Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Pour se culturer entre amis et apprendre des choses qui n'ont rien à voir avec le monde de Pullman

Modérateur : Régents

Avatar du membre
Poussimon
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4943
Enregistré le : lun. 05 mars 2007, 09:41
Localisation : Pays Imaginaire
Contact :

Message par Poussimon »

Encore un film trèèèèèès intello pour moi (je plaisante :mrgreen: ): Rien que pour vos cheveux, un film avec Adam Sandler, écrit par Adam Sandler et Judd Apatow (ça donne tout de suite le ton). C'est l'histoire d'un super agent Israélien qui quitte le Mossad pour devenir coiffeur pour dames à New York.
C'est hyper con et bourré de gags idiots, mais sincèrement, c'est super marrant. Genre quand un Palestinien dit: "Les Américains ne nous aiment pas", et l'Israélien lui répond "Bah, nous non plus ils ne nous aiment pas... parce qu'ils nous prennent pour vous."
Poum est canon - Fan d'Eärwen et d'Arashi

Auteure de A la Croisée des mondes: paradis perdu et retrouvé

Avatar du membre
Anne-Emmanuelle
Archange
Archange
Messages : 7046
Enregistré le : mer. 04 oct. 2006, 22:29
Localisation : Sur Vinéa

Message par Anne-Emmanuelle »

Pour Bellatrix, je confirme, on la voit pour la première fois dans le livre dans HP4 (dans un souvenir de Dumbledore dans la Pensine, donc 13 ans avant l'histoire) et elle apparait au milieu du tome 5 quand on apprend qu'elle s'est échappée d'Azkaban.

Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3646
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Message par Nabubulle »

J'ai vu plusieurs films :

- La maison de la radio : Un documentaire sur la maison de la radio justement. J'ai bien aimé, c'est sympa, drôle, et ce documentaire permet de mettre des visages sur des noms. Et puis, bien sûr, c'est intéressant de se retrouver spectateur de l'intérieur de cette organisation, voir un peu comment ça fonctionne, l'ambiance, etc. Le seul truc dommage, c'est que justement, on reste trop dans la contemplation, le spectateur. Le réalisateur nous montre bien l'ambiance, mais pas le reste. Les extraits s'enchaînent, les morceaux de vie, ce qui permet de voir un peu les dessous des émissions, mais jamais d'interviews des personnes sauf d'une, jamais de prise de position réelle du réalisateur. Il nous montre, mais pas suffisamment pour qu'on puisse reconstruire tout ce que l'on voit, et c'est dommage. Dommage parce que même si le documentaire est déjà intéressant en nous montrant l'ambiance, il lui manque les infos permettant de comprendre le fonctionnement particulier de la maison de la radio.

- Queen of montreuil : Une comédie décalée, complètement à côté de la plaque même, autour d'une femme qui fait le deuil de son mari. C'est drôle, avec des scènes totalement WTF et surtout tout un comique autour des expressions des personnages. J'ai passé un très bon moment.

- HP4 : URG. En termes d'adaptation, vu que c'est pour ça que je les regarde de nouveau, c'est de pire en pire (sans surprise). Je pensais ce quatrième film mieux que ça, dans mes souvenirs, mais en fait après l'avoir visionné juste après ma lecture du tome 4, je me rends compte à quel point ces films sont plats, fades et pauvres par rapport aux romans. Sinon, du point de vue du film, sans parler de l'adaptation (car de toute façon il n'y a pas grand-chose à en dire de mon point de vue), j'adore la coupe de cheveux de Harry (grosse touffe power !) xD Le début va beaucoup trop vite, je me suis demandée si une personne n'ayant pas lu le livre arriverait à comprendre les 20 premières minutes du film. Je sais qu'il est nécessaire de couper tout ça, mais ça a un goût de bâclé assez détestable, même sans comparer au bouquin on voit que c'est incomplet. La fin, la dernière scène, est niaise à souhait ce qui ne va vraiment pas avec l'ambiance juste avant : "Cedric est mort, Voldemort de retour, c'est le début de la catastrophe, tout va mal se passer mais t'inquiète, on trouve le moyen de se barrer le sourire aux lèvres". ça sonne presque happy end, j'ai pas compris pourquoi, mes parents non plus d'ailleurs.

