Page 283 sur 431

Posté : dim. 04 mai 2008, 14:31
par LaLuna
Koribasso a écrit :L'assassin royal, premier tome.

Ca fait des années que j'entendais parler de ce livre, fallait bien que je me le fasse un jour.
Tu iras loin.
Par contre, conseil de moi à toi, quand tu arriveras au 6ème tome, enchaîne sur les Aventuriers de la mer avant de passer aux 7 tomes suivants.
Ca fait une pause, et ça ménage les suprises démentielles :)

Posté : sam. 10 mai 2008, 22:26
par Shinryu
Enfance, de Nathalie Sarraute.

Mettre des mots sur des souvenirs, c'est une chose qu'elle fait merveilleusement bien.

Posté : dim. 11 mai 2008, 15:17
par Soldat Bleu
Ai fini le Combat d'Hivers: j'ai beaucoup aimé, surtout le combat de Milos (il l'a eu son miracle, et pourtant... :~), ainsi que la traversée du pont.

Posté : lun. 12 mai 2008, 09:53
par Poussimon
Marathon Accro du shopping pour moi. Je relis toute la série pour pouvoir répondre à un quizz et peut-être gagner une Smart.

Je lis aussi Le treizième conte de Diane Setterfield. Il est 'achement bien!

Posté : lun. 12 mai 2008, 10:50
par Ruta Skadi
la princesse de clèves, de Madame de lafayette.
Un roman où tous les hommes sont courageux, amoureux et admirablements bien fait, et où toutes les femmes possèdent des graces parfaites et une vertue sans égale.
Chiant au possible. |(

Posté : lun. 12 mai 2008, 11:23
par Luthien-Tinuviel
Ruta, dans ce cas, lis Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. Les élèves de ma classe qui avaient eu le malheur d'étudier La Princesse de Clèves redoutaient grandement de le lire, croyant que ça serait le même genre, avant de se rendre compte que c'était son opposé total. Un roman où tous les hommes sont de vils séducteurs insoucieux de la gente féminine, où les femmes sont machiavéliques au possible pour leur faire face, ou au contraire si vertueuses que les libertins se fixent comme un défi de les faire céder, et où les jeunes gens sont trop naïfs et innocents pour se faire leur propre opinion du monde et se laissent influencer par d'anciennes maîtresses trahies qui les utilisent comme instruments de leur vengeance...

Posté : lun. 12 mai 2008, 16:47
par Shinryu
Ruta Skadi a écrit :la princesse de clèves, de Madame de lafayette.
Un roman où tous les hommes sont courageux, amoureux et admirablements bien fait, et où toutes les femmes possèdent des graces parfaites et une vertue sans égale.
Chiant au possible. |(
Ouiiiiiiiii les descriptions sont délicieuses! :-D

"Le vidame de Chartres était un gentilhomme vertueux, de belle prestance, que la Princesse estimait et par reconnaissance de ses attentions passées, et par respect envers son esprit brillant. La duchesse de Nemours, amie du vidame, était un dame pleine de vertu, au visage resplendissant, très appréciée du roi; son caractère généreux ET BLAblabla..."

Je l'ai lu en début d'année, c'était terrible. J'ai passé un mois sans toucher de livre parce que je m'étais dit que je ne lirai rien d'autre avant de l'avoir fini (ce qui a pris son temps).

Par contre, Laclos, ce n'est pas vraiment la même époque non? Madame de Lafayette a tout de même le mérite de dévellopper une certaine exploration psychologique de ses personnages, auparavant absente du "roman".

Posté : lun. 12 mai 2008, 17:33
par Ruta Skadi
Lùth-lùth: aha, dès que j'ai le temps je lis ça^^ (mais bon avant j'ai encore antigone et un roi sans divertissement à lire. que de chouettes trucs bien passionnant... |( )
Shinryu: mouais, vite fait l'exploration psychologique: tous les nobles y sont beaux, et puis gentils, et puis amoureux et puis voilà... meme si en effet, parait que c'est la première a se préoccuper autant de ce que "pensent" les personnages...

Posté : lun. 12 mai 2008, 20:33
par BaronBreton
Enfin ! Oui enfin je me remet à lire ! ! !

Je viens de Finir Le septième fils - les chroniques d'Alvin le Faiseur I d'Orson Scott CARD.
Un vrai plaisir de retrouver CARD. On peut facilement trouver des similitudes avec La stratégie Ender, un enfant qui se retrouve au centre de tout et surtout d'enjeu qui peuvent le dépasser.
Mais là où Ender est seul, Alvin est lui entouré par sa famille assez singulière. C'est autre chose mais bizarrement c'est aussi très proche.
Quand à cette Amérique ou Georges Washington est mort décapité et ou un état indien existe, mais aussi et surtout ou la sorcellerie est plus présente que la chrétienté tient ses promesses et nous fais vraiment savourer la lecture !
Vivement la suite ! (Encore 5 tomes a lire lol)

Et sinon j'ai commencé Le chasseur noir de Michel Honnaker.
Qui se relance pour la troisième fois dans la réécriture du cycle d'Ebenezer Graymes. On verra bien !

