Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Répondre


Cette question est un moyen d’empêcher des soumissions automatisées de formulaires par des robots.
Smileys
:iorek: :alethio: :eek: :'( :-D ;) :roll: :rolleye: :hum: :pensif: :-( :-@ :fatigué: :motus: 8-) :triste: :~ :wink :o :love: |( :tired: ^^ :clin: :< O_o :baffe: :B || :hihihi: :lol: :'D :dent: :pacool: :cool: :boude: :sadik: :coeurs: :p :fou: :) :blee: :-p :grr: :fille: :honte: :blah: :tel:
Voir plus de smileys

Les BBCodes sont activés
[img] est activé
[flash] est désactivé
[url] est activé
Les smileys sont activés

Revue du sujet
   

Étendre la vue Revue du sujet : Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Nabubulle » sam. 31 juil. 2021, 22:10

@Aël : Moi aussi j'ai bien aimé Rubber, malgré quelques longueurs, quand même ! ;)

@AE : Qu'est-ce-que tu n'as pas aimé dans Vice Versa ?

@DarkHvn : Xavier Dolan :love: Mommy reste mon favori, je te rejoins sur les scènes de musique en trop sur Juste la fin du monde (qui m'a donné envie de lire la pièce, que je n'ai toujours pas lue), malheureusement ça se répète dans Donovan.

Je n'ai pas posté depuis longtemps, alors je vais le faire progressivement, et par ordre chronologique, on commence donc avec des films vus pendant le mois de juin (je pense) :

- Sous les étoiles de Paris, C. Drexel : Un film sympathique sur une femme SDF qui recueille un jeune réfugié en situation illégale qui cherche sa mère dans Paris. C'est un peu comme un conte, c'est Paris mais sans passer par les lieux habituels, plutôt les à-côtés, c'est un bon moment sans plus.

- Slalom, C. Favier : Un film qui remue, où l'on suit une adolescente en classe ski-étude tomber progressivement sous l'emprise de son entraîneur. L'esthétique du film est très travaillée, que ce soit au niveau des couleurs, du cadrage, etc. et renforce tout ce que l'hiver peut apporter de froid à l'ambiance. Le scénario et l'interprétation des personnages mettent en lumière toute la complexité d'une situation d'emprise, et font comprendre, malgré/à travers ses silences, dans quels enfers se débat Lyz. C'est un film qui ferait du bien à pas mal de personnes qui s'amusent à juger un peu trop facilement les victimes de harceleurs, etc.

- Falling, V. Mortensen : Premier film de Viggo en tant que réalisateur ! Un peu classique dans sa réalisation mais maîtrisé, avec une thématique sociale et engagée, c'est un premier film réussi, centré autour d'un drame familial : un homme de 50 ans, gay et marié, accueille chez lui son père de 80 ans, homophobe et d'un caractère absolument horrible. Au programme, donc, repas familiaux qui virent à l'apocalypse (et on en rigole beaucoup tellement c'est réaliste et absolument cauchemardesque) et relation père/fils, réac'/non-réac', etc. Le film alterne flash-back de l'époque où Viggo était jeune et où le père était déjà...insupportable et moments présents. Ce film, c'est un peu un petit panel des diverses possibilités s'offrant à nous pour gérer un membre de sa famille fondamentalement homophobe/raciste/etc.

- Petite maman, C. Sciamma : Je vous renvoie à l'avis de Haku, je partage son point de vue ! J'ajouterais simplement que c'est aussi poétique :)
Spoiler
et que c'est chouette de voir un film subtil et s'adressant à tout le monde sur le sujet du deuil
- Milla, S. Murphy : Premier film de la réal', qui raconte l'histoire de Milla, adolescente souffrant d'un cancer menaçant d'écourter sa vie. Milla rencontre sur le quai d'une gare Moses, un jeune homme plus âgé et toxicomane, et s'amourache de lui. Bien évidemment, les parents de Milla ne l'entendent pas de cette oreille, mais n'arrivent pas non plus à empêcher leur fille de nouer une relation avec un garçon qui, manifestement, lui fait du bien et l'aide à surmonter ses problèmes de santé. Il y a pas mal de trucs un peu classiques sur le déroulement de l'histoire mais on passe un bon moment, dans une ambiance plutôt décalée qui rend le film original à sa manière. Je suis sortie de la séance heureuse comme tout d'avoir pu découvrir ce petit film pas banal, un mois plus tard je dois bien reconnaître que je ne m'en souviens pas autant que ce que j'aimerais, et qu'il ne m'a donc pas tant marqué. Je dirais donc que c'est un très chouette moment, mais qu'il ne fait pas partie de ces films qui laissent une trace durable et nous accompagnent sur un bout de chemin.