- Sound of noise : La belle révélation de ces derniers mois ! Sound of noise, c'est un polar humoristique totalement décalé autour de la musique. Et je vous incite vivement à le regarder, en vous le procurant là où vous le pouvez (médiathèque...). Et à lire des critiques pour vous motiver, il y en a des très bonnes sur Sens Critique. Je ne vais rien dire de plus, je suis incapable de donner un avis sur ce film, je l'ai simplement trouvé extraordinaire. Et drôle. Un très bon divertissement et un bel hommage à la musique =D

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5517
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Message par Haku »

Stoker
De Park-Chan Wook, avec Nicole K. et Mia W.
Voilà un film que je suis allé voir quasiment les yeux fermé. J'ai entrevu, de loin, un reportage à la télé sur le film. Certes, il y avait Nicole, ce qui rendait la chose tentante. Mais quand j'ai sur que c'était aussi un film du réalisateur de Old Boy, là, ni une ni deux, j'ai décidé d'y aller.
Nous voici donc aux côtés d'India, fille de NiKole (avec un K qui veut dire Kidman), qui vient de perdre son père et se retrouve donc seule dans sa grande maison avec sa mère avec laquelle elle ne partage pour ainsi dire à peu près rien. Seule ? Pas tout à fait. Certes, les domestiques ont brusquement disparues, mais dès les funérailles, Charlie, l'oncle venu de nulle part, s'installe dans les chaussures de son défunt frère et reste avec la veuve et l'orpheline pour des raisons mystérieuses... Peu à peu India ouvre l’œil, et elle ferait bien de pas trop le refermer.

Sentiment partagé à la sortie de ce film pour le moins surprenant, avec l'étrange envie immédiate de séparer le fond et la forme. La forme, c'est juste fabuleux. Park-Chan Wook ne me déçoit nullement et réalise un film à l'esthétique raffinée, avec des caméras virevoltantes, des décors aux petits oignons, des plans savamment millimétrés, des mouvements de caméras qui vous envoûtent, des éclairages qui donnent une personnalité riche aux images. Ajoutez à cela Mia Wasikowska (j'ai un peu de mal à écrire le nom...), parfaite dans ses petites chaussures (et au teint blafard que l'actrice jouant sa mère ne renierait pas - on joue forcément là-dessus) et qui dose comme il faut le mystère et la classe de son personnage.
Côté fond, histoire, scénario, je suis un peu perdu. Moins catégorique en tout cas, ou alors c'est que l'impression n'a pas encore refroidi dans mon esprit. Ca démarre bien. L'oncle Charlie débarque et on sent immédiatement qu'il y a un truc, un très gros truc, qui cloche. Y'a des indices qui clignotent partout pour vous donner la certitude qu'à un certain point de vue, on vous mène en bateau. Mais au final, tous les indices ne trouvent pas d'explication, et les explications elles-mêmes ne me satisfont qu'à moitié. Alors certes tout un tas d'éléments s'imbriquent, promettent le meilleur et suscitent l'intérêt à mesure que l'intrigue avance - d'autres sont courus d'avance par contre - mais au final... ben le final, il ne sert pas le plat froid de la vengeance tel qu'on l'aimerait. On a même droit à une petite scène "juste pour le plaisir sadique" je dirais.
Au moment de faire le point, je suis plutôt charmé par l'esthétique très recherché, emballé par les deux premiers tiers et l'empilement des indices qui vous laissent le joyeux sentiment d'être mené par le bout du nez, mais la chute n'atteint probablement pas la hauteur des attentes du spectateur que j'étais. Et sans pour autant tout gâcher, c'est quand même fort dommage.
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
Soldat Bleu
Archange
Archange
Messages : 5353
Enregistré le : dim. 25 déc. 2005, 00:29
Localisation : Frankfurt a. M.

