Ecrivez-vous un livre ?

Pour se culturer entre amis et apprendre des choses qui n'ont rien à voir avec le monde de Pullman

Modérateur : Régents

Répondre

Ecrivez-vous un livre, ou y pensez-vous ?

certainement pas
17
9%
j'aimerais
48
26%
j'y pense
44
24%
j'en écris un
78
42%
 
Nombre total de votes : 187

Avatar du membre
Dame Mimile
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 283
Enregistré le : ven. 05 mai 2006, 18:09
Localisation : Sur les terres de feu le seigneur de Mimile
Contact :

Ecrivez-vous un livre?

Message par Dame Mimile » mar. 18 déc. 2007, 19:20

Bah, ça arrivera peut-être un jour prochain!
(au téléphone, je suis très bizarre, aussi, faut pas être surprise...J'ai vociféré "Happy Beurzday" dans le combiné pour Laluna, par exemple. Mais bon, faut pas croire, je suis quand même une gentille fille, au fond.)
J'ai tout tapéééééééééééééé!!!!

Avatar du membre
Tialys
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 110
Enregistré le : jeu. 28 juin 2007, 16:59
Contact :

Message par Tialys » ven. 04 janv. 2008, 11:16

Je trouve dommage que ce topic soit descendu jusqu'à la troisième page, c'est pourquoi je poste.
Pour pas faire flood je vais dire : Il y a enfin une idée de livre qui prend !!! Super ! Toll !
Image

Un lapin au loin, et une larme sur ton visage...

Mon blog : http://alostpirate.space-blogs.com/

Avatar du membre
Angel_of_Shadows
Ours
Ours
Messages : 12
Enregistré le : lun. 31 déc. 2007, 14:20
Contact :

Message par Angel_of_Shadows » ven. 04 janv. 2008, 15:16

Ah ben merci de l'avoir fait remonter, je l'aurai pas vu sinon^^

Quand j'étais petite je rêvais d'être écrivain, mais depuis, je me suis rendue compte de la difficulté qu'écrire opuvait représenter. pour le moment je n'écris presque que des fics. Quand ça me passera, je reprendrais tous mes brouillons et je commencerai à développer plus sérieusement le petit monde qui me trotte dans la tête. Mais pour ce qui est d'en faire un vrai livre, partant de ce monde-là... Peut-être, mais je ne le publierai jamais ^^

Bref, pour le sondage, j'ai mis "j'y pense"

Sixteen
Ours
Ours
Messages : 13
Enregistré le : ven. 04 janv. 2008, 20:12
Contact :

Message par Sixteen » ven. 04 janv. 2008, 20:20

J'écris , mais rien de bien structuré, je ne suis qu'au début de plusieurs projets.

Avatar du membre
Jeanne Frost
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 133
Enregistré le : ven. 07 déc. 2007, 17:25
Localisation : nulle part

Message par Jeanne Frost » dim. 06 janv. 2008, 22:19

Moi aussi j'ecris, et je trouve genial que nombreux d'entre vous le fassent :-D *j'ai bien aimé les essais qui ont été postés auparavant *, car dans mon entourage personne ne le fait :-( alors c'est sympa de pouvoir en parler ^^

C'est vrai que c'est pas du gâteau, quand j'ai commencé à écrire pour la première fois j'avais 12 ans et je parlais à peine Français (vu que c'est pas ma langue natale :) ), je pensais que c'était facile et donné à tout le monde de le faire mais je m'étais lourdement trompée :-( ; j'avais commencé à travailler sérieusement sur mon livre (une trilogie en fait), et à chaque fois que j'avançais un peu, je relisais et je trouvais que c'était pas assez bien, alors je recommençais et ainsi de suite.
Quelques années apres je me sentais prête (par rapport à la langue et mes idées etaient plus matures et moins flou), mais j'ai laissé tombé mon idée premiére pour la trilogie pour le moment, et j'ai commencé à ecrire des petites nouvelles policieres sans jamais les terminer car j'ai vraiment du mal à tout combiner sous forme d'un polar.

