S1 - Episode 8 : Trahison

Toute l'info et discussion sur la série télévisée His Dark Materials produite par la BBC

Modérateur : Régents

Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4811
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Episode 8 : Trahison

Message par Rey »

Non, pour moi elle n'a pas subi cette opération. Plutôt une "malformation" qui ferait que son lien avec le daemon est "déficient".
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3841
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Re: Episode 8 : Trahison

Message par Nabubulle »

Dans la série ou dans le livre, Rey ?
Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4811
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: Episode 8 : Trahison

Message par Rey »

Dans la série. Je ne m'étais pas trop posé la question pour le livre. Je pensais à une séparation comme les sorcières. Mais je ne vois pas quand ni comment elle aurait fait ça. Je pense qu'il n'existe pas d'explication, même cachée. Philip doit en avoir une mais peut-être même pas fixe en fait. Chacun peut imaginer ce qu'il veut. Mais suite à la série, c'est ce qui m'est venu. Et j'adhère bien à mon idée :'D
Comme les Dupondt : c'est mon opinion et je la partage :dent:
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3841
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Re: Episode 8 : Trahison

Message par Nabubulle »

D'accord, donc l'interprétation de ma pote n'est pas explicite, c'est son interprétation de ce qui est sous-entendu dans la série, si je comprends bien !
Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 6100
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Episode 8 : Trahison

Message par Nef »

Il faudrait que je revois l'épisode pour être sûr. Mais je n'ai pas souvenir d'avoir compris dans la série que Mme Coulter ait subit l'intercision.
C'est en tout cas sûr que dans le livre ce n'est pas le cas. Inexpliqué pour le moment, il n'est pas impossible que le dernier tome du Livre de la Poussière donne une explication à la distance entre Mme Coulter et son daemon, La Communauté des Esprits permettant déjà d'en faire des théories.
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179
Avatar du membre
bowman
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 208
Enregistré le : dim. 29 févr. 2004, 21:13
Localisation : ici et la
Contact :

Re: Episode 8 : Trahison

Message par bowman »

Ohlalalalala ! Quel dernier épisode mes amis, j'en ai encore des frissons, le meilleur de la série pour le moment. La fin a tellement fait battre mon petit cœur de fan.

Mais calmons nous, je suis à la bourre, je le sais bien. J'étais en voyage pendant 8 mois en Asie et donc dans l'impossibilité de regarder la série. J'avais tout de même pu regarder la bande annonce sur mon téléphone et j'étais clairement hype par celle-ci, l'ambiance et les thèmes promettaient beaucoup. Mon impatience grandit encore plus lorsque au Laos je trouvais un exemplaire usé de "The subtle knife" dans une librairie alors que je n'avais plus rien à lire sous la main. Je replongeais alors tête la première dans cet univers, pour la première fois en version originale.

De retour en France, je n'ai pas tardé à visionner tout ça :
Spoiler
Au niveau de l'impression générale je trouve que la série est une réussite. Le tout est cohérent, le scénario se déroule bien tout en restant fidèle à l’œuvre originale. En fait je suis vraiment emballé par le fait qu'il n'est rien oublié de majeur dans l'histoire et ses enjeux. La où j'avais été déçu par l'adaptation au cinéma je trouve que la série a fait un travail remarquable. Bien sur il y a quelques différences (ou des choses moins appuyées que d'autres comme la relation humain/daemon) qui font tiquer le fan du livre qui est en moi mais il faut bien faire des concessions pour passer de l'écrit à l'écran et c'est ici fait avec beaucoup de talent. J'ai même eu des moments où l'image correspondait parfaitement à ce que j'avais imaginé. Mais surtout les thèmes importants du bouquins ne sont pas oubliés comme la religion, l'emprise du magistérium, l'autorité, la puberté, les différentes visions de la poussière selon les protagonistes... Voila on retrouve la profondeur du bouquin, ce qui en fait aussi une œuvre à ce point unique

J'ai trouvé qu'il y avait une véritable montée en puissance du scénario avec l'arrivée dans le nord, Iorek, Lee, puis la sation, Iofur et enfin Lord Asriel. c'est assez bien fait, ça dévoile au fur et à mesure les intentions des personnages principaux (LordAsriel, Mrs Coulter et Lord Boréal) et ça doit bien marcher pour les non-lecteurs.