Message par Soldat Bleu »

Prometheus : j'avais un gros a priori sur ce film. C'est pour cela que je n'ai pas été le voir au cinéma. J'ai attendu le dvd puisque j'ai le prêt illimité et gratuit à la médiathèque de mon père. Bref.

Finalement ce n'est pas si mal, c'est moins pourri que je ne le pensais. Il manque juste un scénario.
Ce qui est marrant, c'est qu'on embarque dans la SF de base avec ses repères les plus classiques : les deux crétins qui ont une tête crétin prêt à mourir en premier sont effectivement crétins et meurent en premiers. Quant au seul Noir du groupe, cliché oblige, il se sacrifie à la fin. Au départ le film devait être un "prikouèl" à l'origine d'Alien. Finalement le scénario s'en est éloigné et s'est dirigé vers les origines de la vie humaine. Le problème, c'est qu'on a au final aucune des deux réponses : impossible de spoiler donc ! xD
Il n'y a pas le fin mot de l'histoire tant attendu, la révélation du "pourquoi", avant l'arrivée du générique. On apprend juste que les aliens et les humains inventions des "Ingénieurs" et qu'ils ont regretté les deux.

Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3646
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Message par Nabubulle »

Soldat Bleu a écrit :

Finalement ce n'est pas si mal, c'est moins pourri que je ne le pensais. Il manque juste un scénario.
C'est un peu l'essentiel, non, un scénario ? :B

Avatar du membre
Soldat Bleu
Archange
Archange
Messages : 5353
Enregistré le : dim. 25 déc. 2005, 00:29
Localisation : Frankfurt a. M.

Message par Soldat Bleu »

J'exagère un peu, mais le film s'arrête pile au moment où ça devient vraiment intéressant...

Il y a un moment dans le film où un androïde demande à un humain du vaisseau "Et moi, pourquoi vous m'avez créé ?"
Réponse : "parce qu'on pouvait le faire".
L'androïde : "si vos créateurs vous répondaient la même chose, vous seriez déçus".

Et bien justement, à la fin, on est déçu parce qu'on a pas plus de réponse que l'androïde !

*jesuispasunrobot* :roll:

Avatar du membre
Earwen
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4907
Enregistré le : sam. 21 sept. 2002, 10:38
Localisation : 221B Baker Street

Message par Earwen »

Mud, dimanche dernier : je l'ai trouvé vraiment bien. Les acteurs sont formidables, les plans sur le Mississipi magnifiques, je vous le recommande sans hésiter.

Et Les Misérables, hier. Acquise d'avance à la BO, j'ai quand même trouvé le film sans grand intérêt. Il réussit la prouesse d'être complètement haché parce qu'il va trop vite, tout en étant interminable. Il faut reconnaître cependant des vraies performances d'acteurs, au milieu de cette bouillasse. Et une certaine efficacité : on t'enfonce l'émotion à coups de marteau dans le crâne, mais au final elle y rentre.
La médiocrité n'admet rien de supérieur à elle-même, mais le talent reconnaît instantanément le génie. Arthur Conan Doyle

Avatar du membre
Soldat Bleu
Archange
Archange
Messages : 5353
Enregistré le : dim. 25 déc. 2005, 00:29
Localisation : Frankfurt a. M.

Message par Soldat Bleu »

Rises of the planet of the apes (ou, La planète des singes : les origines)

C'est un peu le genre de film que l'on aborde en se disant "qu'est-ce que ça pourrait m'apporter de plus, j'connais l'histoire, etc."

