Page 19 sur 23

Posté : jeu. 31 janv. 2008, 20:58
par Ewie
Où est-ce qu'ils disent ça ?... J'avais jamais remarqué. D'ailleurs, je vois pas quel genre de magie ça leur permet de faire, mais ça doit pas voler très haut, vu que je me souviens d'un passage dans le 6 où Ron et Harry sont obligés d'éplucher des choux de bruxelles à la main, alors que les jumeaux auraient pu les aider avec la magie, puisqu'ils sont déjà majeurs. (oui, je retiens toujours les détails les plus utiles ^^) Alors je vois pas très bien quel genre de magie peut être encore plus basique que ça...

Posté : ven. 01 févr. 2008, 08:42
par Anne-Emmanuelle
Hum... D'ailleurs, si on en revient au Lumos, il ne l'utilise que dans le film... Il ne fait que marmoner Lumos quand il s'est enfui après avoir gonflé la Tante Marge et qu'il pense que puisqu'il sera expulsé, autant qu'il se défende puisque l'irrémédiable est déjà fait...

Pour Lily... ben j'essaierai de mieux relire ce qui concerne les occupations de ses vacances, vues par Tante Petunia.

HS : Notons que Harry et Ron aiment les choux de Bruxelles et que personne ne semble protester dans la maison... O_o (oui je sais j'aime pas ça, mais quand je vois le nombre de personnes qui n'aiment pas, ça me semble improbable que TOUT le monde aime ça !) :B
/HS

Posté : ven. 01 févr. 2008, 10:21
par Earwen
En même temps, la bouffe anglaise... lol


Pour le Lumos, Harry l'utilise aussi la nuit pour faire ses devoirs chez les Dursley, non ?

Posté : ven. 01 févr. 2008, 10:29
par Anne-Emmanuelle
Ben il me semble quand même qu'il a l'électricité dans sa chambre... Je revérifierai ce week-end.
De toute façon, qu'est-ce que c'est que ces manières de faire des devoirs l'été ? :B Je rigole... il a le droit, le pauvre, de réviser un peu... C'est pas comme Hermione qui maîtrise déjà l'intégralité du contenu des livres avant le 1er septembre !

Posté : dim. 03 févr. 2008, 15:29
par Angel_of_Shadows
Eärwen a écrit : Pour le Lumos, Harry l'utilise aussi la nuit pour faire ses devoirs chez les Dursley, non ?
Nan, ça c'est un des trucs horrible du film. Dans le trois, ça commence par une scène où Harry a la couverture repliée sur sa tête, la baguette allumée à la main. Dans le livre, c'est :
[...]Harry était allongé à plat ventre sur son lit, une lampe torche à la main [...]

Posté : dim. 03 févr. 2008, 17:08
par Anne-Emmanuelle
:eek: Merci de m'avoir retrouvé la citation exacte ! J'ai pas mes HP sous la main et je me demandais avec quoi il lisait ses livres de cours !

Posté : mar. 26 févr. 2008, 18:20
par BaronBreton
Allez, voilà la critique que j'ai faites pour un autre site (celui dont je parle tout le temps pour mes lectures :
BaronBreton a écrit :Depuis un petit moment à présent il est difficile d’échapper au phénomène Harry Potter (aussi bien en livre qu’en film) et nous voici à présent au « septième et ultime tome de l'héroïque histoire de Harry Potter. », court comme résumé il faut dire et il faut encore voir si « l’héroïque » est au rendez-vous, car après un cinquième tome plus que décevant et un sixième mitigé, on est en droit d’attendre beaucoup de ce septième et dernier tome donc. Et résultat convenable.

L’écriture de Rowling est toujours là même, simple efficace, mais l’intégralité de son style n’est pas entièrement respecté par la traduction, des jeux de mot passent à la trappe, certaines phrases cruciales ne rendent pas toute leur puissance émotionnelle en VF, bref Harry Potter se lit toujours aussi bien et vite. Mais si nous en sommes au tome VII nous savons déjà tout ça, alors intéressons nous plus à l’histoire.
De ce côté-là on est bien servis, avec de belles révélations qui permettent de voir les romans précédents d’une autre façon pour certains passages, je n’en dirai pas plus là-dessus pour ne pas gâcher le plaisir mais on en apprend bien plus sur le passé de nombre de personnages. Bref ROWLING comble les lacunes et blancs de tous ses livres (ou presque). Un vrai petit régal.

