Menu
Rendez-Vous
A la Croisée des Mondes
Philip Pullman
Cittàgazze
Partenaires

Sraf Network

btts

Statistiques



Hit-Parade



Follow Twittagazze on Twitter

Partager

menuAccueilForumEncyclopaediaTchatF.A.QMeetingmenuFlux RSSmenu
 
Cittàgazze in London


Dakota Blue Richard fut la première actrice à nous être présentée. Ravissante dans sa robe verte, elle répondait de façon très assurée aux questions des journalistes réunis autour de la table. Sa mère était présente assise à proximité. Dakota se tournait parfois vers elle pour requérir son approbation avant de répondre à une question. Une responsable de New Line était également présente à ses côtés. A noter que Dakota parle beaucoup avec ses mains.

Connais-tu l’histoire de ton nom ?
Je crois que ma mère voulait un nom de lieu, mais celui d’un lieu qui n’avait encore pas été utilisé beaucoup auparavant. Un qui était assez original. Et je crois que blue – eh bien elle voulait une couleur au début - et 'blue' est le surnom de mon père.

Et s’est-on moqué de toi quand tu étais petite, au sujet de ton nom, car ce n’était pas Mary ou Colleen ?
Non, Non on ne s’est jamais moqué de moi. Tout le monde disait que j’avais un nom génial.

Et quand on lit les notes préparatoires, il est dit qu’ils n’avaient aucune idée que ce nom serait célèbre. Y a t-il plus à dire à ce sujet que de simplement avoir le rôle principal, en ce qui concerne ton nom ?
Oh, non.

Je voulais te demander, je crois que tu as vu la pièce du National Theatre -
Oui
Et qu’à ce moment là tu disais que tu voulais jouer Lyra. Qu’est ce qui te lie à Lyra ?
Eh bien, j’aime bien le fait qu’elle soit un peu rebelle, mais que derrière cela elle soit assez loyale à ses amis et qu’elle irait au bout du monde pour les sauver.

Tout au long du film, tu parles à ton animal, ton daemon, mais il n’était clairement pas là pendant le tournage. Peux-tu parler de ce processus qu’est parler à des effets spéciaux?
J’ai trouvé cela très difficile, pour être honnête. Car quand en temps normal vous jouer avec quelqu’un vous réagissez à ce qu’ils font. Ils vont dire leur réplique, et vous allez réagir avec les vôtres. Et vous vous faites travailler l’un l’autre. Mais quand il s’agit d’un sac vert, il n’y a rien sur quoi réagir. Il vous faut tout imaginer, mais le truc c’est qu’on ne peut pas vraiment imaginer car on ne sait pas à quoi ça va ressembler au final. Et j’ai trouvé ça très dur. J’ai été assez chanceuse, il y avait un gars nommé Tommy qui était marionnettiste et il faisait bouger Pan et les choses du genre, et j’avais aussi Nonso, qui me faisait la voix de l’ours.

Pour continuer sur cette question, as-tu été surprise de voir le produit final, et l’aspect des daemons?
Je ne l’ai pas encore vu. Je le verrai pour la première fois mardi à la première.

Tu as la chance de faire cela à neuf ans, qu’en était-il en réalité, de passer des mois à faire ce film épique?
Oh, c’était génial! Je veux dire, j’ai aimé tout ça. Lyra est un tel personnage, tout comme l’ensemble des personnages des livres de Pullman. Mais j’aime plus particulièrement Lyra et je me sens vraiment chanceuse de la jouer. Et tout ce qu’elle fait, c’est si sympa et marrant !

Qu’est-ce qui a été pour toi le plus sympa ? Avoir à monter un ours polaire ?
Ouais – ça en faisait partie, et vous savez, battre tous ces méchants – ça aussi c’était fun.

Qu’en est-il de Nicole : elle a un double-jeu et est très en colère dans quelques scènes.
Je dois dire qu’elle joue si bien qu’il est très facile d’en être effrayée. Surtout dans une scène où elle était particulièrement méchante, ils disent 'action' et elle change soudain complètement. Et cela peut être très terrifiant la première fois, car ce n’est pas quelque chose à laquelle vous êtes habitué.

De la voir passer de -
Oui, de Nicole à la monstrueuse Mrs. Coulter (rires).

