Que lisez-vous en ce moment ?

Pour se culturer entre amis et apprendre des choses qui n'ont rien à voir avec le monde de Pullman

Modérateur : Régents

Répondre
Avatar du membre
Soldat Bleu
Archange
Archange
Messages : 5279
Enregistré le : dim. 25 déc. 2005, 00:29
Localisation : Mauerseglerklinik - Allemagne

Message par Soldat Bleu » mer. 06 mai 2015, 13:27

Non mais j'ai pas tout dit, c'est écrit à la première personne et le héros est l'auteur lui-même. Et comble du comble : il est mort deux jours après avoir terminé son roman où il se décrit mort dès le début.

Avatar du membre
Anne-Emmanuelle
Archange
Archange
Messages : 6851
Enregistré le : mer. 04 oct. 2006, 22:29
Localisation : Sur Vinéa

Message par Anne-Emmanuelle » mer. 06 mai 2015, 13:42

O_o C'est space ton truc !
L'auteur est mort après avoir fini d'écrire ou après publication du roman ? C'est méga étrange ton machin...

Ici, je relis Harry Potter 7, après avoir revu tous les films à la suite (pas d'affilée, hein, mais en environ 2 mois, par bouts). Aucune surprise, je le relis juste pour le plaisir. ^^

J'ai ensuite un livre qu'on m'a prêté et qui m'attend sur ma table de chevet : "Chérubins et morveux, Bébés et layette à travers le temps" :'D
En gros, c'est une étude (en 380 pages) de l'évolution de la vision qu'on a du bébé en Occident à travers le temps. Voici la 4e de couverture :
C’est la première fois qu’une histoire des bébés en Occident se trouve racontée dans un ouvrage destiné au grand public. Les innombrables traités sur la puériculture et l’évolution de la layette permettent de comprendre les changements survenus dans la représentation de la petite enfance, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours.
Emmaillotés à peu près de la même façon pendant des millénaires, ce fut seulement au XIXe siècle que les petits enfants bénéficièrent peu à peu d’une mode à eux, tendance qui s’accrut au fil des décennies. Aujourd’hui, à six mois, les bébés occidentaux accumulent autant d’objets que, jadis, une famille entière durant toute l’existence de ses membres.
En s’appuyant sur les traités antiques et médiévaux, manuels, pamphlets de l’époque révolutionnaire, revues féminines, qu’ils soient de langue française, anglaise, allemande, russe ou américaine, mais aussi sur des peintures et des enluminures, ainsi que des documents peu explorés jusqu’ ici, Carol Mann nous entraîne dans une captivante histoire des mentalités.

Avatar du membre
Soldat Bleu
Archange
Archange
Messages : 5279
Enregistré le : dim. 25 déc. 2005, 00:29
Localisation : Mauerseglerklinik - Allemagne

Message par Soldat Bleu » mer. 06 mai 2015, 13:59

Anne-Emmanuelle a écrit :O_o C'est space ton truc !
L'auteur est mort après avoir fini d'écrire ou après publication du roman ? C'est méga étrange ton machin...
Mort en 1945 et livre publié en 1946 à ce que je lis.

Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3564
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Message par Nabubulle » mer. 06 mai 2015, 21:52

SB, ton livre semble tout droit sorti d'une autre dimension ! ça donne envie du coup, par curiosité ! XD

De mon côté j'ai lu :

* Le passeur, de Lois Lowry : Un classique jeunesse dont il m'est difficile de raconter l'histoire sans vous spoiler complètement. La seule chose que je peux dire c'est que le film qui en a été tiré (The giver, sorti l'année dernière) me semble a priori être très loin du bouquin (à commencer avec l'âge des personnages). Donc que ça vaut le coup de le lire de ce point de vue là. Sinon, c'est de la littérature vraiment très jeunesse au niveau du style. Mais les idées sont bonnes, je regrette juste un petit peu la fin, ça manque de développement, je m'attendais à avoir un peu plus de précision dans le tome suivant mais en fait...