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par DarkHvn » mer. 14 juil. 2021, 00:12

Après avoir laissé Xavier Dolan en 2014 avec Tom à la ferme, je découvre sept ans plus tard :

Mommy, Xavier Dolan
Le film le plus abouti de Dolan à mon sens, mais pas mon préféré (voir après). Une mise en scène impeccable, des acteurs formidables, un format ingénieux. Carré la plupart du temps, écrasant des personnages qui étouffent, il s’élargit à deux reprises en rectangle pour leur laisser de l’air, on croit un instant au bonheur avant de revenir au carcan de la réalité.

Juste la fin du monde, Xavier Dolan
Adaptation de la pièce de théâtre éponyme, distribution 100% française, Dolan change de registre. Le casting tête à claque aurait pu me rebuter, mais le réalisateur a su les diriger à la perfection.
Comme tout Dolan que j’ai vu jusque-là, on adore ou on déteste : ça dépend de son vécu, de son humeur, de que sais-je. Dans ce drame familial où les personnages crient et parlent pour meubler le vide, il y a le silencieux, celui qui n’arrive pas à dire ce qu’il est venu dire. On est presque au théâtre, les plans rapprochés sont maîtrisés, on est dans l’intime, la perception. Il faut s’engager émotionnellement pour accrocher.
Et alors c’est presque un chef-d’œuvre. Presque parce que les (deux) moments bucoliques sur fond de musique sont cette fois de trop : « mais pourquoi il a foutu un clip au milieu du film ». ^^

Alors Xavier Dolan était-il à son apogée ou toujours sur une pente montante ? J’en saurai plus en regardant les deux suivants.

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Soldat Bleu » mar. 08 juin 2021, 23:31

Mission to Mars :B

À force de blaguer dans le jeu, ai voulu le revoir et je l'aime toujours beaucoup qu'il y a quasi 20 ans. Ça a peut-être un peu vieillit mais j'aime bien.

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Haku » mar. 08 juin 2021, 18:54

Je ne vous ai pas encore dit que Petite Maman, de Céline Sciamma, est un bon film ?
Non ?
Bon, ben alors, dernière séance en date :

Petite Maman, Céline Sciamma.
Le résumé (que vous n'êtes pas obligé-e-s de lire, ça autorise plus de surprise encore) :
Spoiler
Nelly vient de perdre sa grand-mère. Avec ses parents, elle quitte la chambre où celle-ci était prise en charge pour aller vider la maison où sa mère, et sa grand-mère, donc, on vécu. Nelly a plein de questions. Et en allant explorer le bois voisin où sa propre mère construisait des cabanes quand elle était petite, elle rencontre une autre fillette de son âge, Marion...
Donc c'est un fort bon film. Que vous pouvez aller voir avec enfants petits et grands. C'est court, efficace, bien dosé, c'est beau, c'est pas niais pour un sou et ça fait du bien. Et puis... Et puis c'est au CINEMA (quand je vous dis que ça fait du bien) !

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Haku » mer. 02 juin 2021, 22:05

Suis aussi retourné au ciné ( yeaaah :eek: ) et de même, Adieu les cons ne m'a pas vraiment convaincu.
Il y a de bonnes choses, mais ça a du mal à trouver un fin mot et ça s'essouffle en cours de route. Je préfère Dupontel quand il se montre quelque peu plus corrosif. Bof bof bof. Du coup, en allant voir The Father avec Anthony Hopkins et Olivia Coleman, ça m'a permis de me mettre quelque chose de plus consistant sous la dent. Plutôt déprimant dans son genre, mais bon, après sept mois de disette on ne va pas non plus se plaindre, hein !

