Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Pour se culturer entre amis et apprendre des choses qui n'ont rien à voir avec le monde de Pullman

Modérateur : Régents

Avatar du membre
Poussimon
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4948
Enregistré le : lun. 05 mars 2007, 09:41
Localisation : Pays Imaginaire
Contact :

Message par Poussimon »

Abraham Lincoln, chasseur de vampires. C'était pas mal, mais je m'attendais à quelque chose d'un tout petit peu plus soft (enfin, quand je dis soft, genre Sleepy Hollow quoi, pas Twilight :p ), j'ai dû fermer les yeux par moments.

Ah, pis ça date un peu maintenant, mais j'ai aussi vu Bright Star. J'ai bien aimé, mais bizarrement j'ai trouvé Ben Whishaw plus sexy avec son look de geek dans Skyfall qu'en poète romantique.
Poum est canon - Fan d'Eärwen et d'Arashi

Auteure de A la Croisée des mondes: paradis perdu et retrouvé
Avatar du membre
Celebdraug
Héroïne des temps modernes
Messages : 2193
Enregistré le : jeu. 29 sept. 2005, 17:42
Localisation : Dans mon monde: Ailleursland

Message par Celebdraug »

J'oubliais, je suis allée voir les Mondes de Ralph. Franchement, j'ai été déçue. On me l'avait bien vendu pourtant (passé toute une soirée à me faire spoiler par les potes). On ne distingue plus Disney de Pixar, c'est vraiment dommage. Sans ça bien sûr c'est très bien fait, joliment réalisé et tout. Y a des gags sympas aussi et les refs des jeux de notre enfance sont plaisantes (Soniiiiiiic!!!). Pourtant, j'ai pas trouvé les personnages vraiment attachants ou approfondis. Vanellope est mimi comme tout, touchante et charismatique mais je l'ai trouvée presque secondaire. Et Ralph ne se détache pas des masses des autres personnages.

Au final, ça reste un Disney quand même sympa. Mais il fera probablement pas partie de ma collec de dvd. Je l'ai vraiment trouvé sans plus, je m'attendais à mieux.
Peudeuk, Dieu de la Mort de Baronbreton. Détentrice d'un Mort-book. Extrait du "Mort-book pour les nuls" : "Le Dieu de la Mort détenteur du présent cahier est un être d'exception. Sois fier de te le coltiner. De toute façon t'as pas le choix."
Avatar du membre
Earwen
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4989
Enregistré le : sam. 21 sept. 2002, 10:38
Localisation : 221B Baker Street

Message par Earwen »

Je suis en mode "rattrapage des films de 2012", comme chaque année en janvier. Hier j'en ai vu 3 que je voulais tester, j'ai donc commencé par Looper, qui a été une bonne surprise, malgré une fin décevante. J'ai beaucoup aimé que l'on ne s'attarde pas sur le futur, puisque finalement c'est peu important, mais qu'on se concentre uniquement sur ce qui importe, à savoir Bruce Willis et Joseph Gordon-Levitt.
J'ai aussi vu Sur la piste du Masupilami, et j'en attendais tellement rien que finalement j'ai été plutôt contente, certaines scènes m'ont fait beaucoup rire en me rappelant le meilleur de Chabat. C'est faiblard, mais des scènes hilarantes sont disséminées comme de véritables pépites. Lambert Wilson est génial xD
Et enfin, au cinéma, enfin, The Hobbit. (2D) Il va me falloir un deuxième visionnage pour me faire un avis, je pense. Je suis plutôt déçue, mais je pense qu'il me faut du temps pour me faire à l'idée que forcément, c'est mille niveaux en dessous du livre. Je me rappelle que j'étais extrêmement déçue au sortir de la Communauté de l'Anneau aussi, et finalement, au fur et à mesure des visionnages, et puis en voyant les suivants, j'ai réussi à apprécier la qualité de ce que j'avais sous les yeux.
Là, je regrette le prologue, je trouve que les scènes à Fondcombe sonnent faux, elles ne transmettent pas l'esprit du livre, je regrette qu'on alterne entre le conte Bilbo et le prequel du SdA, ce qui donne des scènes juxtaposées pas forcément dans le même esprit du tout. Je regrette le "noooon" au ralenti de Thorin, ridicule, je regrette qu'il ait donné à Radagast l'apparence d'un simple d'esprit, je regrette cette histoire d'Orque Pâle. Par contre, j'ai adoré les images d'Erebor. J'ai adoré Gollum. J'ai adoré la chanson des nains et chaque moment où elle s'entendait dans le thème musical. Et je trouve que bordel Gandalf il aurait pu enflammer les pommes de pin un poil plus tôt.