* L'élue, Lois Lowry : Mais en fait non. Car ce deuxième tome, que j'avais déjà lu plus jeune, a les mêmes défauts que le premier (manque d'informations) malgré une super trame qui en fait un bouquin de LJ clairement au-dessus du lot, surtout pour l'époque. Par ailleurs, c'est assez étrange. Il s'agit d'une série de 4 tomes, mais ces deux-là ne font jamais référence l'un à l'autre. Par curiosité j'ai lu les résumés des deux suivants (que je ne vais pas lire avant un moment), et ça ne semble pas non plus se rejoindre. On dirait que les histoires se ressemblent, suivent la même logique, mais qu'elles ne se rejoignent pas. Je trouve ça perturbant.

* Des poissons dans la tête
, Louis Sachar : Le dernier livre jeunesse que je lis avant un petit moment ! Vraiment très jeunesse (primaire-6è, 5è max'), c'est un bouquin choupi avec un bon fond, mais qui fait vraiment très enfantin dans le style, et enfantin pas très bien écrit, ce qui personnellement m'a gêné. L'histoire raconte celle d'Angeline, une petite surdouée en CM2 ayant trois ans d'avance, et qui de fait n'est pas très bien intégrée (voire pas du tout). Un sujet pas mal traité en LJ, un bouquin mignon mais standard finalement.

Et j'ai attaqué de la littérature adulte, car je commence à saturer de la jeunesse et j'ai trop de choses à lire en litté' adulte et je suis clairement entrain de me faire déborder (alors qu'en LJ ça va à peu près). Bref, un p'tit break, avec pour commencer Les nombres, un livre écrit par un russe dont j'ai oublié le nom.
Puis ce sera quelques classiques (des nouvelles essentiellement), et puis on verra...

Avatar du membre
Poussimon
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4918
Enregistré le : lun. 05 mars 2007, 09:41
Localisation : Pays Imaginaire
Contact :

Message par Poussimon » jeu. 07 mai 2015, 08:13

Nabubulle a écrit :
* L'élue, Lois Lowry : Mais en fait non. Car ce deuxième tome, que j'avais déjà lu plus jeune, a les mêmes défauts que le premier (manque d'informations) malgré une super trame qui en fait un bouquin de LJ clairement au-dessus du lot, surtout pour l'époque. Par ailleurs, c'est assez étrange. Il s'agit d'une série de 4 tomes, mais ces deux-là ne font jamais référence l'un à l'autre. Par curiosité j'ai lu les résumés des deux suivants (que je ne vais pas lire avant un moment), et ça ne semble pas non plus se rejoindre. On dirait que les histoires se ressemblent, suivent la même logique, mais qu'elles ne se rejoignent pas. Je trouve ça perturbant.
Je n'ai lu que celui-là de Lois Lowry et j'ai bien aimé. Sinon, ce que tu dis sur la série, ça me fait penser à la trilogie de la brume, de Carlos Ruiz Zafon: des histoires qui se ressemblent tout en n'ayant rien à voir les unes avec les autres (et qui elles aussi sont mal développées).
Poum est canon - Fan d'Eärwen et d'Arashi

Auteure de A la Croisée des mondes: paradis perdu et retrouvé

Avatar du membre
Anne-Emmanuelle
Archange
Archange
Messages : 6851
Enregistré le : mer. 04 oct. 2006, 22:29
Localisation : Sur Vinéa

Message par Anne-Emmanuelle » jeu. 07 mai 2015, 09:25

Nabubulle a écrit :* Des poissons dans la tête, Louis Sachar : Le dernier livre jeunesse que je lis avant un petit moment ! Vraiment très jeunesse (primaire-6è, 5è max'), c'est un bouquin choupi avec un bon fond, mais qui fait vraiment très enfantin dans le style, et enfantin pas très bien écrit, ce qui personnellement m'a gêné. L'histoire raconte celle d'Angeline, une petite surdouée en CM2 ayant trois ans d'avance, et qui de fait n'est pas très bien intégrée (voire pas du tout). Un sujet pas mal traité en LJ, un bouquin mignon mais standard finalement.
C'est dommage que le style soit super enfantin. J'imagine que c'est pour mieux "coller" avec le fait que la petite fille n'a que 7 ans si elle a 3 ans d'avance. Sauf que les surdoués se remarquent par leur style justement très bien tourné, voire "adulte", qu'ils parlent ou qu'ils écrivent.
Je suppose que ce livre a été écrit partiellement pour aider les enfant qui ont 1 ou 2 années d'avance (voire davantage, mais c'est rare en primaire !) et qui sont mal dans leur peau car décalés... Le genre de bouquin que j'aurais aimé lire quand je suis arrivée au collège et que je me sentais si mal là-bas...

Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3564
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Message par Nabubulle » mar. 12 mai 2015, 21:01

@Poum' : Ah oui, ça doit être comme la série de C.R. Zafon alors ! :o En tout cas je te recommande Le passeur, si tu as apprécié L’Élue :)

@AE : Oui, il y a probablement de tout ça dans les choix de l'auteur !

Les nombres, V. Pelevine : Complètement déjanté, prenant, cynique, mordant, et écrit d'une façon fluide. La folle histoire d'un homme qui a pactisé avec le nombre 34 et fait sa vie là-dessus :)

Avatar du membre
LaLuna
La Mendiante
Messages : 3435
Enregistré le : mar. 10 mai 2005, 21:58
Localisation : London Baby!
Contact :

Message par LaLuna » ven. 22 mai 2015, 12:22

Tiens je vais poster un peu ici pour parler de mes récentes (et édifiantes) lectures :D

D'abord, j'ai un petit livre sympathique à recommander à un certain nombre d'entre vous ici, amoureux des mots que vous êtes tous autant que vous êtes.

Il s'intitule "Poésie du Gérondif (Vagabondages linguistiques d'un passionné de Peuples et de Mots)", par Jean-Pierre Minaudier.
Monsieur Minaudier a une passion dans la vie : la grammaire. Ou plutôt, les grammaires. Celle de l'estonien, celle du basque, celle de l'inuit ou celle du !xoon (ceci est une vraie langue). Leurs spécificités, leurs complexités, ce qui les rend uniques et les charge de sens. Jean Pierre Minaudier n'aime pas les manuels linguistiques pour apprendre des langues, il aime les livres de grammaire, ceux qui décortiquent. Il les collectionne. Il en possède plus de 1000.
Dans ce livre, qui est une sorte d'ode au gérondif, aux notes de bas de page et à la diversité linguistique du monde, il livre les anecdotes croustillantes et les aléas grammaticaux de tout plein de langues. Ca pourrait être austère mais ça ne l'est pas, car JP est passionné, JP sait écrire, et JP est hilarant. Ce livre m'a fait hurler de rire, et m'a fait découvrir un nombre incalculable de bizarreries grammaticales qui ont clairement révolutionné mon monde.
A lire et à relire sans modération.

Après ça, j'avais besoin de me prendre un coup dans la gueule, et j'ai donc décidé de relire, après 5 ans et demi, Beijing Coma, de Ma Jian. Bon, Beijing Coma, c'est plutôt pour les méga-initiés. La première fois que je l'ai lu, je faisais mes premiers pas dans le monde chinois et n'avais pas toutes les clés en main.
Beijing Coma, c'est l'histoire de Dai Wei, un des leaders du mouvement étudiant de 1989 sur Tian'anmen, qui se prend une balle dans le crâne lors du massacre du 4 juin, et tombe dans un coma irréversible. Depuis son coma, il se souvient de tout : son enfance en tant que fils de droitiste pendant la Révolution Culturelle, son entrée à la fac, sa politisation, son implication dans le mouvement. Le mouvement étudiant est décortiqué dans ses moindres détails jusqu'au funeste 4 juin. En parallèle de ses souvenirs, on assiste à sa "vie" actuelle qu'il observe depuis son coma (il ne peut pas voir mais il sent et entend), sa mère qui galère à s'occuper de lui et l'évolution de la Chine au fil des années.
Qu'on se le dise, c'est pas de la lecture light. Ce n'est pas "palpitant", c'est fastidieux et exhaustif, ça se lit lentement, ça fait près de 1000 pages dont la plus grande partie servent à décrire dans le détail le plus absolu 15 jours de l'histoire de la Chine, depuis le point de vue d'un des leaders. Mais c'est un livre extraordinaire pour qui s'intéresse à la Chine. Peu de livres me prennent au tripes comme ça, la scène finale, celle du massacre, est d'une brutalité chaotique qui fait froid dans le dos.
C'est long à lire, c'est bordélique telle une grève étudiante, c'est triste comme la réalité de cette "génération Tian'anmen", c'est un put...*bip* de livre.
Mais je vais pas le conseiller au premier venu. C'est probablement carrément illisible si on ne s'y connait pas un minimum en Chine. Moi, c'est un des livres les plus grandioses que j'ai lu.
"Je m'empresse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer"