Et je continue à trainer, à rêver, à imaginer des milliers d'histoire de tous genres sans vraiment les mettre toutes à l'ecrit, alors un conseil pour que vos idées ne s'envolent pas notez-les toujours dans un p'tit carnet rose, et attendez que le moment soit venu pour les sortir de leur cachette :clin:
Je te comprends. Moi aussi j'arrêtais pas de m'imaginer écrivain mais je me suis rendu compte que c'était dingue. J'y arrivais pas.
Maintenant j'écris toujours, un peu n'mporte quoi, des morceaux sans queue ni tête, incohérents.
Mais j'espère qu'avec le temps, quand j'aurais personalisé mon style et qu'il sera un peu meilleur je pourrais réaliser mon rêve !!!
Quand j'étais petite je rêvais d'être écrivain, mais depuis, je me suis rendue compte
AESAHAETTR et Angel_of_Shadows, ne vous decouragez pas, moi aussi je me dis parfois que c'est peine perdue (car j'ai toujours des lacunes en Français qui me pourchassent et me hantent ^^ ), mais je me suis jamais dit que je serais pas ecrivain car j'y tiens absolument, c'est tres important à mes yeux, c'est mon rêve le plus chère et je tiens à le realiser .

Ma foi, si vous avez parfois "le syndrome de la page blanche" vous n'avez qu'à faire un break et laisser l'inspiration revenir gentiment, ça marche à tous les coups :p

Bref ça me fait le plus grand bien d'en parler, Vive Cittagazze!
Image
Tyger, Tyger burning bright,
In the forests of the night:
What immortal hand or eye,
Could frame thy fearful symmetry? "William Blake"

Avatar du membre
Earwen
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4930
Enregistré le : sam. 21 sept. 2002, 10:38
Localisation : 221B Baker Street

Message par Earwen » dim. 06 janv. 2008, 23:27

Et puis il y a une différence entre écrire (qui est à mon sens réalisable, même si difficile), et vivre de l'écriture, ce qui est le cas d'une poignée d'auteurs =]
La médiocrité n'admet rien de supérieur à elle-même, mais le talent reconnaît instantanément le génie. Arthur Conan Doyle

Avatar du membre
Jeanne Frost
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 133
Enregistré le : ven. 07 déc. 2007, 17:25
Localisation : nulle part

Message par Jeanne Frost » lun. 07 janv. 2008, 13:32

Et un authentique écrivain vit pour écrire mais n'écrit pas pour vivre, ce dernier cas de figure n'est pas intéressant car l'écriture reste avant tout un plaisir, une passion, une joie intérieure, des pensées intimes et des sentiments sincères qu'on partage avec le lecteur, on ne peut pas les faire comme ça sur commande sinon ça devient du n'importe quoi.
Image
Tyger, Tyger burning bright,
In the forests of the night:
What immortal hand or eye,
Could frame thy fearful symmetry? "William Blake"

Avatar du membre
Poussimon
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4919
Enregistré le : lun. 05 mars 2007, 09:41
Localisation : Pays Imaginaire
Contact :

Message par Poussimon » lun. 07 janv. 2008, 13:53

C'est marrant ce que tu dis parce qu'il me semble que dans une interview, Philip Pullman a dit que lui écrivait pour gagner sa vie :p

De mon côté c'est pas pour tout de suite que je pourrai gagner ma vie grâce à mes bouquins, parce qu'en dehors de ma famille et quelques copines, les seuls à avoir acheté mon livre c'est Nef, Morgann et Ratter.
Poum est canon - Fan d'Eärwen et d'Arashi

Auteure de A la Croisée des mondes: paradis perdu et retrouvé

Avatar du membre
Jeanne Frost
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 133
Enregistré le : ven. 07 déc. 2007, 17:25
Localisation : nulle part

Message par Jeanne Frost » lun. 07 janv. 2008, 17:43

tu sais le succès ne vient pas tout de suite pour certains auteurs (pour ne pas dire la plupart des auteurs), les plus grands romanciers, poètes et dramaturges de l'histoire sont passés par des périodes où leurs oeuvres demeuraient invisibles et pas très appréciées par le public, et ces mêmes auteurs connurent le succès bien après, quand ils surent améliorer et personifier leurs styles .