Au niveau des personnages j'ai parfois eu du mal à accepter leur représentation à l'image. Je pense que c'est accentué par le fait que je les avais déjà imaginé lorsque j'ai lu les livres, puis accepté de nouvelles tête avec le film au cinéma. Passer à une troisième représentation m'a demandé une véritable gymnastique du cerveau si je ne voulais pas tomber dans la comparaison perpétuelle.

Lyra : L'actrice est formidable, elle m'a entièrement convaincu alors que j'ai eu du mal au début avec le physique (et la couleur de ses cheveux). Il faut dire que passer après Dakota niveau ressemblance c'est pas facile. Et pourtant elle joue formidablement bien et a su faire une bonne Lyra, rebelle, attachante, combattante. Je l'aurai voulu peut être un peu plus chef de bande dans les rues d'Oxford au début. Un peu plus de mensonges aussi, qu'on insiste bien sur son talent à raconter des histoires pour mettre encore plus en avant son côté "parle d'or" et sa capacité à embobiner les autres ou à rallier des gens à sa cause plus tard mais je pinaille un peu.

Will : Quelle bonne idée de l'introduire dès la première saison ! Lui et le concept des différents mondes et des fenêtres pour voyager entre eux. On va donc rentrer dans le vif du sujet dès le début de la saison 2, je suis impatient. Il est certes un peu âgé mais ça passe, son côté enfant qui n'en n'est plus tout fait un parce qu'il a du devenir responsable de sa mère est bien mis en avant. On comprend le fardeau qu'il doit porter, accentué par la disparition de son père et son insatiable envie de le retrouver pour se décharger de tout ça. J'ai hâte de voir le développement du personnage.

Mrs Coulter : l'actrice campe une superbe Marisa Coulter, physiquement son côté beauté glaciale est délicieux. Le personnage est ambitieux, passionné, calculateur, manipulateur, parfois cruel et prêt à tout pour arriver à ses fins. J'ai eu un peu de mal avec le côté "folie et torturé" du personnage par contre. Lorsqu'elle joue avec le vide par exemple, ou perd le contrôle en hurlant de colère comme un animal. Je préfère une Mrs Coulter qui ne perd jamais le contrôle comme dans les livres, où elle est impitoyable de calcul et où sa colère est froide et contrôlée (excepté lorsqu'elle sauve Lyra de la guillotine dans le nord ce qui nous révèle ses véritables sentiments pour sa fille). Mais encore une fois dans la série son personnage reste cohérent et propose une autre vision du personnage plus humaine plus vite à l'écran la où sa prend plus de temps dans les livres. Je ne comprends juste pas la relation avec son daemon, très surprenante, elle le frappe même une fois, c'est extrêmement bizarre, c'est comme se mutiler soit même. Elle le rabroue souvent, lui donne des ordres comme à un animal. Y a t-il un secret/symbole caché derrière tout ça? Je me rappelle avoir était terrorisé par le singe doré lorsque je lisais les livres, vicieux et cruel il représente la part d'ombre de Mrs Coulter, ici dans la série je le trouve trop victime et soumis.

Lord Asriel : Je dis oui, le personnage tient la route. de grands buts, de grands idéaux, à ce point extrême qu'il fait passer tout le reste au second plan, sa fille, sa famille, la vie d'un enfant... J'ai aimé le respect de la série de ne pas faire de héros, le scénario et les personnages sont complexes. C'est génial. La relation avec Lyra dans le dernier épisode est incroyable, les dialogues sont hyper efficaces. J'aurai aimé peut être un Lord Asriel un peu plus "fauve", ou "prédateur", mais ça renforce la surprise pour le spectateur lorsqu'il découvre quelles sont ses véritables intentions avec Roger.