Bref, je vais devoir le revoir pour me forger un avis un peu plus mesuré, et moins "à chaud".
La médiocrité n'admet rien de supérieur à elle-même, mais le talent reconnaît instantanément le génie. Arthur Conan Doyle
Avatar du membre
LaLuna
La Mendiante
Messages : 3338
Enregistré le : mar. 10 mai 2005, 21:58
Localisation : London Baby!
Contact :

Message par LaLuna »

Eärwen a écrit :Là, je regrette le prologue, je trouve que les scènes à Fondcombe sonnent faux, elles ne transmettent pas l'esprit du livre, je regrette qu'on alterne entre le conte Bilbo et le prequel du SdA, ce qui donne des scènes juxtaposées pas forcément dans le même esprit du tout. Je regrette le "noooon" au ralenti de Thorin, ridicule, je regrette qu'il ait donné à Radagast l'apparence d'un simple d'esprit, je regrette cette histoire d'Orque Pâle. Par contre, j'ai adoré les images d'Erebor. J'ai adoré Gollum. J'ai adoré la chanson des nains et chaque moment où elle s'entendait dans le thème musical. Et je trouve que bordel Gandalf il aurait pu enflammer les pommes de pin un poil plus tôt.
Je te remercie d'expliquer aussi précisément ce que je ressens :D
"Je m'empresse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer"

Oook.
Avatar du membre
Poussimon
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4948
Enregistré le : lun. 05 mars 2007, 09:41
Localisation : Pays Imaginaire
Contact :

Message par Poussimon »

Mes meilleures amies. C'est nul, c'est lourd, mais j'avoue, quand la nana lâche, l'air consterné, "J'ai chié dans ma robe de mariée", malgré moi j'ai ri tellement c'était absurde. (Mais bon, c'est le seul moment où j'ai ri, alors que c'est censé être une comédie).
Poum est canon - Fan d'Eärwen et d'Arashi

Auteure de A la Croisée des mondes: paradis perdu et retrouvé
Avatar du membre
Earwen
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4989
Enregistré le : sam. 21 sept. 2002, 10:38
Localisation : 221B Baker Street

Message par Earwen »

Jlai vu aussi, Chlo, il est pas fou, mais effectivement y'a quelques scènes qui m'ont fait beaucoup rire.

Sinon, hier, j'ai vu l'Odyssée de Pi. C'est un film vraiment très beau, du genre de ceux que je regrette presque de pas avoir vu en 3D ! Je l'ai trouvé un poil long, en revanche, mais je n'étais pas dans des conditions idéales, j'avais un mal de tête qui ne voulait pas me lâcher.
La médiocrité n'admet rien de supérieur à elle-même, mais le talent reconnaît instantanément le génie. Arthur Conan Doyle
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3679
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Message par Nabubulle »

Eärwen : Si c'est pas déjà fais, je te conseille également de lire le bouquin dont l'Odyssée de Pi est tiré ;-)

J'ai vu pleins de trucs dernièrement :

- L'homme qui rit :
La conclusion de ce film pour moi est simple : Il va falloir que je lise le bouquin. Parce que j'ai l'impression qu'il manque quelque chose dans le film, et du coup j'ai vraiment eu du mal à en penser quelque chose. Il manque un truc, il manque un peu de développement sur la fin. Je ne sais pas. Perplexité est le grand mot de ce film.