Avec tout ça on peut se demander alors comment un avis mitigé peut ressortir, et bien cela vient de certaines longueurs qui ont fait leur arrivé depuis le tome V, des passages où l’ont a qu’une envie : c’est de tourner la page, non pour savoir la suite mais pour passer enfin à autre chose, tellement il ne se passe rien (vers le milieu du roman et pour une petite centaine de page). De plus certains passages cruciaux ou émouvants manquent cruellement d’âme et de dynamisme. On en ressort avec un « Oui, et ? » aux bouts des lèvres.
Tout semble parfois trop simple pour Harry (qui par ailleurs a toujours raisons pour un ado « plus vieux que son grand-père pour reprendre l’expression), oh bien sur il subit de nombreuses épreuves, doutes et pertes d’êtres chers mais quand il s’agit d’être face à Voldemort et ses Mangemorts, ces derniers deviennent eux aussi ridicules de maladresse et d’amateurismes pour de soi-disant Grands Méchants… Alors que nombre d’occasions franches sont donné d’en finir. Oui c’est parfois un peu trop téléphoné, en effet…
Au milieu de cette guerre la part belle est quand même donnée aux seconds rôles même si Harry est et reste le héros principal. Et cela pour notre plus grand plaisir une fois encore.

Harry Potter VII est loin d’être un chef d’œuvre (il faut arrêter avec ça), mais au moins ROWLING arrive enfin à boucler son histoire de façon convenable, et en comblant certaines attente de fan, même si certains reprochent sont encore à faire à ce tome.
Mais c’est un plaisir de retrouver et revoir des personnages auquel on s’est attaché au fil des histoires. Et l’on quitte Harry en ce disant que c’est le dernier tome (on espère !) et que quoi qu’on en dise Harry Potter aura permis à une belle part d’une génération de venir plus facilement à la lecture et surtout à la lecture fantastique.

Posté : mar. 26 févr. 2008, 19:35
par Koribasso
Presque entièrement d'accord avec toi, j'aurais néanmoins rajouté une fin tout simplement nullissime.

(j'ai aimé le livre hein, qu'on se le dise)

Posté : mar. 26 févr. 2008, 21:34
par Sassie
Oh oui, l'épilogue est trop happy end...

Posté : mer. 27 févr. 2008, 00:35
par Sei
Résumé de la critique de BB : "C'est bien mais c'est pas bien... Ou alors le contraire?"

Posté : mer. 27 févr. 2008, 12:06
par Earwen
Moi j'ai trouvé l'épilogue cohérent.
C'est pas une merveille, Harry Potter, juste une histoire bien menée qui fait rêver les enfants et beaucoup d'adultes. Partant de là, l'happy end est complètement dans le ton !

Posté : mer. 27 févr. 2008, 14:39
par Anne-Emmanuelle
Moi aussi j'ai bien aimé la fin. Même si effectivement ça fait "tout est bien qui finit bien", on voit parfaitement les cicatrices laissées par la guerre, c'est très révélateur : les noms des enfants sont franchement orientés vers les héros de la victoire : "Victoire", "Albus", "Severus", d'autres noms de personnes mortes auparavant comme les parents de Harry...

Ne dit-on pas dans bien des civilisations que donner le nom de quelqu'un de fort (ou d'un animal puissant) donne à l'enfant le courage et la force de ces personnes ? Finalement, même si c'est inconsciemment, c'est logique.

Et moi je n'ai pas eu l'impression de m'ennuyer pendant les 100 pages où Harry, Ron et Hermione s'ennuient et ne font rien. Justement, je voyais leur mésentente grandir, et je me demandais jusqu'où ça irait. D'accord, ça va peut-être paraitre un peu fort pour certains, mais j'ai vraiment adoré ce dernier tome, personnellement.

Posté : mer. 27 févr. 2008, 15:13
par BaronBreton
J'avoue que les deux derniers chapitres sont nul.
La façon dont Harry échappe a Voldemort et la fin de ce dernier...
Et l'épilogue où on ne voit pas trop de changement en 19 ans dans leur langage et qui est vraiment vraiment vraiment trop Happy End. Et un "Tout allait bien" aurait mieux rendu qu'un "Tout était bien".
Sei a écrit :Résumé de la critique de BB : "C'est bien mais c'est pas bien... Ou alors le contraire?"
C'est à peu près ça en effet.
De bonne chose et des choses très mauvaises. Je lui ai mit un 3/5, à la fois en tant que livre seul et comparé au reste de la série.