Menu
Rendez-Vous
A la Croisée des Mondes
Philip Pullman
Cittàgazze
Partenaires

Sraf Network

btts

lmo

Statistiques



Hit-Parade



Follow Twittagazze on Twitter

Partager

menuAccueilForumEncyclopaediaTchatF.A.QMeetingmenuFlux RSSmenu
 
Svalbard :.
     Après avoir découvert avec stupéfaction l'existence de la Poussière, je me suis mis à chercher. Et c'est ainsi que j'ai découvert que Svalbard existait réellement. Et ce n'est pas tout puisqu'un certain William Parry y a même posé les pieds Là encore, le savoir se trouve dans les encyclopédies.

Svalbard
 


     Svalbard, archipel de l'océan Arctique, situé entre la Norvège et le pôle Nord, appartenant à la Norvège. Cet archipel englobe toutes les terres situées entre 74° et 81° de latitude nord, et entre 10° et 35° de longitude ouest. Le charbonnage est la principale activité industrielle. Découvert au XIIe siècle par les Vikings, l'archipel comprend le Spitzberg, l'île Blanche, l'île du Roi-Charles, l'île Hope et l'île aux Ours. Il est habité par des Norvégiens, des Russes et quelques Polonais. Svalbard est cité dans les toutes premières histoires norvégiennes. Les îles ont été redécouvertes lors d'une expédition hollandaise menée par le navigateur Willem Barents en 1596. Au XVIIe siècle, les chasseurs de baleines s'y sont installés. Toutefois, aucune colonie ne fut fondée jusqu'à ce que les Norvégiens commencent à exploiter les mines de charbon dans les années 1890. En 1920, la revendication des îles par la Norvège fut officiellement reconnue par le traité de Paris. Les îles furent le point de départ de plusieurs expéditions polaires, comme celle de sir William Parry en 1827, celle de Fridtjof Nansen, en 1893, et celle de Roald Amundsen et de Umberto Nobile en 1926.

Entité politique dépendante
Localisation :
Océan Atlantique
Population :
3 309 (1991)
Superficie :
62 049 km²

Spitzberg, Svalbard, Norvège
 

     Loin au-delà du cercle polaire arctique s'étend un archipel couvert de glace du nom de Svalbard, c'est-à-dire "côte froide". Près de 60 % de la superficie de ces îles montagneuses de Norvège sont recouverts de glaciers et de champs de neige. Sur l'île de Spitzberg, la plus grande de l'archipel, quelques vallées sont libres de glaces. Les glaciers ont creusé de profonds fjords sur le littoral dans le nord et dans l'ouest de l'île. Svalbard sert de base aux explorateurs de l'Arctique depuis 1773. Pendant l'hiver, sur les eaux peu profondes cernant les îles, flotte la banquise que les touristes viennent admirer en été. Au cours de l'année, les températures varient de -40°C à 15°C. La végétation se limite aux lichens, aux mousses et à quelques arbustes comme le saule polaire et le bouleau nain. Les animaux, en revanche, sont plus nombreux. On peut observer une multitude d'espèces d'oiseaux, des ours blancs, des rennes et le renard polaire. Les eaux polaires sont habitées par les baleines, les phoques et les morses.



 
William Parry

Sir William Edward Parry
 


     Explorateur britannique de l'Arctique dont les tentatives pour trouver le passage du Nord-Ouest et atteindre le pôle Nord se soldèrent par des échecs. Parry naquit à Bath. En 1819-1820, il fut le premier à naviguer au-delà de 11° de longitude ouest dans l'Arctique et il découvrit un territoire considérable, comprenant le détroit de Barrow, le détroit du Prince-Régent, la baie de Melville et le canal de Wellington, dont il effectua des relevés. En 1821-1823, Parry passa deux hivers sur la presqu'île de Melville pour y effectuer des observations scientifiques et étudier les Inuits (Eskimos). Après une nouvelle recherche infructueuse du passage du Nord-Ouest en 1824-1825, son navire quitta le Svalvard en 1827 pour le pôle Nord. Avant de faire demi-tour, son équipe atteignit 82° 45' de latitude nord, à proximité du pôle Nord, qui resta inexploré jusqu'en 1876.
Svalbard University
Des ours sur le campus

     L’université de Svalbard, sur l’île norvégienne du Spitzberg, a plus d’une raison d’être renommée. Tout d’abord, c’est le campus le plus septentrional au monde, installé dans une zone parsemée d’installations internationales aux frontières de l’exploration scientifique. L’université en tant que telle est reconnue pour être un centre d’excellence, se spécialisant dans les changements climatiques, et la biologie marine. De plus, il n’y a pas moins de quatorze professeurs sur le campus, ce qui offre probablement le meilleur taux de professeurs par élèves de par le monde.

     Encore plus surprenant, cependant, est le fait que Svalbard est le seul campus en Europe où les étudiants sont couramment armés par les autorités universitaires. La sécurité est là-bas une grande question, et à leur arrivée, les étudiants doivent maîtriser des aptitudes telles que charger de la meilleure des manières un traîneau, se signaler au passage d’un hélicoptère ou encore apprendre à se protéger des attaques d’ours polaires. Le risque d’attaque de ces créatures et si élevé que les étudiants ont pour consigne de ne jamais s’aventurer à l’extérieur sans leurs armes.

     Mis à part les ours, Svalbard est un lieu formidable en tant qu’étudiant, notamment pour les sports d’hiver. Grâce aux courants chauds du Gulf Stream, c’est l’un des lieux les plus tempérés dans l’Arctique, avec des températures de seulement de moins vingt degrés en hiver, à comparer aux moins cinquante atteints dans certaines parties du Canada qui sont bien plus au Sud. L’été, il peut faire suffisamment chaud pour bronzer.


 
Copyright
Atlas Mondial Microsoft ENCARTA Edition 1998 © & (p) 1995-1997 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

© & (p) 1995-1997 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

"Svalbard", Encyclopédie Microsoft® Encarta® 2001. © 1993-2000 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Martin Rogers/Woodfin Camp & Associates, Inc. © & (p) 1995-1997 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

"Parry, sir William Edward," Encyclopédie Microsoft® Encarta® 2002 en ligne

http://encarta.msn.fr © 1997-2002 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

photo Université de Svalbard : The University Centre in Svalbard

Merci à Gabalt de m'avoir fourni "svalbard" sur Encyclopédie Microsoft® Encarta® 2001

Merci à Haku pour avoir traduit l'article sur l'université de Svalbard.

  publicité  

  publicité