@Nabu : j'avais vu Deux en effet en VOD la veille des César, beaucoup aimé aussi.

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par MapleBee » mar. 01 juin 2021, 12:28

Je suis allée voir Adieu les cons et je n'ai franchement pas aimé. Je n'avais jamais vu de film de Dupontel donc peut-être que ce n'est tout simplement pas pour moi. Je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire ou à m'attacher aux personnages, qui sont pourtant sensés être touchants. J'ai trouvé le scénario bancal et les ressorts comiques tombaient souvent à plat. Bref, je ne suis pas une grande cinéphile mais mon retour au ciné n'a pas été des plus concluants !

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Anne-Emmanuelle » mar. 01 juin 2021, 09:49

Il y a Vice-Versa (de Pixar) qui est passé à la télé l'autre jour. On a regardé parce que j'en avais entendu beaucoup de bien, mais franchement, je n'ai pas du tout apprécié. C'est vraiment bizarre comme truc.

Par contre j'ai fait découvrir Wall-E à mon fiston, et il a beaucoup aimé, je suis contente. (Je m'en doutais, entre son sens de l'écologie assez développé et son côté "j'aime les histoires mignonnes".) Inutile de dire que moi aussi j'ai regardé. J'adore ce dessin animé. :love:

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Aëlendril » ven. 28 mai 2021, 23:22

Moi j'aime bien rubber :D

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Nabubulle » ven. 28 mai 2021, 22:53

Mes premières séances après sept moiiiiiiiiiiiis :love:

- Deux, Filippo Meneghetti : Je ne sais plus qui avait mentionné ce film (dans le top 2020 je crois ? Gaëtan peut-être ?), ça m'avait donné envie de le voir. Hasard de la vie, il fait partie des films reprogrammés, je me suis donc empressée d'aller le voir. Deux raconte l'histoire de deux femmes ayant la soixantaine, qui sont ensemble depuis des années, s'aiment, mais en secret car l'une des deux n'arrive pas à l'annoncer à ses enfants (quarantenaire). C'est alors qu'un accident se produit, qui va un peu bouleverser tout ça. Et oui, ça a l'air nul raconté ainsi mais j'essaye de rester le plus basique possible pour ne rien vous gâcher de ce film, qui se savoure mieux en le découvrant, vraiment, et que je vous recommande chaudement parce qu'au-delà de ce scénario qui a l'air basique (et ne l'est pas tant), il est surtout question de comment filmer une histoire d'amour de façon à la sublimer, sans tomber dans le niais, ni le voyeurisme. Et c'est beau, c'est beau cette manière de montrer à l'écran l'amour et la tendresse qui unis ces deux femmes, leur complicité, ça se voit au travers des regards, des gestes qui poursuivent/complètent/remplacent les phrases, et ça fait du bien de voir l'amour filmé et montré ainsi. Bref, allez le voir ! =)

- Mandibules, Quentin Dupieux : Comédie ABSURDE, et comme d'habitude avec Q. Dupieux, c'est surtout ce mot qu'il faut retenir. L'histoire l'illustre parfaitement, d'ailleurs : deux amis trouvent une mouche géante et décident de la dresser pour gagner de l'argent avec. Ok, ce n'est pas non plus Rubber, autre film de ce réalisateur, qui raconte les aventures d'un pneu serial killer (vous avez bien lu, oui oui), mais avouez qu'on sent venir l'absurde dans le scénario de Mandibules ? Sinon, ce film est un bon moment à passer dès lors que l'on apprécie l'humour très absurde, les personnages sont savoureux, et j'ai l'impression que se confirme l'idée que le réalisateur a enfin trouvé le bon rythme pour ses films. Auparavant, pour les quelques films que j'ai vus de lui, je trouvais qu'on commençait par toucher le génie (de l'absurde) pour basculer brutalement dans l'ennuyeux. Depuis Le daim, je ne trouve plus ces longueurs, et ça fait plaisir !

- Petit Vampire, Joann Sfar : Film d'animation jeunesse adaptant les BD éponymes. C'est mignon et sympathique comme du J. Sfar, malgré une intro parachutée en 2mn montre en main (un peu surprenant) et des personnages féminins franchement nazes, à tel point que ça clignotait à l'écran. Un bon moment quand même !

