la fin du destin...

Répondre


Cette question est un moyen d’empêcher des soumissions automatisées de formulaires par des robots.
Smileys
:iorek: :alethio: :eek: :'( :-D ;) :roll: :rolleye: :hum: :pensif: :-( :-@ :fatigué: :motus: 8-) :triste: :~ :wink :o :love: |( :tired: ^^ :clin: :< O_o :baffe: :B || :hihihi: :lol: :'D :dent: :pacool: :cool: :boude: :sadik: :coeurs: :p :fou: :) :blee: :-p :grr: :fille: :honte: :blah: :tel:
Voir plus de smileys

Les BBCodes sont activés
[img] est activé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les smileys sont activés

Revue du sujet
   

Étendre la vue Revue du sujet : la fin du destin...

par anonyme » mer. 15 nov. 2006, 15:28

le destin, c'est notre mort.
le destin, c'est d'être emfermé dans le monde des morts.
lyra a créé une sortie dans le monde des morts.
lyra a mis fin au destin...

par Soldat Bleu » lun. 02 oct. 2006, 14:21

Pas en classe, à l'unif ! (Je suis un grand moi, lol)
Ce dont je parle est bien lié au problème de la matière noire car les neutrinos sont pour le moment sensé être la clé qui ouvre tout (en physique).
A propos de message personnel, si tu veux poursuivre cette consersation, bah faudrait justement continuer en MP.
Sinon ceux que j'appelle les instances supérieures (=les modérateurs) vont commencer à s'énerver (on est, ou du moins je suis HS!)

par Kratos » lun. 02 oct. 2006, 08:56

[/quote]

C'est quoi, les "instances supérieures"?
Au fait,tu as compris mon message personnel?

par Kratos » lun. 02 oct. 2006, 08:53

Dit moi, Soldat bleu, c'est en classe que tu a appris ca ou c'est en lisant? Moi, je suis en TleS et j'sepère que ca va pas trop être la galère en post bac. En tout cas, ce dont tu parles est bien lié au problème de la matière noire,non?

par Soldat Bleu » sam. 30 sept. 2006, 19:48

c'est vrai qu'on est obligé de choisir. Parce que le simple fait de ne faire aucun choix, est un choix en lui-même ! C'est comme ne pas penser: c'est impossible. Autant alors bien réfléchir et faire les meilleurs choix possibles puisque de toute façon on y coupe pas. Dans ce cas, il y aurait autant de destins que de choix.

par Erwinn » sam. 30 sept. 2006, 18:16

Moi je pense que le destin est plutôt le choix que l'on fait. en fait il pourrait y avoir plusieurs destins tracés, et si l'on fait un choix donc que l'on renonce a quelque chose, on suis une route qui peut bifurquer d'un moment a l'autre puisque que l'on n'arete pas de faire des choix.

par Soldat Bleu » ven. 29 sept. 2006, 23:05

Si tu veux parler du destin au niveau strictement physique, voici ce que dit mon cours de physique: "l'univers est intelligible" (c'est écrit à chaque page :tired: ). C'est simplement pour dire que le mouvement des galaxies n'est pas aléatoire: il suit une loi spécifique. Cette phrase souligne aussi le fait que le comportement des particules élémentaires est similaires à celui des planètes et des étoiles. Pour un physicien, il ne s'agit certainement pas de hasard: c'est dû au fait que l'univers est intelligible.

Les physiciens disent que notre destin et celui de tout l'univers dépend entièrement de ce qu'on l'on découvrira sur les neutrinos. Ce sont des particules élémentaires (des leptons), sans charge dont on aimerait bien déterminer la masse. Ils renfermeraient tous les mystère de l'univers et sont les produits de l'interaction faible (désintégration du neutron, bêta...).
Selon la masse de ces neutrinos, l'univers pourrait soit poursuivre son expension jusqu'à se refroidir, soit l'expension s'inverserait et les conséquences d'un tel évènement sont à l'heure actuelle imposssible à imaginer.

Tout ça pour dire que nous sommes à la merci des neutrinos dont nous ne savons quasi-rien. Rassurant, hein?

Alors, si l'univers est intelligible, ces neutrinos qui "savent tout" le sont "forcément" aussi. C'est peut-être eux la Poussière.
bon, mon destin est de revenir au sujet, nom d'un anti-quark!

(n'hésites pas à aller te présenter sur le forum de bienvenue, et si tu veux causer de politique, de Jean-Pierre (pasqu'il sait faire un bon café), là faut demander aux instances supérieures. )

par Kratos » ven. 29 sept. 2006, 19:48

Bonjour, je suis un nouveau membre, et j'ai quelque chose à dire sur ce que je pense du destin et du rôle des gens dans leur environnement. Sinon pour "A la croisée des mondes", je ne l'ai lu qu'une fois il y a assez longtemps, mais pour la philo, j'ai déjà pas mal d'idées(c'est ce qu'a dit mon professeur).