- Thérèse Desqueroux : Mmmmmh, là encore, je suis sortie perplexe. Probablement parce que la conclusion du film ne m'a pas spécialement plu, en fait. Tout ça pour ça :/

- Jean de la lune : Un film d'animation jeunesse très stylé au niveau des dessins et super chou au niveau de l'histoire, et drôle également. Mais un poil trop long, parfois ça traîne !

- Comme un lion : Un film qui m'a beaucoup fait penser, pour la thématique, au film Le ballon d'or, qui est sortit il y a quelques années. Frais, dynamique, pas très drôle mine de rien, mais ça me donne envie de jouer au foot =D

- Les invisibles : Le fameux documentaire sur les homosexuels nés durant l'entre-deux guerres. C'était...un peu long au début, parce que les personnes commencent à raconter leur vie sans rapport avec leur homosexualité (et je m'attendais vraiment à un documentaire sur comment ils ont assumé leur homosexualité à une époque où elle était pas tolérée), et c'est pas toujours super intéressant. Mais très vite, ça le devient, et au final c'est un documentaire super enrichissant qui permet de mieux connaître l'ambiance et l'époque de la France de ce temps là. Et c'est une belle leçon de vie, aussi.

- Au-delà des collines :
Alors. Au début c'était bien, mais au final je l'ai trouvé long et glauque. Long et glauque, vraiment, et énervant aussi sur la fin quand on voit ce que j'appellerais de la bêtise religieuse. Je n'ai pas encore vraiment réussi à savoir ce que j'en pensais. Il était bien mais...terrible.

- Fear and desire : Un film de Kubrick, bien absurde mais assez sympa =)
Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5540
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Message par Haku »

Nabubulle a écrit :Eärwen :
- L'homme qui rit : La conclusion de ce film pour moi est simple : Il va falloir que je lise le bouquin. Parce que j'ai l'impression qu'il manque quelque chose dans le film, et du coup j'ai vraiment eu du mal à en penser quelque chose. Il manque un truc, il manque un peu de développement sur la fin. Je ne sais pas. Perplexité est le grand mot de ce film.
Pas vu le film, mais le livre est du Hugo. Grand, pesant, imposant, stylisé, impressionnant, gastronomique, lyrique, fougueux et désabusé, investi, incarné, habité. Bref, du Hugo, quoi. Je ne doute pas que Depardieu fasse un bon Ursus (quoi qu'il soit dans la vraie vie, c'est un immense acteur) mais le seul fait de vouloir adapter l’œuvre en un machin d'une durée normale m'a poussé à passer mon chemin. Et pis, mince, quand on lit du Hugo, qu'il nous livre la misère humaine, qu'il nous dépeint un monde sale et bas, des êtres divins dans une noirceur ambiante, qu'il nous peint la société, les ruelles sordides et les palais... en fait, en film, on perd probablement tout ça, la puissance de l'imaginaire, la violence des mots et du style. Donc ouais, à quoi que ressemble le film, faut lire le livre !


Sinon, Django Unchained de QT est un grand, bon et beau moment de cinéma, une œuvre multiple, western, engagé, aventures et démesure hémoglobinesque. QT nous refait une sorte de Inglorious Bastards au Far-West, substituant les esclavagistes forcenés aux nazis... sauf qu'il n'épargne plus le spectateur en cours de route puisque s'il met en scène des salauds, leurs victimes sont ici bien visibles et ce sans pudeur. Sur une histoire au fond terrible menée tambours battants, il nous dépeint des trognes, des personnages mitonnés (souvent des gros barbares, en fait) avec des moments très riches et divers, du délire jouissif (les prémices du KKK) aux fusillades tarantinesques en passant par des situations assez improbables et dialogues (tarantinesques aussi...) au poil. Au final excellent divertissement.
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image
Avatar du membre
Soldat Bleu
Archange
Archange
Messages : 5393
Enregistré le : dim. 25 déc. 2005, 00:29
Localisation : Frankfurt a. M.