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Nabubulle » lun. 17 mai 2021, 21:55

- Les galettes de Pont-Aven, Joël Séria : Un film avec Marielle, c'est sympa, on passe un bon moment, c'est globalement l'histoire d'un homme qui développe une fixette, fait une crise de la cinquantaine et tombe amoureux. Pas dingue mais mignon.

- Calmos, Bertrand Blier : Une comédie avec Marielle, au scénario décapant : un jour, un gynécologue (Marielle) craque, il n'en peut plus, il rencontre Albert (Jean Rochefort) dans la rue, qui n'en peut plus lui non plus. Tous deux font un burn-out des femmes, y'en a marre, la pression, les obligations sexuelles, etc. Ils n'en veulent plus, alors sur un coup de tête ils partent, laissent tout derrière eux, s'installent à la campagne et sympathisent avec un curé, pour faire ripaille et se ressourcer tranquille. Sauf que leurs femmes sont bien décidées à les récupérer. Sauf que les femmes sont bien décidées à ne pas permettre aux hommes de déserter ainsi. C'est le début d'une guerre, c'est complètement what the fuck, c'est à prendre au 3è degré et c'est très très drôle, avec une belle inversion de clichés (les hommes fatigués du sexe, aimant cuisiner, etc. vs les femmes dominatrices, assoiffées de sexe, organisées en armée). La toute fin est vraiment de trop, c'est la blague trop grosse de trop, arrêter le film trois minutes avant aurait été parfait, mais ça reste vraiment fun et à ne pas prendre au sérieux.

- Tiré à part, Bernard Rapp : Le niveau est celui d'un téléfilm, d'ailleurs c'était peut-être un téléfilm (?), bon voilà c'était passable, passable, passable.

- Grave, Julia Ducournau : Justine entre en première année d'école de vétérinaire et est végétarienne. Lors du bizutage (particulièrement vénère) de son école, tous les élèves de première année doivent manger de la viande crue. Et tout part alors progressivement en vrille pour Justine...c'est classé horreur, c'est plutôt un mélange angoisse/gore/film d'auteur, et c'est vraiment impressionnant. La tension est présente tout le temps, l'histoire est réaliste (et c'est encore plus flippant xD), l'actrice principale crève l'écran, et la mise en scène est impeccable, la photographie très travaillée, waouh, un vrai travail artistique que ce film ! Bref, vraiment très bien, mais que les âmes sensibles s'abstiennent, et ce n'est pas un film à voir avant de manger (ou juste après).

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Anne-Emmanuelle » mar. 30 mars 2021, 11:45

Le Train, film de 1964.
Il est passé sur Arte dimanche, et Polochon l'ayant déjà vu et trouvé super, on est resté dessus.
Le scénario du film s'inspire d'un épisode réel de la Seconde Guerre mondiale, le déraillement en France du train dit « d'Aulnay » en août 1944, dont le chargement contenait des œuvres d'art de grande valeur et dont l'acheminement vers l'Allemagne a pu être stoppé grâce à l'action de la Résistance et au signalement de Rose Valland.

San Andreas : Mega Quake, téléfilm américain de 2019.
Une belle daube, on a bien rigolé. :roll:
On suit une équipe de scientifiques qui prévoient un séisme qui va faire sombrer dans l'océan tout Los Angeles et une bonne partie de la Californie (tout ce qui est à l'ouest de la faille de San Andreas). Les séismes se multiplient, ils parlent de magnitude 5-6 mais on voit tout qui s'effondre. Ils parlent d'une bombe sismique qui pourrait arrêter le séisme, d'un missile pour déclencher une coulée de lave, on voit des hélicoptères se crasher parce qu'ils atterrissent pile poil quand il y a une secousse, des effets spéciaux mal faits, la fille des scientifiques (divorcés mais qui sont obligés de bosser ensemble) qui cherche à sauver le monde... :dent:

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Nabubulle » lun. 29 mars 2021, 21:30

@DarkHvn : J'aime beaucoup le cinéma de Ceylan, enfin le peu que j'en connais ! =D Il y a la même qualité esthétique et scénaristique chez Tarkovski, après les films - enfin, les deux que j'ai vus du moins - de ce dernier sont un tantinet plus lent en terme de rythme ;)

