Vos films cultes !

Pour se culturer entre amis et apprendre des choses qui n'ont rien à voir avec le monde de Pullman

Modérateur : Régents

Sally
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 413
Enregistré le : mar. 28 oct. 2003, 16:55

Vos films cultes !

Message par Sally »

Toujours aussi curieuse, j'aimerais savoir quels sont vos cinq films préférés, sans restriction d'époque, puis le dernier film actuel que vous avez adoré.

Mes films cultes (sans ordre de préférence) :

An affair to remember de Leo MacCarey
Philadelphia story de George Cukor
Arsenic et vieilles dentelles de Frank Capra
La vie est belle de Frank Capra
Brève rencontre de David Lean

The hours de Stephen Daldry en bonus (je suis incapable de respecter les règles, même celles que j'édicte) !

Dernier film adoré :

Lost in translation
de Sofia Coppola

et Ma vie sans moi d'Isabel Coixet en bonus !

En fait, il y a des dizaines de films dont je suis folle. Essayez, vous verrez, ce n'est pas facile d'élire ses préférés !
Avatar du membre
mccime
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 108
Enregistré le : dim. 08 févr. 2004, 16:43
Contact :

Message par mccime »

moi ya pas vraiment de films dont je suis dingue, c'est plutôt des films qui me marque. Les derniers c'était, American Beauty, American (décidément) History X, Animal Factory, un film dont je ne plus me rappeller le nom, assez récent, je crois 1998 on dans ses eaux là l'histoire c'est l'histoire d'un gars qui arrive à créer une simulation informatique si bien faite que les personnages sont doués de conscience ce qui l'ammène à se rendre compte que son propre monde est une simulation (si quelqu'un à le nom que surtout il ne le garde pas pour lui). Voilà, avec une grosse priorité sur les deux premiers.

et sinon ya aussi, existenz, avalon,et d'autre que j'oublie surement qui m'ont beaucoup plut.
Modifié en dernier par mccime le mer. 25 févr. 2004, 16:32, modifié 1 fois.
Zeff
Spectre
Spectre
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 08 janv. 2004, 18:36
Localisation : Sur mon bateau restaurant, voyons!

Message par Zeff »

Eh ben moi j'ai bien aimé Usual supects (j'adore les films où le spectateur est mystifié ^^), Le nom de la rose, à peu près tout ce qu'a fait Tim Burton (surtout The nightmare before christmas :-D ), Fight club...
Pareil que Sally, j'en oublie sûrement des tas!

Par contre, j'ai vu Lost in translation et j'ai vraiment été déçu... J'attendais beaucoup de ce film et j'espérais pouvoir apprendre des choses inhabituelles sur le Japon (un pays qui, décidement, m'attire beaucoup ^^), mais je n'ai trouvé que les sempiternels clichés, certes bien mis en scène et amusants à souhaits, mais clichés quand même... Après avoir fait le tour des karaoké-box et des traductions... hum... succintes, on peut s'intéresser a l'histoire d'amour! Mais bon, rien de transcendant là non plus, avec de bon acteurs sincères et tout et tout, mais qui ne m'ont pas réellemnt laissé un souvenir indéfectible (enfin un bon point : pas de scène d'amour... ouf ^^)... Finalement, un film très agréable et distrayant, mais certainement pas un coup de coeur ^^!



Argh, je vais me faire lapider sur la place public par les fans, qui ne manqueront pas de critiquer mon goût pour le - très - glauque Fight club ^^....
'Twas brillig, and the slithy toves
Did gyre and gimble in the wabe;
All mimsy were the borogoves,
And the mome raths outgrabe.