Bah finalement j'ai bien aimé et je ne regrette pas de l'avoir regardé. J'ai apprécié les clins d’œil aux films précédents aussi : le singe est appelé "Beaux yeux", comme Charlton Heston dans le film de 68. Et puis on voit un titre de journal avec "perdus dans l'espace", allusion aux astronautes qui vont revenir 1000 plus tard.

Ce n'est pas un grand film, mais ce n'est pas non pus du foutage de gueule à la Promeheus. J'attends la suite.

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5517
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Message par Haku »

Ce soir, j'ai vu pour la toute première fois (et ai découvert pour la première fois également l'univers de) Star Trek, film original de 1979. Et quand bien même certains aspects de la mise en scène sont un poil vieillots, je suis tout content. Y'a tout plein de belles idées, une vraie fascination injectée dans la représentation de l'espace et de la découverte de l'USS Enterprise, et un scénario qui a réussi à me surprendre. Du coup, je suis tout curieux à l'idée de voir les épisodes II et III demain... et de me dire que j'aurai attendu 28 ans pour découvrir cette saga.

*chantonne le thème de Maître Jerry Goldsmith*
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
Anne-Emmanuelle
Archange
Archange
Messages : 7046
Enregistré le : mer. 04 oct. 2006, 22:29
Localisation : Sur Vinéa

Message par Anne-Emmanuelle »

Je ne l'ai pas vu, on a allumé par hasard juste au moment de la fin. En revanche, l'émission d'après sur l'influence de Star Trek sur la science actuelle était très intéressante.
Je consulterai plus souvent le programme d'Arte, tiens. :dent:

Avatar du membre
Poussimon
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4943
Enregistré le : lun. 05 mars 2007, 09:41
Localisation : Pays Imaginaire
Contact :

Message par Poussimon »

Gatsby le magnifique :love: J'ai tout aimé: l'histoire, l'ambiance, les acteurs, la musique... La 3D est accessoire, mais bien utilisée. Il y a beaucoup d'effets de profondeur et de superpositions d'images que la 3D met bien en valeur, c'est très joli.
Et pis envie d'une nouvelle coupe de cheveux :p mais passer du long au court ça fait toujours peur, donc c'est pas pour tout de suite.
Poum est canon - Fan d'Eärwen et d'Arashi

Auteure de A la Croisée des mondes: paradis perdu et retrouvé

Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3646
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Message par Nabubulle »

J'ai bien envie de le voir, Gatsby ! =)

Sinon, j'ai vu trois films dernièrement :

- L'histoire sans fin. Je n'ai pas lu le bouquin, alors je ne sais pas ce que ça vaut par rapport à l'histoire originale. Le film est vieux, et du coup question technique, effets spéciaux, c'est pas tout à fait ça et ça pourrit un peu la séance : c'est mal fait et ça se voit, c'est dommage. L'histoire est choupine, il faudrait que je le lise. Mais du coup, le côté technique gâche un peu l'histoire, et rend le tout un peu long.

- L'Ecume des jours.
Très chouette, ça me donne envie de relire le livre que je n'avais pas du tout apprécié quand j'avais dû le lire pour l'école, en quatrième. J'étais complètement passée à côté je crois. Il faudrait que je vois maintenant. En tout cas, j'ai bien aimé le film, sauf la fin qui est un peu longue.

- Enfance clandestine : L'histoire, adaptée de faits réels, de Juan, un jeune garçon argentin dont les parents sont des résistants. La vie de ce gosse pas comme les autres, qui doit cacher son identité et vivre une "seconde vie" dans sa vie de tous les jours pour ne rien laisser paraître des activités de ses parents. Un film très bien fait qui montre bien la tension dans sa vie, les bons côtés comme les mauvais. C'est dynamique, beau, et les personnages sont super attachants, surtout Juan justement. J'ai beaucoup aimé. Pour le message, pour l'histoire et pour le film.

