Menu
Rendez-Vous
A la Croisée des Mondes
Philip Pullman
Cittàgazze
Partenaires

Sraf Network

btts

Statistiques



Hit-Parade



Follow Twittagazze on Twitter

Partager

menuAccueil Forum Encyclopaedia Tchat F.A.Q Meeting menu Flux RSS menu
 
  Synopsis | Extrait | Critique | Liens | Galerie | Acheter  
   
  Rencontre avec Philip Pullman

Nicholas Tucker

Rencontre avec Philip Pullman

Détails :
  • Titre original : Darkness Visible
  • Traduction : François Gallix
  • Editeur (France) : Gallimard Jeunesse
  • Sortie : 28 octobre 2004
  • 223 pages

 
   Fils d'un pilote de chasse de la R.A.F., Philip Pullman est né à Norwich en 1946. Déménageant d'une base à l'autre, la famille s'installa quelques temps dans ce qui était alors la Rhodésie du Sud. En revenant en Angleterre, Philip et Francis, son frère cadet, apprirent que leur père était mort au Kenya dans un accident d'avion pendant un raid contre les rebelles Mau Mau. Les deux garçons ne l'avaient guère connu car il n'était pas souvent à la maison. Il fut décoré de la Croix des héros de l'air à titre posthume ; une photo de presse montre Philip, âgé de sept ans, avec Francis , devant le palais de Buckingham, juste après que sa mère ait reçu la médaille au nom de son défunt mari.

   Des année splus tard, en consultant des papiers, Pullman découvrit que ses parents avaient l'intention de divorcer à l'époque du décès de son père. Cette nouvelle lui causa un terrible choc car le secret avait été bien gardé. Mais, même sans cette révélation, qui survint alors que sa carrière de romancier était déjà bien engagée, il n'est pas étonnant que les personnages de ses histoires aient souvent des problèmes avec leurs parents - problèmes dont les racines plongent dans un passé lointain. On trouve aussi souvent des pères morts ou disparus dans ses romans, et Pullman se souvient qu'il fut "longtemps préoccupé par le mystère de ce qu'avait pu être son père".

   Ce mystère n'a pas encore été résolu car le romancier pense toujours que les raisons invoquées pour expliquer l'accident fatal de son père ne sont pas convaincantes. Pourtant, ses efforts pour en savoir plus n'ont toujours pas été couronnés de succès.

   De retour en Angleterre, les deux garçons habitèrent dans le presbytère de leurs grands-parents maternelS pendant que leur mère travaillait à Londres à plein temps. Le grand-père de Pullman, pasteur anglican, racontait aux garçons un grand nombre d'histoires extraites de la Bible et de récits qu'il avait entendu quand il remplissait la fonction de chapelain à la prison de Norwich. L'une de ses attributions consistait à accompagner les prisonniers à la potence.Ce travail supplémentaire était nécessaire car l'argent était rare à la maison. Mais les garçons ne surent jamais que leur grand-père avait des soucis financiers , car celui-ci n'aurait jamais voulu les inquiéter. Ce n'est que des années plus tard, quand Philip Pullman eut atteint l'âge adulte, que le clergyman lui fit part de la peine qu'il avait éprouvée à accomplir cette fonction.

   Cette souffrance personnelle ne l'éloigna pas de la religion, et Philip Pullman se souvient de son grand-père comme d'"un homme merveilleux, agréable, soucieux des autres, ainsi qu'un grand conteur". Il dit également de lui qu'il "fut celui qui l'influença le plus au cours de sa vie". Véritable chef de famille conformément à la tradition, grande figure du village, le pasteur savait également être jovial. Mais avant tout, c'était un homme "qui incitait par sa seule présence à bien se conduire". Pullman aime toujours beaucoup la langue des textes anciens, l'atmosphère et les décors de la Bible et des textes de prière - associés, dans son esprit, à son grand-père.

Texte original de Nicholas Tucker
Traduction de François Gallix pour Gallimard


        Discutez-en sur le forum :)     
 

  publicité  

  publicité