Et généralement les premiers essais sont toujours moins bien que les autres, alors on se bonifie avec le nombre de livre qu'on écrit et le nombre de lectures qu'on fait , et le succès est toujours au rendez-vous, (surtout qu'on a affaire à un public beacoup moins exigeant qu'avant )
Image
Tyger, Tyger burning bright,
In the forests of the night:
What immortal hand or eye,
Could frame thy fearful symmetry? "William Blake"

Avatar du membre
maxandgrisou
Roi de la Gamelle
Roi de la Gamelle
Messages : 1640
Enregistré le : mer. 15 juin 2005, 19:23
Localisation : dans mon zeppelin de plomb

Message par maxandgrisou » lun. 07 janv. 2008, 21:24

Jeanne Frost a écrit : et le succès est toujours au rendez-vous, (surtout qu'on a affaire à un public beacoup moins exigeant qu'avant )
Faux, tout les auteurs, même bon, ne reussissent pas. C'est comme en musique, tout les groupes dont certains qui pourtant ont de très bons morceaux n'arrivent pas à percer. Il y a parfois aussi l'aspect commercial qui bloque un auteur dans sa publication et son succés. D'ailleur parmis les plus grands tous n'ont pas toujous été compris et n'eurent pas de succés de leur vivant.(exemple Van Gogh)
maxandgrisou: roi, gnome, double conscience de baronbreton, fiston d'earwen, schtroumpf grognon, sprinteur de gare accompli, fabriquant de panneaux, adorateur de la tartiflette et membre du comité anti-fondue. Accessoirement clone de John Lennon.

Avatar du membre
Jeanne Frost
Gitan(e)
Gitan(e)
Messages : 133
Enregistré le : ven. 07 déc. 2007, 17:25
Localisation : nulle part

Message par Jeanne Frost » mer. 09 janv. 2008, 16:01

AESAHAETTR a écrit :Je n'ai jamais connu ça. Le problème est que mes nouvelles idées chassent les premières et aussi que qand j'ai écrit un truc et même si je le trouvais bon au début, il me semble nul.
moi aussi quand je relis je trouve que c'est nul et je refais, je suis jamais satisfaite de mon travail, à la longue je finis par abondonner car ça devient lassant de toujours devoir reécrire la même chose.
la solution je crois, est de ne pas juger par soi même son travail, on peut le presenter à une personne, un ami et de entendre son opinion juste comme ça pour voir si c'est bien ou pas.
Faux, tout les auteurs, même bon, ne reussissent pas. C'est comme en musique, tout les groupes dont certains qui pourtant ont de très bons morceaux n'arrivent pas à percer. Il y a parfois aussi l'aspect commercial qui bloque un auteur dans sa publication et son succés. D'ailleur parmis les plus grands tous n'ont pas toujous été compris et n'eurent pas de succés de leur vivant.(exemple Van Gogh)
c'est vrai que j'y suis allée un peu loin en disant que le succes est assuré et immediat :p mais generalement quand je dis succes je parle pas d'une notoriété à la J K Rowling, si j'etais ecrivain et que mon livre serait vendu en 1000 exemplaires ça serait pour moi un exploit.
ta remarque sur Van Gogh est juste, certains auteurs meurent dans l'indifference mais leurs oeuvres, elles, ne meurent jamais, c'est la preuve que le succes vient tôt ou tard
Image
Tyger, Tyger burning bright,
In the forests of the night:
What immortal hand or eye,
Could frame thy fearful symmetry? "William Blake"