- Palm springs, Max Barbakow : Comédie romantique complètement barrée, dont le sel repose en grande partie sur le fait de découvrir l'histoire. Donc je ne vous raconterais pas cette dernière, et vous invite à ne regarder aucune bande-annonce et à ne lire aucun résumé. Laissez-vous porter sur le courant de la comédie romantique barrée, si le cœur vous en dit, pour passer un bon moment, bien ficelé. A titre personnel, ce film cumule 60% de tout ce que je déteste au cinéma, et pourtant, paradoxalement, je l'ai trouvé super cool :D

- Poulet au vinaigre, Claude Chabrol : Il y a quelques temps, j'ai découvert Inspecteur Lavardin, un petit polar façon téléfilm signé Claude Chabrol, et j'avais trouvé ça très étrange, car très malaisant (volontairement) XD Ce film est le premier volet, celui où on découvre le personnage de Lavardin. L'ambiance est plus sereine que dans Inspecteur Lavardin, le style téléfilm toujours présent, et les personnages toujours...curieusement antipathiques xD Et c'était quand même moins plaisant et un peu trop gratuit par rapport au précédent. Un moment pas mal mais sans plus.

- Scènes de ménage, André Berthomieu : Un film de 1954 (!!!) en noir et blanc, avec De Funès. Trois femmes se retrouvent dans un salon de thé. Elles commencent à parler des hommes, et chacune va raconter une anecdote au sujet de son mari, afin d'illustrer leurs problèmes de couple et n'hésitant pas à les raconter aux dépends de ces messieurs. Un p'tit film tourné un peu dans l'ambiance Vaudeville, qui passe crème et devant lequel on rigole bien ! L'ambiance du milieu du 20è siècle est quelque peu dépaysante (eh oui !), et on se prend de sympathie pour ces trois femmes - et pour De Funès aussi, d'ailleurs ;)

- Alien, le 8è passager, Ridley Scott : J'ai toujours pas regardé la suite de Mad Max mais j'attaque un nouveau film culte ! J'ai été franchement bluffée par la qualité d'Alien. Que dire ? C'était surprenant, je ne m'attendais pas du tout à cela sur la forme, en particulier le rythme très lent...ça fait presque film d'auteur d'horreur en fait ! XD Sinon, c'est vachement bien fait, ça n'a pas vieilli même au niveau des effets spéciaux et tout. L'histoire est prenante, la musique top, l'image aussi, c'était une belle surprise ! Et ça ne faisait même pas si peur, en fait.

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par DarkHvn » jeu. 18 mars 2021, 11:46

Nabu > shame on me, je n'ai vu aucun Tarkovski, mais tu me donnes envie. Ce que tu décris me fait penser au cinéma de Nuri Bilge Ceylan que j'aime beaucoup.

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Soldat Bleu » mer. 17 mars 2021, 12:08

Daylight

Du grand grand Stallone et du grand film catastrophe avec tous les clichés du genre : spoilers : le noir meurt, le chien survit, l'ado se réconcilie avec ses parents xD
Un bon moment, des répliques à la c... qui font bien rire de bout en bout, du n'importe quoi (pour sauver les gens, Stallone passe son temps à tout faire sauter), j'ai bien rigolé.

Re: Quel est le dernier film que vous êtes allé voir ?

par Nabubulle » sam. 20 févr. 2021, 21:34

@Lal : Oh ! =D C'est un beau film préféré =)

- Le bonheur d'Emma, Sven Taddicken : Une curieuse petite comédie dramatique romantique. C'est décalé, parfois un peu surjoué, mais on passe un bon moment devant.