Oook.

Avatar du membre
Anne-Emmanuelle
Archange
Archange
Messages : 6851
Enregistré le : mer. 04 oct. 2006, 22:29
Localisation : Sur Vinéa

Message par Anne-Emmanuelle » ven. 22 mai 2015, 13:51

Ça a l'air chouette, ton livre sur la grammaire ! Je vais voir ça, tiens, ça me tente. :)

Moi, j'ai presque fini mon lire sur l'histoire de comment étaient perçus grossesses et bébés depuis l'Ancien Régime (et même avant) jusqu'à aujourd'hui. Y a pas à dire, j'ai appris plein de trucs, les pauvres gosses... Et après on s'étonnait, avec la façon dont on s'occupait d'eux, que plus de la moitié ne passait pas leur premier anniversaire... O_o

Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3564
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Message par Nabubulle » mar. 26 mai 2015, 22:48

Le blé en herbe, Colette : Et hop, c'est parti pour une petite phase de classiques court ! Avec pour commencer ce récit de Colette autour de l'adolescence et la découverte de la sexualité...c'est très bien écrit (et ça fait vraiment du bien, je commençais à saturer des romans écrits sans effort d'écriture), bien raconté. Un beau roman initiatique.

Boule de Suif et autres nouvelles, Maupassant : Comment ai-je pu passer presque un quart de siècle sans jamais lire de nouvelles de Maupassant (hormis La Parure) et en passant à côté de chef-d'oeuvre comme Boule de Suif ou Le Horla ? C'est la question que je me pose depuis une semaine, depuis que je me délecte des nouvelles de cet auteur, de sa prose, des histoires qu'il raconte. Toutes sont savoureuses, et Boule de Suif est une sacrée claque.

Le Horla et autres nouvelles, Maupassant : Tout comme Le Horla, et ses différentes versions ! Mais aussi quelques nouvelles moins connues comme Le docteur Héraclius Gloss, qui vaut largement le détour. La folie interrogée comme rarement...vraiment prenant ! Mais aussi "Rêves", ou "Sur l'eau". Bref, Maupassant devient mon Dieu de la nouvelle :D

Avatar du membre
Poussimon
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4918
Enregistré le : lun. 05 mars 2007, 09:41
Localisation : Pays Imaginaire
Contact :

Message par Poussimon » mer. 27 mai 2015, 09:01

Nabubulle a écrit :Le blé en herbe, Colette : Et hop, c'est parti pour une petite phase de classiques court ! Avec pour commencer ce récit de Colette autour de l'adolescence et la découverte de la sexualité...c'est très bien écrit (et ça fait vraiment du bien, je commençais à saturer des romans écrits sans effort d'écriture), bien raconté. Un beau roman initiatique.
Je trouve aussi que Colette écrit très bien, ses descriptions sont superbes et vivantes, mais... j'ai l'impression qu'il n'y a que ça. Quand je lis ses romans, au bout d'un moment je m'ennuie parce qu'il ne se passe pas grand chose.
Mais bon, c'est mon avis perso, je suis loin d'être une référence en matière de littérature, et j'ai dans l'ensemble du mal avec les classiques :p
Poum est canon - Fan d'Eärwen et d'Arashi

Auteure de A la Croisée des mondes: paradis perdu et retrouvé

Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3564
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Message par Nabubulle » mer. 27 mai 2015, 21:10

Je suis d'accord sur le fait qu'il ne se passe pas grand-chose, c'est assez contemplatif :) Pour l'ennui je ne l'ai pas ressenti, après Le blé en herbe a plus la taille d'une nouvelle, je ne sais pas ce que ça donnerait avec des romans de taille plus importante !