Avatar du membre
Celebdraug
Héroïne des temps modernes
Messages : 2193
Enregistré le : jeu. 29 sept. 2005, 17:42
Localisation : Dans mon monde: Ailleursland

Message par Celebdraug »

J'étais folle d'Atreyu quand j'étais petite :dent:

Hansel et Gretel, de Pil-Sung Yim: je profite d'avoir un bouquet ciné pour 6 mois pour regarder des films chelous :B. Une interprétation étrange du conte. Eun-Soo doit se rendre au chevet de sa mère mourrante et apprend en chemin que sa femme est enceinte. Elle ne le juge pas digne de confiance pour élever un enfant, trop immature. Sur la route, Eun-Soo est victime d'un accident et se retrouve en pleine forêt, complètement perdu. Il croise une jeune fille de 12 ans qui le conduit chez elle au coeur de la forêt et lui présente son frère, sa petite soeur et ses parents. Ils vivent comme dans un conte, dans une maison non pas en pain d'épice mais remplie d'objets incongrus et de jouets fantastiques. Les repas sont composés de gâteaux et de friandises et la vie semble douce. Mais très vite, Eun-Soo comprend qu'il n'est pas un invité mais un prisonnier.
J'étais extrêmement sceptique au départ mais au final, le conte sert juste de point de départ à une histoire certes fantastique mais très différente. Et surtout bien plus dramatique. Très spécial mais j'ai bien aimé. Ça m'a aussi permis de renouer avec le ciné coréen. J'avais pas vu de film coréen depuis The Host, ça commençait à dater.

Vengeance
, de Johnnie To: je m'étais dit que je le verrai à la télé (hors de question que j'aille au ciné voir un film avec Johnny Hallyday) . Ben j'ai bien fait. J'aime énormément Johnnie To, un très bon réalisateur hong kongais qui arrive à mélanger la comédie et la tragédie dans ses films. Fulltime Killer reste un de mes films cultes et il y en a d'autres que j'adore. Mais Vengeance... Hormis une scène assez touchante, Hallyday est d'un plat! Testud a beau être sur l'affiche, elle n'apparaît que 10min juste pour s'en prendre plein la tronche. Je trouve que pour une fois To n'a pas réussi à manier ses silences aussi bien que d'habitude. Bon il y a toujours la petite touche d'humour, comme d'habitude interprétée par Suet Lam (un peu le bouffon de service dans les films de To) et Simon Yam est toujours aussi classe. Mais bon, pas aimé.

Iron Man (bon ça date d'y a deux semaines): ça reste Iron Man, hein. Et puis c'est pas bien violent maintenant que Marvel appartient à Mickey. Mais Tony Stark reste Tony Stark. Avec cet humour, son sens du théâtrale et tout. Un bon moment, bien ri, les effets très bons comme d'hab. Juste déçue par le Mandarin. Je m'attendais vraiment à autre chose concernant ce personnage. D'autant que c'est Ben Kingsley qui l'incarne.

Le Cinquième Élément: oui bon je le connais déjà par coeur, film dont je suis fan depuis petite, que je regardais au moins 2 fois chaque week end dès le jour où mon père a acheté la cassette (ce qui a dû donner des envies de meurtre à ma mère)... Le voir sur grand écran était green à la puissance green! Comme pour E.T. et Jurassic Park l'été dernier. Une très bonne ambiance dans la salle, applaudissements, rires, retenues de souffle (chuis sûre que dans la salle on devait tous avoir la même tête pendant l'opéra que le public de Plavalaguna :lol: ). Le chant de la diva donne d'ailleurs des frissons. Je me lasse pas de ce film! On était même quelques uns à rester pendant le générique de fin juste pour chanter Little Light of Love. C'était définitivement green :mrgreen:!
Peudeuk, Dieu de la Mort de Baronbreton. Détentrice d'un Mort-book. Extrait du "Mort-book pour les nuls" : "Le Dieu de la Mort détenteur du présent cahier est un être d'exception. Sois fier de te le coltiner. De toute façon t'as pas le choix."