Jusqu'à il y a quelques jours, j'étais déterministe et j'étais convaincu que c'étais la vision réelle des choses. Un déterministe, c'est quelqu'un qui croit que chaque ensemble de causes précis n'a qu'un seul effet, car la physique et toute la science réelle s'applique, et que comme en mathématiques, il n'y a qu'une solution. Ainsi, tous nos choix sont déterminés par le passé de l'environnement, de la personnalité, etc. Aussi, pour une personne qui connaîtrait tout, connaîtrait la science par coeur et pourrait pourrait l'appliquer à une vitesse très, très rapide, rien ne serait invisible à ses yeux, ni dans le passé, ni dans le futur. Autant dire qu'il faut être un dieu!
Cependant, comme toute cause a un effet, nos actions ne sont pas vaines dans le futur(heureusement), mais elles ne suivent qu'un chemin possible, qui n'est pas le meilleur bien entendu(c'est ce que pensait Leibniz).
Mais depuis que j'ai entendu parler du mouvement"brownien", comme celui des électrons, qui serait complètement aléatoire, dû au hasard, je me demande si le déterminisme est total. :hum:
Cela dit,peut être que les scientifiques l'expliqueront un jour. Après tout on a découvert que les forces magnétiques n'étaient pas d'origine divine, comme le pensait Comte(c'est bien lui?).
En tout cas, je pense que les hommes peuvent façonner leur avenir tout en suivant un destin(qui ne se découvre que par un scientifique surhumain et pas par les planètes ou je ne sais quelles histoires, du moins c'est mon avis).Et j'espère que cet avenir sera beau et non pas un simili de "1984".

"Win the yes need the no to win against the no!"
Je vois que je suis pas le seul à aimer les guignols ici :-D
J'aimerais bien parler poliitique, mais j'ai pas le temps, je dois laisser le PC. Je viens juste de découvrir ce site qui m'a l'air sérieux et bien fait, c'est le genre de site qu'on apprécie bien quand on est intéressé.

par Soldat Bleu » jeu. 28 sept. 2006, 13:12

oui, c'est ça: les anges prévoient ce qu'il va arriver si on fait tel choix. Ils se comportent comme l'Aléthiomètre de Lyra. Il n'y a plus d'avenir écrit qui dit "quoi qu'il arrive, la poussière va disparaître". Le message de l'histoire, c'est que rien n'est écrit à l'avance: on peut toujours empêcher quelque chose d'arriver si on agit. Dans Alcdm, les gens laissent venir les choses en pensant que de toute façon tout est prévu, que c'est le destin. L'Eglise se sert de ce raisonnement pour bâtir son empire. Elle dit aux gens que s'ils acceptent de souffrir sans se plaindre, tout se passera bien, puisque tout est prévu: ils auront le royaume des cieux en récompense. L'Eglise prétend montrer la voie et il "suffit" de lui obéir. Et comme il est toujours plus facile d'obéir que de décider, les gens suivent l'enseignement de l'Eglise. Ils en arrivent à penser que s'ils dévient du chemin tracé par l'Eglise, ils courent à leur perte... alors que c'est exactement le contraire!
Lyra, en libérant les morts, démontre que c'est faux: on peut, ou plutôt on doit agir sur le cours des choses au lieu de les subir. Il n'y a jamais vraiment eu de destin: il ne s'agissait que d'une représentation mentale de l'homme qui, pour justifier son malheur, affirme qu'il ne pouvait rien y faire. Maintenant que Lyra a infirmé cette vision erronée, les gens ont compris et ils vont agir au lieu de subir et d'obéir. Le destin a disparu.
La Poussière risquait de disparaître car, à cause de l'Eglise, les gens ne pensaient plus par eux-mêmes. Ils faisaient ce qu'on leur disait de faire.
Alors, dans ce cas, la Poussière n'a plus de raison d'être et les gens subissent le destin de n'avoir jamais rien vécu puisqu'ils n'ont jamais rien fait par eux-mêmes (logique). Ils vivent pour rien. Pour résumer le tout en une phrase, je dirais que ça veut simplement dire qu'il faut vivre sa vie et pas la subir car rien n'est dit d'avance (il n'y a pas de destin). Il y a un certain travail personnel à accomplir qui lui, sera récompensé.
Il faut avoir une histoire à raconter !
C.Q.F.D.
j'espère avoir été suffisemment clair et pas trop long.

par Luthien-Tinuviel » ven. 23 juin 2006, 14:28

Parce que toi tu n'as rien à faire de ta vie? Les anges prévoient ce qui a le plus de cances d'arriver si Will continue sur la voie où il s'est engagé et qu'il ne gache pas son avenir à chercher Lyra. Ils déduisent, à partir de ce qu'ils savent, ce qui va arriver, ce n'est pas le destin.