Lewis Carroll
Sally
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 413
Enregistré le : mar. 28 oct. 2003, 16:55

Message par Sally »

Le sujet de Lost in translation n'est pas le Japon, mais la relation de ces deux êtres perdus, et c'est un très beau film pour moi, où tout est fait dans la retenue et le non dit ... En outre, le Japon est un cliché de lui-même ! :-D Je ne sais pas si tu connais le Japon, mais ce qui est montré n'est pas si caricatural que tu le dis ...
Torn
Ours
Ours
Messages : 23
Enregistré le : mar. 10 févr. 2004, 21:23
Localisation : Vielle forêt-Terre du Milieu
Contact :

Message par Torn »

Donc mes films préférés:
1° Darkwater de Jesépki (un japonais)
2° Seigneur des anneaux de P Jackson
3°Matrix
4° Star Wars
5°6eme sens
et pleins d'autres!!!
Torn
Modifié en dernier par Torn le mer. 25 févr. 2004, 19:44, modifié 2 fois.
Avatar du membre
Silpion
Dinosaure
Messages : 264
Enregistré le : ven. 13 sept. 2002, 19:47
Localisation : Valinor

Message par Silpion »

1. Le Seigneur des Anneaux
2.Terminator 2 (Le jugement dernier)
3.Sixième sens
4.Gladiator
5.Léon
... ne voyez là rien d'autre que ce qu'il y a.
Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5619
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Message par Haku »

alors pour les cinq préférés, ça va être effectivement hard.
Pour les plus récents (le temps que je réfléchis aux cinq autres) je propose Kill Bill, The Hours et Les Triplettes de Belleville. J'ai pas encore vu Lost In translation mais il me tente grandement.
Pour les plus classiques, Chaplin (je les redécouvre avec un bonheur fou), les Tim Burton, et si je dois citer cinq films, euh... nan je peux pas les citer comme ça ! je vous dis tout un de ces quatre. en tout cas très bonne initiative ce sujet !
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image
Avatar du membre
Earwen
Archange
Archange
Messages : 5068
Enregistré le : sam. 21 sept. 2002, 10:38
Localisation : 221B Baker Street

Message par Earwen »

Ma culture cinématographique est épouvantablement, ridiculement et honteusement restreinte, je suis pour tout dire inculte en cinéma, mais je me soigne. (NDLR: J'ai trouvé un copain passioné de ciné, environ 2000 films ces 4 dernières années...)

Sinon, j'ai quand même vu plus de 5 films :)

Star Wars
Gladiator
American History X
Le SdA
Mission Cléopâtre
Pirates des Caraïbes....

je sais pas moi, j'ai aimé la recrue, et puis en vieux films : les bronzés, les bronzés font du ski

En fait je suis plutôt dessins animés. Mais je répète, je me soigne ! (Vous verrez, bientôt, on m'engagera pour faire les questions du nouveau trivial pursuit spécial cinéma :mrgreen:)
La médiocrité n'admet rien de supérieur à elle-même, mais le talent reconnaît instantanément le génie. Arthur Conan Doyle
Zeff
Spectre
Spectre
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 08 janv. 2004, 18:36
Localisation : Sur mon bateau restaurant, voyons!

Message par Zeff »

Sally a écrit :Le sujet de Lost in translation n'est pas le Japon, mais la relation de ces deux êtres perdus, et c'est un très beau film pour moi, où tout est fait dans la retenue et le non dit ... En outre, le Japon est un cliché de lui-même ! :-D Je ne sais pas si tu connais le Japon, mais ce qui est montré n'est pas si caricatural que tu le dis ...
Bof... Le non-dit et la retenue, on peut les voir là où d'autres voient une paresse de la mise en scène (ce qui n'est pas mon cas, quand même ^^)!
Et je connais assez bien le Japon, suffisament en tout cas pour pouvoir distinguer ce qui relève de la caricature... Et je croit que le Japon présenté dans Lost in Translation tient beaucoup plus de l'idée occidentale que d'autre chose...
Dsl je m'exprime mal mais mon temps d'internet est compté, j'ai ma mère qui lit par dessus mon épaule c'est assez désagréable -_-
'Twas brillig, and the slithy toves
Did gyre and gimble in the wabe;
All mimsy were the borogoves,
And the mome raths outgrabe.