Posté : mar. 13 mai 2008, 09:26
par Anne-Emmanuelle
Bon, alors je note Les chroniques d'Alvin le Faiseur sur ma liste de lectures prochaines... Il faut aussi que je lise le cycle parallèle à celui d'Ender...

Il me reste actuellement 1/3 de livre à lire pour L'Aube de la Nuit, de Peter Hamilton. Soit... 1/18 du total. Ça va, je l'aurai fini dans 2 jours au rythme où je lis en ce moment ! :-D Ben oui, on a tellement envie de connaître la suite...

Posté : mar. 13 mai 2008, 13:32
par BaronBreton
Anne-Emmanuelle a écrit :Bon, alors je note Les chroniques d'Alvin le Faiseur sur ma liste de lectures prochaines... Il faut aussi que je lise le cycle parallèle à celui d'Ender...
Pour info les 4 premiers tomes sont disponibles chez FolioSF et L'Atalante.
Les tomes 5 et 6 le sont uniquement chez L'Atalante pour le moment. Et un 7ème tome devrait arriver en VO

^^

Posté : mar. 13 mai 2008, 14:03
par Soldat Bleu
Soldat Bleu a écrit :Béni soit l'atome, de Barjavel. Un recueil de nouvelles, tiré d'un autre recueil de nouvelles (ne cherchons pas la logique...) La première est une histoire d'amour (au minimum de tendresse) entourée de feu et de sang
... Et la dernière aboutit sur la destruction de l'Univers. Il ne change pas de disque le Barjavel xD. Donc j'ai fini ce petit livre. J'aimais bien. Par contre, je crois qu'il n'y en a pas une seule où il ne pleut pas des missiles nucléaires. C'est un peu déprimant à la fin. Mes préférées étaient les deux premières: les enfants de l'ombre et les mains d'Anicette.

Posté : sam. 17 mai 2008, 11:18
par Earwen
Héhé. Toi aussi ?
Bonne lecture. Je vois difficilement comment ça pourrait ne pas te plaire :)

Posté : sam. 17 mai 2008, 11:40
par Koribasso
Marrant, j'en suis au troisième tome de l'assassin royal et si j'aime bien, ça ne m'enthousiasme pas non plus au niveau d'un ALCDM ou de La Horde du Contrevent (tous deux des chef d'oeuvre il est vrai).
Je trouve le rythme trop lent, les personnages trop banal (certes il y en a des sympa, mais aucun de vraiment original). J'ai souvent envie de baffer Fitz, tout comme Ketricken.
Et puis [spoiler, surlignez]l'histoire d'amour avec Molly me gave.
A côté de ça, j'ai dévoré les deux premiers tomes sans broncher, j'adore l'histoire, l'univers et les intrigues.




Image
Sinon entre le troisième tome (que je viens juste de reprendre après avoir arrêté), je viens de finir La séparation, de Christopher Priest.
Un bouquin de très grande qualité, vraiment à lire.
Je vous copie/colle le résume :
"Que s'est-il réellement passé dans la nuit du 10 au 11 mai 1941, cette nuit ou Rudolf Hess s'est envolé d'Allemagne pour négocier la paix avec la Grande-Bretagne ? Son avion a t-il été abattu par la Luftwaffe ? Hess a t-il réussi sa mission sans en informer Hitler ? C'est à toute ces questions que tente de répondre l'historien Stuart Gratton. Il va nottament s'interesser au destin exceptionnel de deux frères jumeaux, Joe et Jack Sawyer, qui ont rencontré Hess en 1936 aux JO de Berlin"

C'est un livre scandaleusement bizarre. J'ai rarement lu quelque chose d'aussi étrange d'ailleurs. C'est pas compliqué, je n'ai rien compris pendant une très grosse partie du bouquin, et même le livre refermé on se pose encore des questions.
Il faudrait que je le relise, j'en ai pas le courage pour l'instant.

Ce qui est sûr, c'est que c'est vraiment à lire. Tout le monde s'est déjà dit "put...*bip* t'imagine si Hitler avait trébuché sur un caillou et s'était brisé la nuque en grimpant le Reichstag en 1933 ?". Bah, "La séparation", c'est ça. Des visions de l'histoire tellement crédible qu'on en devient troublé.
J'arrive pas à expliquer, mais c'est vraiment étonnant, très très bien fait et donc à lire.
En plus, la fresque du Royaume-Uni en guerre est excellente, avec les campagnes épargnés qui voient les bombardiers allemand passer au dessus de leurs têtes sans rien avoir et Londres ou Manchester qui en prend plein la gueule.


Et j'attaque Cul-de-sac, un thriller de Douglas Kennedy en Australie.