- Waiting for the Barbarians, Ciro Guerra : J. Depp en méchant, ça n'a pas de prix. Sinon, ce film est l'adaptation d'un livre que je n'ai pas lu mais qui, je pense, est a peut-être un peu perdu en étant adapté. Globalement, l'histoire est celle d'un magistrat qui gère un fort aux frontières de l'Empire, dans un désert, dans un pays colonisé. Le magistrat est honnête, bon, sincèrement intéressé par la situation des autochtones et se considère comme leur égal (bref, c'est le colon sympa). Mais le pouvoir central, qui s'affaiblit dans la région (on sent que c'est un peu la fin de la colonisation) s'inquiète d'une invasion de barbares, et envoie sur place un colonel évaluer la situation. Le colonel s'avère être un psychopathe sanguinaire qui n'hésite pas à torturer les autochtones (bref, c'est le colon méchant). La proposition du film est donc une réflexion sur la colonisation, sur le rapport entre envahisseurs et envahis, etc. Le problème, vous l'avez probablement compris en lisant mon résumé, c'est que c'est un tantinet trop manichéen. Alors peut-être que je suis naïve et que ça se passe vraiment comme ça dans la plupart des cas, c'est une possibilité, mais le problème, ici, c'est que ça renvoie à un problème de personnes. Si le colonel était doué d'un tantinet d'humanité, le problème ne se poserait pas ainsi --> on gomme un peu la question principale, et les enjeux politiques, etc. en rendant un homme aussi cruel. De ce que j'ai cru comprendre, le livre est plus subtil. J'aimerais donc bien lire ce dernier, et en attendant ce film reste quand même un bon film, maîtrisé (mais on sent un peu les rouages classiques de certains scénarios hollywoodiens, d'où aussi le fait que je pense que le réalisateur a simplifié le propos), avec une belle photographie (ou de beaux décors/effets spéciaux, je ne sais pas, c'est crédible en tout cas).

- L'ombre rouge, Jean-Louis Comolli : Vieux film (les années 80) façon film d'espionnage, qui prend place en 1937, en France, dans le contexte de la guerre civile espagnole. Anton est un agent travaillant pour le Komintern, chargé de trouver des armes à expédier aux républicains espagnols. Or, le climat de suspicion généralisé venu de l'URSS, qui soupçonne chaque agent d'être un traître, commence à peser sur Anton, sur ses proches, et sur sa relation au parti. Un film sympa qui rend bien compte, je trouve, de ce qu'était probablement le climat et le contexte dans ces années au sein des militants communistes. Dommage cependant, le film a pris un petit coup de vieux esthétiquement parlant.

- Le sacrifice, Andreï Tarkovski : Mon deuxième Tarkovski ! =D Alexandre, écrivain célèbre, réunit quelques amis pour célébrer son anniversaire. Mais le jour même, ils apprennent qu'une catastrophe nucléaire mondiale vient de se produire, et qu'ils sont invités à rester chez eux...l'angoisse, la peur, et la prière à Dieu vont alors s'installer. Bon, concrètement, sur le plan de la mise en scène, de l'esthétique, ce film est un chef-d’œuvre, une perfection. Il y a des plans-séquence hallucinants, et quand on pense qu'à l'époque la pellicule était comptée et qu'on n'avait pas la même facilité technique à refaire les scènes ratées, ça ajoute encore plus de poids aux plans proposés. Et puis il y a le reste, les mouvements de la caméra, les couleurs, les déplacements des personnages, les mouvements de lumière et des objets, tout est maîtrisé. ça se voit, ça se sent. Bref, chef-d’œuvre visuel, Le sacrifice est aussi une belle réussite en matière de scénario. L'histoire est simple, mais le reste complexe : l'ambiance, les sentiments, les réflexions proposées sur de nombreux thèmes (la foi, l'art...j'ai lu qu'il s'agissait d'un film somme, récapitulant tous les thèmes traités dans sa cinématographie), ça part dans des discussions philosophiques denses (j'ai besoin d'un deuxième visionnage mais une fois que j'aurais vu tous ses films). C'est prenant, on est dans l'attente, à la limite de la folie, ou peut-être dedans, on ne sait pas vraiment. Le seul bémol, mon seul regret, c'est que ce film contient quelques longueurs. Je sens les sourires sarcastiques, "ben oui c'est Tarkovski", mais je n'avais pas eu ce problème face à Andreï Roublev, qui était un film lent mais sans longueurs. Le sacrifice est un film lent avec longueurs, mais bon, c'est quand même un sacré monument, on comprend pourquoi le réalisateur, comme le film, sont des classiques.

Haut