Lewis Carroll
Avatar du membre
mccime
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 108
Enregistré le : dim. 08 févr. 2004, 16:43
Contact :

Message par mccime »

Zeff a écrit :... j'ai ma mère qui lit par dessus mon épaule c'est assez désagréable -_-
moi aussi je trouve ça très désagréable, limite épouvantable, n'est-ce pas maman ? :-D
Sally
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 413
Enregistré le : mar. 28 oct. 2003, 16:55

Message par Sally »

Zeff a écrit :
Bof... Le non-dit et la retenue, on peut les voir là où d'autres voient une paresse de la mise en scène (ce qui n'est pas mon cas, quand même ^^)!
Et je connais assez bien le Japon, suffisament en tout cas pour pouvoir distinguer ce qui relève de la caricature... Et je croit que le Japon présenté dans Lost in Translation tient beaucoup plus de l'idée occidentale que d'autre chose...
Dsl je m'exprime mal mais mon temps d'internet est compté, j'ai ma mère qui lit par dessus mon épaule c'est assez désagréable -_-
Et bien, on va dire que nous n'avons pas les mêmes idées sur la mise en scène et la réalisation et nous n'attendons probablement pas la même chose du cinéma. Pour moi, le cinéma n'est pas une simple distraction... sans conséquence. C'est quelque chose d'essentiel. J'attends d'être bouleversée. Je suis un peu cinéphile (je vois au minimum un film par jour et j'ai une petite connaissance des classiques) autant que je suis un peu lectrice, ceci dit non pour faire montre de ma ridicule culture en la matière, mais pour témoigner de mon expérience dans le domaine. Ce film est un hommage à Brève rencontre de David Lean... Il y a un certain nombres de pésupposés, de clins d'oeil... La pudeur de la cinéaste n'est en rien de la paresse, crois-moi... En tout cas, même si je suis rétive à me rapporter à l'Autorité des critiques, celles-ci sont unanimes pour considérer Lost in translation comme un bijou...
Quant au Japon, y es-tu déjà allé et si tel est le cas, combien de temps et où ?
Et, quand bien même la vision est restreinte, elle entre dans le cadre du projet : c'est un certain Japon qui est montré, celui dans lequel vont évoluer les personnages, qui appartiennent, eux aussi, à un monde restreint...
Bien sûr, tu as le droit de ne pas aimer... Enfin, si tu ne tiens pas trop à la vie... :-D
Zeff
Spectre
Spectre
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 08 janv. 2004, 18:36
Localisation : Sur mon bateau restaurant, voyons!

Message par Zeff »