Lee Scoresby et Hester sont parfaits, différents du livre mais parfaits, j'ai rien à dire de plus je crois que tout le monde s'accorde la dessus. J'ai trouvé Roger au début trop niais et candide mais finalement son côté enfant innocent renforce la cruauté du crime de Asriel et la "culpabilité" de Lyra de l'avoir emmené avec elle. Iorek est superbement bien fait et crédible (pas facile pourtant pour un ours qui parle), on passe un peu vite sur son histoire, j'aurai aimé qu'on s'attarde un peu plus sur son évolution de pochtron ouvrier à roi grâce à Lyra. Il reste trop cool quand même. Serafina n'apparait pas beaucoup mais elle est assez réussie, le passage avec Fadem Coram est émouvant et prend aux tripes. Je n'ai pas réussi à m'attacher au personnage de Jon Faa, manque de charisme du personnage peut être pour le roi des gitans ?
Le personnage qui m'a le plus intrigué est Lord Boréal, qui est quand même bien différent de celui des livres. Ses côtés menaçants et mystérieux sont plutôt bien vu. Mais quels sont ses véritables intentions ? Le poignard subtil ? mais dans quel but ? il est collectionneur comme dans les livres ou il est en quête de puissance ? Pourquoi cherche t-il autant le père de Will, juste parce que l'aléthiométre du magistérium le lui a dit ?

Le seul véritable soucis mais qui a marqué pas mal de monde ici c'est la relation humain/daemon qui n'est pas assez appuyée. Vous en avez tous parlé, je suis 100% d'accord avec vous. Après je comprends la difficulté que ça représente de porter ça à l'écran.

Je le redis c'est une réussite pour moi , cette série à réussi à faire vibrer mes cordes sensibles, tout en faisant appel à ma nostalgie. Je suis plus qu'heureux et j'attends la suite fébrilement !

Je salue les anciens de Cittagazze, ça m'a fait extrêmement plaisir de vous lire. J'ai dévoré les 8 thread correspondant aux différents épisodes et j'étais heureux de voir vos pseudos et vos avis.
Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5727
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Re: Episode 8 : Trahison

Message par Haku »

bowman a écrit :
jeu. 27 août 2020, 17:46
Je salue les anciens de Cittagazze, ça m'a fait extrêmement plaisir de vous lire. J'ai dévoré les 8 thread correspondant aux différents épisodes et j'étais heureux de voir vos pseudos et vos avis.
Comme ça fait plaisir de te revoir dans les parages, Bow' :eek:
Qu'est-ce que tu deviens ?
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image
Avatar du membre
Gaêtan
Spectre
Spectre
Messages : 60
Enregistré le : lun. 09 nov. 2020, 22:41
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 0

Re: S1 - Episode 8 : Trahison

Message par Gaêtan »

Je vous fais part de mon avis global sur la série (je tenterai de donner mon avis pour chaque épisode de la saison 2.

Déjà, je tiens à dire que j'ai lu tous vos avis sur tous les épisodes (oui, oui, tous). Je suis globalement d'accord avec tout ce qui a été dit. Très bonne première saison, qui prend certaines libertés, bonnes ou moins bonnes, j'y reviendrai.

Comme j'ai pu le dire dans mon message de présentation, j'ai lu les livres il y a un moment et je n'ai donc pas de souvenirs très précis de certains passages des livres… Ce dont j'ai pu être content durant tout mon visionnage. J'ai tenu, en effet, à avoir un avis le plus objectif possible tout le long, afin d'en profiter pleinement même si ce n'était pas toujours évident. Surtout qu'il m'arrivait aussi, parfois, de comparer avec le film, dont je garde un plutôt bon souvenir. J'y ferai, d'ailleurs, quelques allusions.
Vos commentaires, tous plus intéressants les uns que les autres (mention spéciale à El Famoso, haha) m'ont aussi permis de me souvenir de certains éléments, ce qui est une bonne chose.

Je ne suis pas très doué en critique à proprement parler, je me "contenterai" donc de parler de certains points qui m'ont marqués.
Spoiler
Les acteurs :

Lyra :
Dafne Keen est vraiment très convaincante. J'étais sceptique à l'annonce de la future Lyra mais elle convainc très rapidement. Bien que j'aurais voulu qu'elle soit blonde, comme dans le livre. Mais ce n'est, ici, qu'un détail. Il m'a semblé retrouver celle des livres : curieuse, maligne, à poser des questions, qui ne se laisse pas faire. Elle sait faire passer l'émotion quand il le faut, notamment pendant sa discussion face à Mme Coulter qui lui apprend qu'elle et sa mère. Et sinon Pan est beaucoup trop mignon.