Avatar du membre
Haku
Archange
Archange
Messages : 5555
Enregistré le : ven. 13 févr. 2004, 20:50
Localisation : Ost!
Pourcentage avancement The Secret Commonwealth : 100
Contact :

Message par Haku » mer. 27 mai 2015, 21:44

Le Chevalier de Maison Rouge, Alexandre Dumas.
Maurice et Lorin sont les meilleurs amis du monde. Maurice tombe amoureux de Geneviève, mais Geneviève complote pour libérer Marie-Antoinette, prisonnière au Temple dont Maurice et Lorin sont gardiens. Et aider quelqu'un qui aide la Véto est pas la meilleure idée en cette belle année 1793. Alors quand se télescopent l'amour, la politique, l'amitié, la loyauté, la royauté, les idéaux et la justice, voire même plus, Dumas se régale !
Pas le meilleur Dumas mais comme toujours les sentiments exacerbés et la plume lyrique et grandiloquente d'Alexandre le Grand font mouche... et nous mènent même à un final pour le moins inattendu !

Dans le prochaine épisode, je rencontre le Dr. Frankenstein.
Her servant for life
"Si Will et Lyra étaient sur Citt', ils auraient sûrement été bannis" ©SB 2009
In Dust we trust

Image

Avatar du membre
Anne-Emmanuelle
Archange
Archange
Messages : 6851
Enregistré le : mer. 04 oct. 2006, 22:29
Localisation : Sur Vinéa

Message par Anne-Emmanuelle » jeu. 28 mai 2015, 09:02

J'ai recommencé... Hunger Games.
Je l'avais déjà lu, va savoir pourquoi depuis une semaine il me faisait de l'oeil dans ma bibliothèque mais, après avoir lu un petit roman en une journée, j'ai attaqué le premier tome. C'est la 3e fois que je le lis, il me semble, alors c'est plus pour le plaisir de découvrir de nouveaux détails que la trame de l'histoire. :dent:

J'ai aussi donc lu un petit roman très court :
L'Ami retrouvé, de Fred Uhlman.
J'ai déjà lu ce roman quelques fois, notamment puisqu'on l'avait étudié en cours de français en classe de troisième, mais ça devait faire une bonne dizaine d'années que je ne l'avais pas relu. C'est très court : 120 pages avec grosses marges (mais écrit petit). L'histoire d'un "adolescent d'origine juive" (parents plus ou moins agnostiques mais ne niant pas leur origine) en 1932 qui se lie d'amitié avec un "aristocrate" de son âge, ayant les mêmes goûts littéraires, artistiques... Puis l'histoire se déroule, et quelques mois plus tard, le jeune juif est envoyé "au cas où" par ses parents en Amérique pour y poursuivre ses études. Son dernier contact avec son ami est une lettre où l'ami lui fait part de ses certitudes envers la "bonne" attitude d'Hitler pour sauver l'Allemagne. Je ne raconte pas la fin, mais c'est un beau livre, court à lire, et parfait pour les élèves qui étudient la 2e guerre mondiale.

Avatar du membre
Nabubulle
Retour vers le Futur
Retour vers le Futur
Messages : 3564
Enregistré le : mer. 02 sept. 2009, 22:15

Message par Nabubulle » dim. 31 mai 2015, 21:07

Ah, l'ami retrouvé ! Les profs de français l'utilisent pas mal pour leurs cours, ça marche bien auprès des élèves :D Je l'ai toujours pas lu mais il faudrait...

De mon côté, j'ai lu la nouvelle L'héritage, de Maupassant. Terriblement cynique, dans un certain sens, elle ne laisse vraiment pas indifférente et dresse un portrait assez terrible de la société d'alors...

Et maintenant j'attaque le dernier livre qu'on m'a offert pour Noël, j'ai mis un peu de temps avant d'oser l'attaquer mais je me lance enfin. Extinction, de Thomas Bernhard. Rendez-vous plus tard pour le verdict !

Répondre