Que j'ai plaisir à débattre avec toi Sally :-D ! Ne t'inquiète pas, je ne doute pas de ta culture ni de ton goût cinématographique!
En ce qui me concerne, mon approche est différente pour chaque film, selon ce que j'en attend... Je suis allez voir "Lost in Translation" dans l'unique cinéma d'art et d'essai de Dijon, et je me suis donc mis dans l'optique "film-qui-dépasse-le-niveau-des-pâquerettes"... et j'ai été déçu : moi aussi j'attendais d'être bouleversé (j'ai attendu à peu près tout au long du film)... Mais bon, je suis peut-être un monstre d'insensibilité, après tout (j'espère pas quand même ^^)! Au fait, j'ai clairement indiqué que je ne prenais PAS la retenue de la mise en scène pour dae la paresse, mais que je l'ai lu sur un autre forum (ou, curieusement, il a aussi déchaîné les passion...)
Quand aux clins d'oeil et autres références implicites à "Brève rencontre", n'ayant pas une culture cinématographique classique très importante (allez, n'ayons pas peur des mots, dérisoire ^^), je ne peut pas juger de cela...
Pour moi, "Lost in Translation" est un bon film, très agréable, drôle et attachant, mais qui ne mérite pas toute cette polémique ni le qualificatif de "bijou"... désolé ^^!
Et pour finir en parlant du Japon, j'y suis effectivement allé pendant une semaine il y a 2 ans de cela (avec mes parents ^^)...
Sally a écrit :c'est un certain Japon qui est montré, celui dans lequel vont évoluer les personnages, qui appartiennent, eux aussi, à un monde restreint...
Voilà, on est d'accord ^^! Le Japon (majoritairement) montré dans "Lost in Translation", c'est le Tokyo de Roppongi (quartier des boîtes de nuit et des cabarets ), Shinjuku (quartier des affaires, TRES riche) et Kichjôji (quartier des "djeunz" à la mode , avec salles de jeux et Love-hôtels)... ces trois quartiers révèlent l'image "moderne" que se fait l'occidental du Japon, à travers trois aspects bien distincts de cette modernité, quine sont heureusement pas toute la culture japonnaise... Justement, j'ai beaucoup apprécié la scène au temple Shinto, qui montre le contraste modernité/tradition au Japon (un cliché particulièement vrai, pour une fois ^^)!
Au fait, je vais encore relancer la discussion, mais je pense que Sofia Coppola aurait pu placer son histoire dans n'importe quelle ville du monde, du moment qu'elle apporte un dépaysement extrême... A Minsk, à Johannesburg, à Brasilia... Mais bon, Tokyo, en plus de l'espèce d'aura de mystère dont bénéficie l'Extrême-Orient (et d'une langue TRES difficile... je suis en train d'apprendre ^^) possède l'indéniable avantage d'être "à la mode" dans les cercles d'intellectuels huppés d'Amérique et d'ailleurs... (arrrrrrgh non, pas la hache Sally!)

PS: un Love-hôtel, c'est un hôtel où se retrouvent de jeunes couples... on paye le temps passé dans la chambre ^^!
'Twas brillig, and the slithy toves
Did gyre and gimble in the wabe;
All mimsy were the borogoves,
And the mome raths outgrabe.

Lewis Carroll
Sally
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 413
Enregistré le : mar. 28 oct. 2003, 16:55

Message par Sally »

Je pense effectivement que tu es un monstre d'insensibilité ! :) :yark: :sadik: :pacool: :p :gniark: :fou: :'(
Ce n'est pas la hache que je vais choisir mais plutôt quelque chose de plus douloureux ! La torture via Internet.
La simplicité est la chose la plus difficile au monde, surtout lorsqu'il s'agit d'art.
En mon temps, j'avais commencé à apprendre le Japonais pendant mes loisirs mais mes nombreux projets m'en ont éloignée, mais je vais m'y remettre... sûrement après la fin de mes études ! ;)
Je pense que la délicatesse de S. Coppola est exceptionnelle. Je n'ai pas le temps de faire l'étude du film pour te prouver sa grandeur, je te renvoies aux spécialistes des Cahiers du cinéma ou autres... Le simple fait qu'il suscite débat est un signe de sa valeur...
Je vais avoir du mal à te pardonner de ne pas aimer ce film à sa juste valeur... Trouve quelque chose pour que j'oublie ta provocation ! :-D
Une semaine n'est-ce pas un peu court pour se faire une idée du Japon ?
Ma connaissance du Japon est purement livresque, je l'avoue, mais je crois être bien renseignée... :pensif:
Je sais ce qu'est un love-hôtel ! :) J'ai de la culture : j'ai lu Maison Ikkoku et il y a une scène qui se passe dans un établissement de ce genre... :yark: :gniark:
De toute façon, quelque soit LE Japon qui est montré, il est forcément réducteur ; toute vision de la réalité l'est par nécessité. Donc, ce n'est pas un argument pour critiquer le film... :-D Encore une fois, seul ce Japon-là peut être montré puisqu'il colle au contexte, ce qui est en faveur de la cohérence du film.
Le Japon est un paradoxe entre modernité et tradition. J'ai aimé cette très courte scène où l'on voit deux mariés en costumes tradictionnels et qui rappelle à l'héroïne l'échec du sien.
Je suis d'accord avec le fait que le film aurait pu se passer dans un autre pays lointain et décalé par rapport à notre culture, sauf que la langue japonaise est très particulière (la confusion du son "l" et "r" n'est la seule particularité notable ! ) et qu'elle est au coeur du film et de son titre... Ceci mériterait des développements...
Je ne connais pas bien "les cercles huppés d'intellectuels", donc je te laisse juge de ce que tu dis ! ;)
Tu en es où de ton apprentissage de la langue ? ;)
Zeff
Spectre
Spectre
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 08 janv. 2004, 18:36
Localisation : Sur mon bateau restaurant, voyons!