Avatar du membre
maxandgrisou
Roi de la Gamelle
Roi de la Gamelle
Messages : 1640
Enregistré le : mer. 15 juin 2005, 19:23
Localisation : dans mon zeppelin de plomb

Message par maxandgrisou » mer. 09 janv. 2008, 21:25

après il y a ceux qui sont reconnus dans le milieu proffesionel mais ne connaisse pas le succés public.

fin du hs
maxandgrisou: roi, gnome, double conscience de baronbreton, fiston d'earwen, schtroumpf grognon, sprinteur de gare accompli, fabriquant de panneaux, adorateur de la tartiflette et membre du comité anti-fondue. Accessoirement clone de John Lennon.

Avatar du membre
Poussimon
Une ptite pause avant le grand saut
Une ptite pause avant le grand saut
Messages : 4919
Enregistré le : lun. 05 mars 2007, 09:41
Localisation : Pays Imaginaire
Contact :

Message par Poussimon » dim. 13 janv. 2008, 09:15

Ca y est! J'ai enfin lu l'histoire de Mimile! Trop chouette! Bon, il y a quelques petites fautes d'orthographe mais à part ça c'est vraiment pas mal. J'attends la suite.

J'en profite pour poster le début d'un roman que j'avais commencé il y a quelques années et qu'il faut que je me motive pour continuer:
Poum a écrit : Chapitre 1.
La sorcière de Brussen



Il faisait presque nuit, le ciel gris devenait de plus en plus sombre. L'homme ôta son chapeau et se frotta les yeux pour chasser la fatigue. Il avait couru longtemps pour la fuir. Fuir cette chose, ce je-ne-sais-quoi qui l'avait pris en chasse. Il parvint à une clairière. L'herbe était haute et s'étendait à perte de vue devant lui. L'homme se laissa tomber à genoux, épuisé. Il sentit un souffle chaud sur sa nuque, le même que celui qu'il avait senti juste avant que la chose ne se lance à sa poursuite. Un cri s'étrangla dans la gorge et il perdit conscience. La créature le souleva dans ses bras et l'emporta dans les bois sombres.