Mme Coulter :
Ruth Wilson incarne très bien le personnage, je trouve. Sauf que, comme j'ai pu le lire parmi vos avis, on sent tout de suite qu'elle est la méchante, et ne donne pas l'air d'être d'abord une personne angélique, ce qui aurait été bien mieux en terme de révélation, surtout pour ceux qui n'ont jamais lu les livres, qui ont peut-être vu le coup venir. Je pense que c'est dû au visage de l'actrice. En effet, bien que Ruth Wilson soit une belle femme (selon moi, en tout cas), elle dégage un air sévère avec ses sourcils relevés. Et son sourire la trahissait parfois. Tout cela mêlé à son jeu et c'est vite compris, je trouvais.
Pour le coup, Nicole Kidman était parfaite dans le rôle.

Lee Scoresby :
Alors pas du tout mais alors !... Beaucoup trop jeune, un visage trop lisse, un Lee trop dans l'humour est le décalage par rapport à ce que j'imaginais. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il est le sidekick drôle et cliché qu'on voit parfois mais c'est un peu comme ça que je le vois. Son entrée en chantant m'a fait soupirer. Je sais que Lin-Manuel Miranda est aussi chanteur (je sais qu'il a joué dans des comédies musicales, etc.) et j'ai tout de suite eu peur qu'il amène sa personnalité dans ce personnage complètement à l'opposé, selon moi.
Ce qui se confirme un peu dans la scène du bar où il se bat, que j'ai trouvé complètement inutile. Trop longue et sans intérêt, un peu hors propos. Avec Hesther qui lui disait quoi faire, etc... Non, vraiment. Il m'a fait penser à Han Solo, par moments.
Sam Elliott l'incarnait à la perfection. C'est lui mon Lee Scoresby.

Les gitans :
Pareil, je n'ai pas du tout était convaincu.
Ma Costa beaucoup trop mince et rien à voir physiquement avec ce que j'imaginais.
John Faa aussi, je trouve que Lucian Msamati n'a tout simplement pas le charisme physiquement pour un roi des gitans
Farder Coram me plait beaucoup, par contre. James Cosmo l'incarne très bien.
Pour les deux autres, les acteurs du film étaient bien plus convaincants.

Will :
Très étonné qu'il apparaisse maintenant. D'un côté je me dis que j'aurais voulu le voir plus tard, d'un autre, cela permet de développer plus l'univers. Comme il s'agit d'une série, il faut en raconter plus, ce qui est une bonne chose, au final.
Par contre, comme certains d'entre vous, je l'imaginais plus jeune, plus petit aussi en taille. Là il fait vraiment grand. J'imagine mal, pour le moment, sa future relation avec Lyra. J'ai l'impression qu'il y aura un décalage. Enfin, on verra bien.

Asriel :
J'était aussi sceptique avant de commencer la série mais James McAvoy s'avère très convaincant en oncle/père antipathique prêt à tout pour son projet. Mon Dieu, le passage avec Roger, mais quelle ordure, quand même.

Iorek :
Il est magnifique, imposant, un vrai roi de Svalbard. L'acteur est impressionnant ! (lol)

Certains éléments :

- Les daemons : comme vous, l'absence de daemons, autres que ceux des personnages principaux, m'a assez perturbé. Peut-être un manque de budget mais il n'empêche que cela reste une incohérence de taille, d'autant qu'il s'agit d'un élément central dans cet univers.

- J'ai été surpris de voir si tôt les passages d'un monde à l'autre. Cf mon paragraphe précédent sur le développement de l'univers.
Ariyon Bakare qui incarne Lord Boreal est très bon. Il donne un côté très effrayant au personnage. Par contre, le passage qu'il emprunte constamment me semble très mal dissimulé pour le commun des mortels. La simplicité scénaristique dont Will y accède à la fin m'a complètement dérouté.

- le générique est magnifique avec "ses sombres matériaux" qui apparaissent judicieusement. La musique de Lorne Balfe est excellente.