Message par Zeff »

Bon bon! Content de voir que la diversité des points de vue est toujours d'actualité :-D ! Au fait, pour le love-hotel, je m'adressais pas particulièrement à toi mais à tous les internautes suivant notre débat passioné ;) ! Et c'est vrai que le fait qu'un film entraîne un débat prouve au moins qu'il est digne d'une discussion ^^! Mais je voudrais quand même pas que tu crois que j'ai trouvé ce film inintéressant! C'est vrai que j'ai beaucoup exagéré les défauts qui me sautaient aux yeux lors de la première vision, mais bon je suis pas sorti de la salle en pensant avoir gâché mon (rare) argent ^^!
Sally a écrit :De toute façon, quelque soit LE Japon qui est montré, il est forcément réducteur ; toute vision de la réalité l'est par nécessité. Donc, ce n'est pas un argument pour critiquer le film...
Mais oui, tout à fait d'accord :-D !
J'ai été un peu sévère dans mon jugement (qui n'intéresse d'ailleurs sûrement personne :roll: ), mais bon c'est parce que je m'étonnais de voir quelqu'un être si touché par un film qui ne m'a pas fournit la moitié de l'intensité de Fight Club (dans lequel, je te l'accorde, la retenue, la pudeur et la délicatesse sont bannis...Quoique :pensif: ...)
Pour le japonnais, j'en suis encore qu'à l'apprentissage des hiragana :~ ! Je vais pas très vite en besogne (ben ouais, c'est l'année du bac pour moi ^^!), et en plus j'apprend par le biais d'internet donc ce n'est pas très suivi ni très rigoureux... Je pense peut être faire les LanguesO après mes deux années de prépas littéraire (si je vais pas à Ulm... mais si, j'y crois :wink !)
'Twas brillig, and the slithy toves
Did gyre and gimble in the wabe;
All mimsy were the borogoves,
And the mome raths outgrabe.

Lewis Carroll
Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5619
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Message par Haku »

J'ai un peu réfléchi et voici quelques uns de mes préférés, même si faire une liste finie avec cinq titre m'est impossible (d'ailleurs je triche ouvertement ci-dessous) :
Blues Brothers (John Landis)
Certains l'aiment chaud (Billy Wilder)
Il était une fois dans l'Ouest/Le bon la brute et le truand (Sergio Leone)
La folie des grandeurs (Gérard Oury)
la trilogie Indiana Jones (Steven Spielberg)

sinon, pour les plus récents je me suis déjà exprimé. Je suis aussi fasciné par l'oeuvre de Kubrick (faut que je regarde enfin mes enregistrements d'Orange mécanique et de barry lyndon qd j'aurai le temps), Terry Gilliam (avez-vous vu l'hallucinant Lost In la Mancha ? ) Je dois aussi, après avoir lu la liste de Sally, me motiver pour regarder arsenic et vieilles dentelles. Je l'ai enregistré il y a cinq (six ?) ans et jamais regardé. Je rajouterai aussi en vrac les films de Joe Dante (Gremlins, Small soldiers) pour l'humour corrosifs, ceux de Tim Burton pour les mêmes raisons, Moulin Rouge, Spielberg, Miyazaki... il y a tant de trucs que j'adore (et que je déteste aussi, mais il faudrait une autre rubrique je pense sur ce sujet)
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image
Répondre