spéciale à Ariyon Bakare, que je ne voyais pas du tout en Boreal, et que je trouve finalement très charismatique) et même la mise en scène se permet quelques fulgurances ponctuelles.

Du coup, la suite de mon avis sous spoiler:
Spoiler
D'abord, petite remarque sur le découpage des épisodes, qui semble en fait suivre une logique très intéressante: chaque épisode est centré avant tout autour d'un décor principal, et a donc son identité visuelle et d'ambiance propre. C'est bien vu, puisque chez Pullman, des éléments importants sont apportés à chaque chapitre, les pivots dramatiques et narratifs ne contraignent pas le découpage de l'intrigue au format épisodique, et la variété d'environnements traversés par Lyra est finalement une très bonne base narrative, avec chaque épisode associé à une étape du voyage, et par conséquent à un lieu.
Donc normalement, on aura dans la saison un découpage de ce genre:
1: Jordan College et Oxford
2: L'appartement de Mme Coulter et Londres
3: Les péniches des gitans et les zones fluviales de cet univers
4: Trollesund
5: La toundra et les vastes plaines glacées du Nord
6: Bolvangar
7: Svalbard
8: Le labo d'Asriel

Par ailleurs, la mise en scène de l'épisode présente quand même pas mal de moments intéressants. D'abord, on a une multitude de scènes bien plus posées, sobres et intimistes que dans les deux premiers, permettant de tisser les liens entre Lyra et les gitans (surtout Farder Coram et Ma Costa qui s'imposent très naturellement comme des parents de substitution en à peine quelques dialogues) en donnant un sentiment de sincérité des sentiments, avec une caméra épaule cette fois-ci non pas stylisée mais discrète, utilisée pour sa fonction la plus courante: donner un effet documentaire, pris sur le vif et donnant donc un côté très authentique aux scènes, ceci couplé à la lumière assez grise, et donc en apparence très naturelle, présente dans les péniches. En parallèle, on développe aussi Mme Coulter par des scènes très intimistes, mais très stylisées, avec des plans fixes très composés et esthétiques, avec une lumière très travaillée, qui donne une ambiance assez éthérée voire légèrement irréelle aux scènes: le plan du singe refermant la porte pendant qu'elle massacre les coussins est à la fois brutal et magnifique, à l'image de Mme Coulter, tandis que son escapade sur le balcon la rend à la fois effrayante et dérangée mais aussi attachante, presque pathétique par son air innocent et enfantin qui la rapproche de sa fille.
En opposition à ces scènes sobres, sincères et intimistes, les deux scènes qui sont peut être les plus clivantes: l'assemblée des Gitans et le dialogue entre Ma Costa et Lyra révélant que Mme Coulter est la mère de cette dernière. Ces scènes constituent les pivots dramatiques de l'épisode, et contrairement à certains ici, je les ai beaucoup aimés, pour une raison simple: oui, ils paraissent beaucoup plus moins subtils, sobres et naturels que le reste des dialogues, mais sont mis en scène en conséquence! En effet, vous remarquerez que les deux ont tendance à utiliser des plans très larges, situant régulièrement les personnages dans l'espace de ce qui leur sert de scène, et se concentrant ensuite sur des grandes tirades où la caméra se concentre sur un acteur en particulier qui livre une tirade de manière très dramatique. Avec les mots que j'ai mis en gras, vous commencez à comprendre où je veux en venir: les pivots dramatiques sont ici mis en scène avant tout comme du théâtre filmé, et une fois qu'on a compris cette intention (qu'i n'est pas étonnante, Jack Thorne étant principalement connu pour un script de théâtre: Harry Potter et l'enfant maudit), le tout passe bien mieux, surtout que les britanniques ont un certain talent pour jouer et mettre en scène des scènes extrêmement théâtrales (voir la série Sherlock, par exemple, de la BBC aussi), et les rendre poignantes quand on les observe sous cet angle.
Et, alors que le dialogue entre Ma et Lyra est avant tout pensé pour mettre en valeur les deux très bonnes actrices et leur potentiel dramatique, le discours final de John Faa, après le débat, est aussi particulièrement efficace par sa musicalité: la voix de l'acteur, engagée et puissante, se marie parfaitement aux pieds qui frappent en rythme contre le sol sur le magnifique thème " Strength of the Gyptians" de Lorne Balfe (on reconnaît là que le réalisateur a réalisé pas mal de clips, et sait donc bien axer une scène autour d'un motif sonore et rythmique). Et, petite parenthèse, je ne suis pas vraiment dérangé par le fait que la scène ait été écourtée par rapport au livre, parce qu'elle servait avant tout à montrer l'organisation de cette communauté, qui a ici déjà été bien développée en toile de fond des 2 premiers épisodes avec la cérémonie pour Tony et la traque pour retrouver Billy.
Enfin, j'aime particulièrement la manière de filmer l'aléthiomètre, avec une très faible profondeur de champ et un assez grand angle pour filmer Lyra, qui fait sentir qu'elle est complètement absorbée, en transe devant l'instrument, qui d'ailleurs illumine littéralement son regard par son reflet. Et les plans sur l'aléthiomètre, avec la caméra portée par l'aiguille, ces plans extrêmement rapprochés qui nous font littéralement nous promener sur l'aléthiomètre, qui est d'ailleurs magnifique, nous rendent tout aussi fascinée et absorbés que Lyra. Et puis le thème du générique joué à ce moment rajoute une dimension épique à la scène.


Voilà, il y a bien quelques autres plans isolés qui m'ont bien plu, notamment pendant que la police fouille la péniche pour trouver Lyra, mais je pense avoir dit l'essentiel sur ce qui m'avait plu et interpellé dans l'épisode.
J'espère que mon analyse vous aura fait voir certaines scènes sous une nouvelle perspective, et, comme toujours, au plaisir d'en débattre!
Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4647
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Episode 3 : les Espions

Message par Rey »

Je l'ai revu vendredi et, même si c'est l'épisode que j'ai le moins aimé, je trouve décidément très bonne la scène avec Boréal et l'informaticien. Le fait qu'il l'appelle Charles, les dialogues, l'intérêt de Boréal pour cette recherche. Tout ceci le rend humain et tellement à l'opposé du reste. Une vraie réussite à mon avis.

Et j'ai encore plus savouré les scènes avec Mme Coulter dans son appartement (la chambre, la "baston" et les 2 psychopathes sur le canapé)
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal
Avatar du membre
Anne-Emmanuelle
Archange
Archange
Messages : 7124
Enregistré le : mer. 04 oct. 2006, 22:29
Localisation : Sur Vinéa

Re: Episode 3 : les Espions

Message par Anne-Emmanuelle »

Je viens de lire l'article de Slate, et j'ai vu une photo qui m'a fait bondir au plafond.
Spoiler
Lyra porte une salopette, ça ne choque personne ??? Elle est ahurie de voir que les filles portent autre chose que des jupes dans notre monde, et refuse de céder à Will qui veut lui mettre un jean. Et là, elle porte une salopette ????????? O_o
Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4647
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Episode 3 : les Espions

Message par Rey »

Je m'étais faite à l'idée en voyant les photos du tournage. Et je crois avoir lu qq part que c'était plus pratique. Ca me semble une entorse minime par rapport à d'autres
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal
Répondre