Enfin, j'aimerais terminer sur un supposé blackwashing que l'un d'entre vous a évoqué. Je trouve dommage que la couleur de certains personnages aient été modifiée.
Là où certains clament l'ouverture d'esprit, la diversité de notre époque (qui est évidente, je ne remets pas du tout cela en cause, rassurez-vous), j'y vois juste une raison de ne pas choquer et de prendre les devant afin de ne pas se faire critiquer sur une distribution trop blanche. Aujourd'hui, les polémiques vont très vites et la susceptibilité de certains les fait monter au créneau rapidement.
Je vois souvent des gens dire : "si ça ne change rien à l'histoire, ce n'est pas un problème". Ce à quoi j'ai envie de répondre : "bah justement, si ça ne change rien, autant les laisser tel quels". C'est le respect de l'auteur et de sa vision.
J'espère ne pas avoir été choquant sur ce point, c'est jute mon avis.
Voilà globalement ce que j'avais à dire. Malgré les points négatifs que je tenais à préciser, je reste très convaincu pas cette première saison et j'ai vraiment hâte de découvrir Cittagàzze et son monde.
En fait, c'est Gaëtan
Avatar du membre
Rey
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4811
Enregistré le : lun. 13 sept. 2004, 16:21
Localisation : ailleurs

Re: S1 - Episode 8 : Trahison

Message par Rey »

Je suis plutôt d'accord avec ce que tu dis, Gaëtan. Je reviens juste sur l'âge de Will car j'ai pensé à un truc il n'y a pas longtemps.

On a suivi la série This is us qui se passe à plusieurs époques. Il y a notamment des triplés qui ont une petite dizaine d'année. Dans la saison 1, no problèmo. Dans la saison 2, ça va encore. Mais dans la saison 3, quand on retourne à cette époque des 8-10 ans, la fille est déjà pubère : elle a pris au moins 20 cm et de la poitrine tandis que les garçons font toujours le même âge. Alors, ils essaient de filmer un peu différemment pour que la fille ait l'air plus jeune mais ça ne prend pas bien. S'ils avaient décidé qu'on est à leur 12-13 ans, ça ne choquerait pas : la fille se développe plus tôt. Mais en restant sur du 10, ça fait un gros décalage.
Donc, je me dis que s'ils avaient pris un Will un peu comme Roger, vu qu'il faut 3 ans pour tourner la série complète, ç'aurait été problématique de voir un petit garçon avec une ado. Ou bien, il aurait fallu attendre que l'acteur grandisse pour tourner la suite.
Qu'est-ce que l'homme dans l'Univers ?
- Un néant à l'égard de l'infini
- Un tout à l'égard du néant
Un milieu entre rien et tout
Pascal
Avatar du membre
MapleBee
Ours
Ours
Messages : 47
Enregistré le : jeu. 01 avr. 2021, 22:24
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Re: S1 - Episode 8 : Trahison

Message par MapleBee »

Je me suis enfin mise à la série et j'ai terminé la saison 1 hier. Je poste mes réactions générales ici. D'abord, je suis très contente de retrouver cet univers et je trouve que c'est globalement une bonne série. Je ne suis pas du tout bon public et je trouve toujours quelque chose à redire, et devant n'importe quelle adaptation j'ai tendance à dire toutes les 5 minutes "mais dans le livre ça se passe pas comme ça !". J'ai essayé de mettre cet instinct en sommeil pour profiter de la série, mais c'est pas évident :dent: Ça m'a plu et j'ai enchaîné les épisodes en quelques jours. Ça me permet aussi de faire découvrir ALCDM à ma moitié qui n'a pas (encore) lu les livres et qui aime beaucoup. C'est intéressant d'avoir son regard de néophyte sur la série, d'ailleurs. Je ne suis pas très douée pour écrire des critiques donc je vais y aller en mode j'aime/j'aime pas.
Spoiler
J'aime :

Dafne Keen en Lyra : elle n'a pas le physique que j'ai en tête pour Lyra mais elle l'incarne vraiment bien, même si j'aurais aimé voir son côté sauvageonne et menteuse invétérée encore plus mis en avant. J'avais déjà trouvé cette jeune actrice excellente dans Logan et mon impression se confirme. Elle joue très bien.