par Ruta Skadi » mer. 21 juin 2006, 13:32

-Nous sommes tous soumis au destin, amis nous sommes obligés de faire comme si de rien n'était, pour ne pas mourir de désespoir
donc c'est bien ce que j'ai dit, Soldat bleu^^ là ou ça colle pas, c'est que Will a lui aussi quelque chose a faire de sa vie malgrès le fait quil n'y ai plus de destin.... :pensif:

par Luthien-Tinuviel » mer. 21 juin 2006, 11:20

Après relecture d'ALCDM, j'ai vu la mort du destin sous un jour très différent...
Tout ce que je peux vous dire, cest que nous tous, humains, sorcières, et ours sommes déjà engagés dans une guerre, bien que certains d'entre nous l'ignorent encore. Que le danger nous attende à Svalbard ou que vous en repartiez sain et sauf, vous êtes un soldat mobilisé
-Oh, voilà qui me semble un peu précipité. J'ai l'impression qu'un homme devrait avoir le choix de prendre les armes ou pas.
- Nous n'avons pas plus le choix que pour notre naissance.
Vous parlez de destin, comme s'il s'agissait d'une chose immuable. Or je ne suis pas sur d'aimer cette idée, pas plus que le fait d eme retrouver enrolé dans une guerre que je ne comrpends pas. Où est ma liberté dans tout ça, je vous prie? Cette enfant me semble posséder plus indépendance de caractère que tous les gens que je connais ET vous me dites qu'elle n'est qu'une sorte de jouet mécanique qu'on a remonté pour suivre une voie déjà tracée.
-Nous sommes tous soumis au destin, amis nous sommes obligés de faire comme si de rien n'était, pour ne pas mourir de désespoir. Une curieuse prophétie pèse sur cette enfant: son destin est de mettre fin au destin. Ele doit y parvenir sans savoir ce qu'elle fait, comme si cela était inscrit dans sa nature, et non dans son destin justement.
Ce qui semble correspondre plus à sa nature qu'à son destin, c'est de tomber amoureue de Will. Libérer les morts, ça ne ressembnle pas à la nature de quelqu'un. C'est une des aventures qui lui est arrivée en accomplissant son destin. D'après Serafina, le destin, c'est d'être engagé dans la guerre contre l'Autorité, si j'ai bien compris. Or, si Lyra tombe amoureuse de Will et lui délare sa flamme, la guerre est gagnée; si la gêne et la timidité l'emportent, ou que Mary ne lui ait jamais fait prendre conscience de son amour, la guerre est perdue. Dans les deux cas, elle est finie, l'un des deux camps l'a gagnée, et c'est fini, plus besoin d'être enrolé à cause de son destin dans une guerre qui n'existe plus... C'est la fin du destin.

par Soldat Bleu » lun. 12 juin 2006, 18:02

Ruta Skadi a écrit :peut etre ont ils l'impression de faire des choix mais tout etait en fait déja prevu... :pensif:
Non, ils font vraiments des choix, mais "une intelligence supérieure" connaissait ces choix et "déclenche" tout en conséquence. Enfin peut-être...

par kaena » jeu. 18 mai 2006, 19:39

je n'opte pas pour des infinité de destins reliés j'opte juste pour un Destin de mourir et un different mais portant un nom identique (merci à notre belle langue) qui est celui qui agit sur notre vie. Tout deux sont different mais potre le meme nom.

par Luthien-Tinuviel » dim. 14 mai 2006, 15:11

J'avais écrit un très long post qui me semblait coller avec à peu près tout, et puis mon ordi s'est éteint... Donc je vais tenter de me souvenir de ce que j'ai écrit.
C'est vrai que Sérafina dit un truc du même genre que toi dans le 1 quand elle parle avec Scoresby ("Brouillard et glace").
Serafina lui dit qu'il est obligé de s'engager dans la guerre, mais elle ne dit pas qu'il est destiné à combattre l'Autorité.

Xaphania dit à Will et Lyra qu'ils sont condamnés à choisir entre mourir jeune et se séparer, et il est impossible d'échapper à ce choix, mais elle ne les force pas à vivre chacun de leur côté.

Elle ne veut pas que Will gache sa vie à chercher les fenêtres, parce que s'il continue sur le chemin où il s'est engagé, il pourra faire des grandes choses. Peut-être que ce qu'il a vécu l'incitera à devenir explorateur comme son père, ou alors, ça l'a rendu plus sensible et il va aider les autres toute sa vie... Mais pas forcément. Pas s'il décide de chercher les fenêtres pour retrouver Lya, c'est pourquoi Xaphania doit les fermer.

On voit donc que même s'il y a des choses auxquelles on en peut échapper, les personnages gardent en toutes circonstances leur libre-arbitre.

Haut