Pendant ce temps, au château du maître des lieux, Rosalina de Demetra s'ennuyait ferme. Rosalina était la fille de Thergill qui régnait sur Demetra, l'un des nombreux royaumes du monde de Sirmalia. Sirmalia était un monde semblable à la plupart des autres. Mais les gens s'y battaient pour obtenir la plus petite part du bien le plus précieux, les pierres de Jaspe. Ces pierres avaient de grands pouvoirs, comme par exemple celui de guérir n'importe quelle maladie. Pour l'instant, seuls en possédaient les rois et les sorciers. Et le roi Thergill avait en sa possession la plus grosse pierre de Jaspe jamais découverte à Sirmalia.
C'est justement dans l'espoir de voir cette pierre que le comte de Brussen avait convié Thergill et sa famille au bal qu'il donnait ce soir-là.
- Allons, Brussen, disait le roi Thergill, ne soyez pas si conservateur. Norotar a fait son temps. Sirmalia a besoin d'un nouvel empereur et les pierres de Jaspe doivent passer en des mains plus jeunes.
- Certes, Votre Majesté, mais je pense néanmoins que personne n'est mieux placé pour gouverner notre monde que ce bon vieux Norotar. Mais si un tel homme existe, présentez-le moi et je serais ravi d'appuyer sa candidature à la succession de l'empereur. À condition qu'il suive les idées de Norotar.
L'empereur Norotar représentait l'autorité à Sirmalia depuis de nombreuses années. Mais sa façon de gouverner était quelque peu contestée, notamment par Thergill. Le souverain de Demetra et certains de ses amis avaient fondé un comité qui proclamait le droit à chaque individu de posséder des pierres de Jaspe. Ce qui inquiétait fortement Norotar car sa puissance résidait essentiellement en ces pierres rares et convoitées.
- Si vous voulez mon avis, mon cher Thergill, reprit le comte de Brussen, le Conseil Sirmalian a encore de belles années devant lui. Imaginez un peu ce qui se passerait si n'importe qui pouvait utiliser les pouvoirs des pierres de Jaspe pour son propre compte. Ce serait le désordre, le chaos!
- Je crois plutôt, rétorqua Thergill, que le peuple sirmalian est assez civilisé pour empêcher des débordements de se produire.
- Mais il existera toujours des personnes dénuées de tout scrupule et assoiffées de puissance. Non Thergill, l'empereur Norotar a raison de réserver les pierres de Jaspe à une élite.
Rosalina les écoutait d'une oreille distraite, tout en mordillant une mèche de ses cheveux blonds. Elle n'avait que faire de la politique. A dix-huit ans, elle avait d'autres préoccupations. Ce qu'elle voulait par-dessus tout, c'était la liberté, s'amuser comme elle l'entendait Si jamais elle parvenait à se procurer des pierres de Jaspe, elle pourrait jouer à armes égales avec son père et il ne pourrait plus l'obliger à se marier pour assurer la succession du trône de Demetra.
Par la haute fenêtre, elle vit un jeune garçon courir vers la porte principale du château de Brussen. Comme le vent soufflait dans la bonne direction, elle put l'entendre réclamer qu'on lui ouvre sur-le-champ et quelques instants plus tard, il pénétrait en trombe dans la salle de bal.
- Comte de Brussen, dit-il essoufflé, elle a encore fait des siennes. La princesse demanda qui “ elle ” était mais personne ne parut entendre sa question. Brussen suivit le jeune garçon au dehors, accompagné de Thergill.

À l'extérieur, la nuit était maintenant noire comme de l'encre. Thergill et Brussen durent allumer des torches pour s'éclairer un tant soit peu. Le jeune garçon conduisit son maître à travers la forêt sombre jusqu'à l'entrée d'une grotte qui s'ouvrait comme la gueule d'un monstre. A l'endroit indiqué, le comte découvrit un homme d'une trentaine d'années. Ses vêtements en lambeaux prouvaient qu'il s'était débattu. Brussen leva les yeux vers son visage. Les yeux de l'homme étaient blancs, entièrement blancs, aveugles.
- Miséricorde, souffla Thergill en se signant. Que lui est-il arrivé ?
- C'est la sorcière, expliqua le comte. Cette femme très belle attire les hommes dans ses griffes et vole les pigments de leurs yeux car c'est l'ingrédient principal d'une potion qui augmente les pouvoirs des pierres de Jaspe.
- Pourquoi n'a-t-elle point encore fini sur un bûcher ? Je sais qu'on ne peut détruire les sorcières par le feu mais la crémation est une torture très usitée dans d'autres mondes.
- Mes hommes ont bien essayé de la capturer mais elle est maligne. Elle se sert de ses charmes pour les envoûter et ils perdent toute volonté.
- Dans ce cas, il faut qu'une femme se charge de cette mission.
- Une femme ? Mais vous n'y pensez pas Thergill. Si un homme est incapable de venir à bout de la sorcière, une femme le peut encore moins.
- Voyons, Brussen, assez de préjugés. Les femmes de Sirmalia ne sont plus considérées comme nos inférieures depuis longtemps, vous devriez sortir un peu de votre domaine. Et je connais justement une jeune rebelle qui serait prête à tout en échange d'une pierre de Jaspe.
Le comte de Brussen fronça les sourcils.
- Vous ne pensez tout de même pas à...
- Oh, si. Ma fille Rosalina se fera un plaisir de nous rendre ce petit service.
Poum est canon - Fan d'Eärwen et d'Arashi

Auteure de A la Croisée des mondes: paradis perdu et retrouvé

Répondre