Roger correspond bien à ce que j'imaginais. Il est vraiment très attachant. Sa bouille adorable rend les choses encore plus tristes...

Pan : il est trop chou :love:

Iorek et les ours en général : ils sont très proches de ce que j'imaginais. Leurs voix sont parfaites. Par contre, le combat entre Iofur et Iorek n'a pas l'intensité du roman.

Asriel ne correspond pas entièrement à ce que j'avais en tête mais ça fonctionne bien quand même. J'ai bien aimé son dialogue avec Lyra sur la Poussière (dans l'épisode 7 ou 8, je ne sais plus).

J'aime pas :

Le fait de révéler aussi tôt l'existence des fenêtres entre les mondes. Introduire Will plus tôt, pourquoi pas, mais voir direct Boréal qui fait des allers retours non stop, je trouve que ça casse tout ! Du coup, l'ouverture du passage par Asriel à la fin tombe à plat. Pour moi, c'était le point culminant cerveau-qui-explose de la fin du tome 1. Mais je prends l'exemple de ma conjointe vu qu'elle n'a pas lu les livres : comme elle a appris tout de suite qu'il y avait déjà des fenêtres entre les mondes, ça ne lui a pas semblé si révolutionnaire que ça. Ça m'a vraiment chiffonnée.

De manière générale, je trouve que le scénario expose beaucoup trop tôt des éléments clés, comme la filiation de Lyra par exemple, les plans de Bolvangar... On perd une des forces des romans qui est de mener le lecteur vers des retournements inattendus et de faire monter l'intrigue en puissance très progressivement. Là, on nous balance tout dès le début. C'est aussi toute la difficulté d'adapter une histoire qui est vue principalement à travers les yeux d'un seul personnage, qui plus est une enfant. Quand on lit ALCDM, on découvre quasiment tout du point de vue de Lyra. On ignore donc pas mal de choses qu'on découvre au fur et à mesure. Mais j'imagine qu'en série c'est compliqué à adapter.

Je trouve dommage que Will ait clairement quelques années de plus que dans les livres. Ça change quand même pas mal de choses par rapport à l'histoire et à l'aspect du passage de l'enfance à la puberté qui est si central.

Je trouve Mme Coulter un peu ratée. On comprend tout de suite que c'est la grande méchante, là où dans le livre c'est beaucoup plus insidieux. Et je ne comprend pas trop ses moments de folie, ça ne correspond pas au personnage. Je trouve que l'actrice n'est pas très bien choisie.

Pareil pour Lee, je n'accroche pas du tout alors que c'est un personnage que j'aime beaucoup dans les livres. Hester est super, par contre.

Comme ça a été mentionné dans les autres sujets : où sont les daemons ?? On les voit très peu et l'intensité du lien humain/daemon passe à la trappe, alors que c'est absolument central.

Les gitans : il n'y a que Farder Coram que je trouve bien. Ma Costa n'a pas du tout le côté matrone que j'attendais et Lord Faa a un charisme proche de zéro.

Je suis partagée sur les décors : je trouve Jordan College, Trolessund, Bolvangar et le Nord en général bien réussis. Par contre, le Magisterium fait trop moderne. Idem pour l'appartement de Mme Coulter : j'avais l'impression de voir des chambres d'un catalogue Ikea.

Le fait que certains personnages soient noirs. Ça ne pose pas de souci particulier par rapport à l'histoire et à sa caractérisation que Will soit métis, par exemple. En revanche, pour moi, Lord Boréal était plutôt un vieil aristocrate anglais, donc blanc par la force des choses. Ça me gêne aussi pour Lord Faa : c'est quand même le roi des gitans, pourquoi effacer son identité de gitan ? Je suis tout à fait pour le fait de créer plus de rôles de personnages noirs dans les films et les séries en général, mais une adaptation se doit d'être un minimum fidèle.
Je sais que je suis très critique mais j'apprécie tout de même beaucoup de regarder la série et je vais enchaîner de ce pas avec la saison 2 !
There is a crack, a crack in everything, that's how the light gets in
Répondre