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5517
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Message par Haku »

Nabubulle a écrit :- L'histoire sans fin. Je n'ai pas lu le bouquin, alors je ne sais pas ce que ça vaut par rapport à l'histoire originale. Le film est vieux, et du coup question technique, effets spéciaux, c'est pas tout à fait ça et ça pourrit un peu la séance : c'est mal fait et ça se voit, c'est dommage. L'histoire est choupine, il faudrait que je le lise. Mais du coup, le côté technique gâche un peu l'histoire, et rend le tout un peu long.
Nan nan nan ! Comment tu peux dire ça ? :triste: :'(
Ce n'est pas vieux, je l'ai vu en VHS quand j'étais petit ! (argument imparable) et ça m'a fait rêver, je voulais cavaler et aider l'intrépide Atreju dans sa quête... Et pis ce n'est pas "pas tout à fait ça" techniquement en terme d'effets spéciaux, c'est très moderne pour son âge pis si on décide de croire à l'histoire, on ne le remarque même pas. La tortue géante, elle est extra et Falkor (ah, Falkor... *ému*) c'est comme mon petit E.T., comme Gizmo et les Gremlins et comme Yoda : ce n'est pas car c'est de l'animatronique visible à un kilomètre que t'as pas envie de le prendre dans tes bras et de le chevaucher pour une balade enivrante - pis il transpire de cette sensation de film réalisé avec amour pour faire écarquiller les yeux aux petits nenfants, un film artisanal doté d'une âme, de travail manuel et de machinerie de plateau. Le sphinx, il est impressionnant, le néant il est méchant, le loup noir il fait peur. Quant à la petite impératrice... ben elle est très jolie et il faut la sauver coûte que coûte, alors vive Atréju ! Quant à Barrett Oliver, il a peut-être pas beaucoup d'expressions et est un peu lent à la détente, mais il est tout mimi et a lu tout plein de bons livres, comme il le dit à Konrad Koreander le libraire. C'est juste un film parfait et incritiquable qui me fit rêver et ouais, quand je le (re)vois j'ai toujours sept ans et puis c'est tout, non mais ! En plus, il est à l'origine de l'un des meilleurs et hilarants "suédages" existant sur le web (avec ceux de Jurassic Park, très recommandables aussi). :-D


Celebdraug a écrit :Le Cinquième Élément: oui bon je le connais déjà par coeur, film dont je suis fan depuis petite, que je regardais au moins 2 fois chaque week end dès le jour où mon père a acheté la cassette (ce qui a dû donner des envies de meurtre à ma mère)... Le voir sur grand écran était green à la puissance green! Comme pour E.T. et Jurassic Park l'été dernier. Une très bonne ambiance dans la salle, applaudissements, rires, retenues de souffle (chuis sûre que dans la salle on devait tous avoir la même tête pendant l'opéra que le public de Plavalaguna :lol: ). Le chant de la diva donne d'ailleurs des frissons. Je me lasse pas de ce film! On était même quelques uns à rester pendant le générique de fin juste pour chanter Little Light of Love. C'était définitivement green :mrgreen:!
Au cinéma, c'est le grand pied, ouais. Je garde un fabuleux souvenir de la séance sur un super grand écran. Bref, ravi qu tu ai vécu cette expérience.


Tout ça pour dire que les filles, vous voyez plein de bons vieux films sur grand écran ma parole ! *Jaloux*


Pour ma part j'ai vu la version animée de Akira de K. Otomo
Comme je m'y attendais, ça n'arrive pas à la cheville du manga, la musique ne colle pas et malgré la qualité de l'animation vieille de 25 ans, ça ne rend pas, je trouve, crédit à l’œuvre originale. Comme pour Nausicaa, le film ne peut se comparer aux 6 tomes originaux une fois qu'on a lu ceux-ci.
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Répondre