Message par Soldat Bleu »

J'ai été voir Lincoln et j'imagine que ça ne surprendra personne ici :roll:

Je ne sais pas encore ce que j'en pense, mais j'ai beaucoup aimé.

En fait je trouve que Spielberg nous apprend vraiment quelque chose : il ne sort pas les classiques comme la bataille de Gettysburg, la proclamation d'émancipation. Le thème du film est vraiment comment Lincoln a réussi à faire abolir l’esclave, non sans pots de vin ou manœuvres douteuses ! Spielberg arrive même à rendre le débat politique amusant.

En fait, au fil de mes lectures, j'avais une vision un peu désenchantée de Lincoln, car au départ, la libération des esclaves ne servaient qu'à foutre le bordel dans la Confédération pour créer le désordre, afin que l'armée sudiste ne sache plus où donner de la tête. En 1862, les esclavages de l'Union restaient esclaves tandis que ceux des états rebelles étaient affranchis par le Nord, ce qui n'est pas sans paradoxe.

Ici on sent que ça la question esclavagiste lui tient vraiment à cœur, quitte à refuser de recevoir les émissaires de Jeff Davis pour signer la paix.

La réalité de la guerre et du blocus nordiste sont montrés très efficacement, sans en rajouter : le pas de quartier d'ouverture, l'ordre de bombarder Wilmington à coup de 100 obus à la minute et Richmond en flammes suffisent presque à tout dire.

Plus que Daniel Day-Lewis, c'est Tommy Lee Jones qui m'a marqué par contre.

Bref, voilà pour mes premières impressions : beaucoup de surprises. Je détaillerai plus tard.
Avatar du membre
Poussimon
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4948
Enregistré le : lun. 05 mars 2007, 09:41
Localisation : Pays Imaginaire
Contact :

Message par Poussimon »

Les Seigneurs. C'est Richard qui a voulu le voir, à la base un film sur le foot ça m'intéressait pas spécialement, mais j'ai passé un bon moment.
Poum est canon - Fan d'Eärwen et d'Arashi

Auteure de A la Croisée des mondes: paradis perdu et retrouvé
Avatar du membre
Nef
L'Autorité
Messages : 5931
Enregistré le : jeu. 05 sept. 2002, 21:34
Localisation : Lorient, bretagne !
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100

Message par Nef »

J'ai vu Lincoln aussi...

J'aurais du prendre mon oreiller.

Mais j'ai adoré TL Jones, il est incroyable.
Nef :)
Pas de gadgets, pas de Q !
Code ami Mario Kart Tour : 626676141179
Avatar du membre
Soldat Bleu
Archange
Archange
Messages : 5393
Enregistré le : dim. 25 déc. 2005, 00:29
Localisation : Frankfurt a. M.

Message par Soldat Bleu »

Nef a écrit : J'aurais du prendre mon oreiller.
C'est vrai que le film peut avoir l'air d'un grand débat, et si on est pas spécialement intéressé par le sujet...
Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3679
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Message par Nabubulle »

L'ivresse de l'argent : Un film autour de la plus grande et puissante famille corréenne, bien évidemment aux allures mafieuses. Critique sociale en partie, histoire autour d'un employé de cette famille qui se voit progressivement, et contre son gré, embarqué dans les affaires les plus sombres de la famille...Un bon moment passé à regarder ce film =D

Selkirk, le véritable Robinson Crusoé : Film d'animation jeunesse autour d'un pirate qui, trahit par ses camarades, se retrouve abandonné sur une île déserte. J'ai beaucoup aimé, tant sur le plan de l'animation que sur celui de l'histoire, plutôt différente de ce qu'on trouve d'habitude. Et la petite morale sur l'appât de l'argent est bien faite. Très chouette !

Le hobbit : Je suis allée voir le film en pensant qu'il allait me réconcilier avec l'histoire, le livre ayant été une grande déception pour moi. Le tout début du film m'a vraiment plu, mais après, quand on rentre dans l'histoire...je l'ai trouvé lourd, long, ennuyeux. Une sorte de remake mal fait du Seigneur des anneaux, qui tend vers le comique mal maîtrisé (ils essayent de placer des petites touches d'humour régulièrement, mais la plupart du temps j'ai surtout trouvé ça lourd), le mélodramatique surfait (Le maaaaaaaaal revient), les scènes de super-combattant surfaites (le prince nain qui décide de laisser sa haine le dévorer et de se battre en grand héros contre le méchant de cette première partie, ahahaha). Trop de similitudes par rapport au Seigneur des anneaux, sans l'ambiance parfaitement maîtrisée qui accompagnait les trois films en question. Pour les similitudes, je ne dis pas, ça vient probablement du livre, pour l'ambiance par contre...Bref. Seuls points positifs : les paysages et le passage avec Gollum (qui n'a toujours pas perdu son charme). La conclusion, c'est que je n'irais pas voir les deux prochains volets.
Et pendez Saroumane, pitié. Même "gentil", il est complètement stupide.

Main dans la main : Une comédie assez fraîche, même si un brin étrange parfois, dans la façon de tourner.
Avatar du membre
Earwen
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4989
Enregistré le : sam. 21 sept. 2002, 10:38
Localisation : 221B Baker Street

Message par Earwen »

Dans l'avion, j'en ai profité pour voir des films sortis l'année dernière. Trop tard pour le classement, dommage, mais ils me faisaient déjà envie l'année dernière alors je suis contente d'être tombée dessus : Argo, d'abord, que j'ai trouvé vraiment très bien, suspense maîtrisé, bons acteurs, bonne réalisation de Ben Affleck. Et Camille redouble, qui m'a charmée mais sans non plus me laisser un souvenir extraordinaire.
Je suis contente :)
La médiocrité n'admet rien de supérieur à elle-même, mais le talent reconnaît instantanément le génie. Arthur Conan Doyle
Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5540
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Message par Haku »

Hitchcock : ou comment le grand Alfred a monté et tourné Psychose contre vents et marées. C'est sympathique, pétillant et intéressant dans son exploration de la génèse d'un classique du cinéma et de la personnalité d'une icone. Ca donne également envie de re(rerere)voir Psychose. Après, malgré sa remarquable interprétation (diction, mimique....) le film aurait peut-être gagné à prendre un inconnu pour jouer Hitchcock, car Hopkins reste reconnaissable malgré tout le maquillage et rend moins "crédible" le tout. Helen Mirren est magique, Johanssen enfin supportable. Et j'ai appris un certain nombre de choses croustillantes. Après, c'est un film dans le film, c'est plaisant si on aime le cinéma, Alfred H. et Psychose, mais ce n'est pas forcément non plus un sommet absolu, mais une curiosité pour les amateurs des domaines qu'il aborde.

Lincoln, ou les derniers mois de la vie du Président et son combat pour faire voter le 13e amendement de la Constitution portant sur l'esclavage en pleine fin de la Guerre de Sécession. Un grand beau film historique, sérieux et politique, avec en premier lieu des acteurs réellement habités (Day-Lewis, Jones, Sally Field pour ne citer qu'eux!) et un portait assez surprenant de Lincoln (je ne jugerai pas de la véracité, étant trop ignorant pour m'y risquer), une mise en scène magique (des clair obscurs partout, qui donnent l'impression de voir des tableaux hollandais à contre jour, nuit et lumière, etc... Kaminszki est un opérateur fabuleux) et une bonne capacité à nous embarquer sur un sujet qu'on ne connait pas forcément pour captiver le spectateur. Après, ceci étant un film de Spielberg, je ne serai pas objectif en disant que c'est très bien et que j'ai beaucoup aimé - ce grand bonhomme m'impose trop de respect et d'admiration depuis beaucoup trop d'années pour que je puisse émettre des avis entièrement neutres à l'endroit de ses œuvres...
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image
Répondre