T’ont-ils dit quelque chose concernant ton accent?
Euh, je ne sais pas, on a essayé plusieurs accents. Mais je pense que c’était plus simple de rester proche du naturel. Car c’est très simple de le changer en cours de route.

Dans certaines scènes, cela semblait plutôt sérieusement prononcé.
Oui, je pense que c’est le cas des premières scènes.

Il y en avait des plus tardives dans le film, mais il est possible que tu les aies filmées...
Oui, mais je pense également que vous pouvez faire la différence entre quand elle est avec Mrs. Coulter également car elle essaie de parler comme Mrs. Coulter le fait afin de paraître distinguée ou des trucs du genre, quand bien même elle ne le souhaite pas.

Peux-tu nous dire – je suis assez ancré dans la science fiction – quelles étaient tes opinions quant à la fantasy et la science fiction en général?
Oh, j’aime beaucoup. Ma mère dit que regarder des films de fantasy, ça permet d’expérimenter les choses les plus magiques, les plus brillantes. D’un autre côté, vous savez, ça permet d’expérimenter les pires choses, les plus terrifiantes. Mais dans le confort de votre maison ou de votre cinéma. Et j’aime tout simplement ça.

Aimes-tu la série des Harry Potter, dans ce cas ?
Oui, oui. Les livres ou les films?
Les deux.
Les deux, oui.

Tu as lu les livres entièrement et tu as également vu les films?
Oui, ma mère me lit les livres car on a ainsi commencé quand j’étais petite et on continue à les suivre ensemble.

J’ai lu que tu avais rencontré les acteurs, t’ont-ils donné des conseils pour vivre ta célébrité à ton jeune âge?
Nicole Kidman, j’ai récupéré un exemplaire du livre et l’ai fait signé par tout le monde et Nicole a écrit "Reste égale à toi-même" et je pense que c’est très important. Car si ce n’est pas le cas, les choses vont aller de travers.

As-tu rencontré l’équipe des Harry Potter?
Oui, en effet. La compagnie m’a amené à une expérience de travail sur le plateau des Harry Potter pour parler avec des gens qui avaient été dans la même situation que moi. Et qui y étaient passés par le même âge.

Qu’en as-tu appris, pour ce qui est de porter le poids d’un film – quels conseils donnerais-tu au prochain enfant à connaître cette situation ?
Je dirais juste d’en profiter. Si vous n’en profitez pas, vous ne devriez pas le faire. Si vous voulez commencer à jouer, il vous faut passer des auditions. Et si vous êtes refusé, il ne faut pas penser que vous êtes mauvais ou quoi que ce soit, il vous faut toujours être content de jusqu’où vous êtes allé et être fier de vous-même.

Quels étaient les besoins pour porter un film de cette ampleur, les choses que tu ne t’attendais pas à voir; qui t’ont surprise et que tu as apprises à la volée.
Tous les machins qui ont trait aux écrans verts. C’était très perturbant; c’était très dur de faire autant de scènes sur écrans verts sachant que je n’avais aucune expérience de ce type auparavant.

La façon dont tu en parles semble dire que tu détestes ça...
Je n’aime pas trop, pour être honnête.

C’est pourquoi c’était aussi dur pour toi -
Oui

Je crois que Daniel Radcliffe a dit que la meilleure chose pour lui concernant le dernier Harry Potter était qu’il n’y avait pas de match de Quidditch où il serait suspendu à des câbles.
Oh non, je crois pas que ce serait pareil si j’étais suspendue à câbles, si je devais faire des choses de ce type. Je crois que c’était plutôt ce genre de choses liées à l’écran vert, que je devais faire avec de la neige au sol et du vert partout ailleurs, et je devais juste m’y retrouver au milieu de tout cela. Par contre, si j’avais eu à faire le genre de chose qu’Eva devait faire, par exemple, sur des câbles pour voler – quand bien même je sais qu’elle n’aimait pas trop ça, je suis sûre que j’aurais apprécié (rires).

Qu’en est-il de la suite? Depuis que tu as décroché ce rôle, tu es entrée dans le monde du cinéma mondial de la science-fiction/ fantasy où existent des conventions. As-tu été débordée par les propositions, sais-tu ce que sera ton prochain film, as-tu déjà quatre films de prévus par an, ou des choses du genre?
Non, j’ai toujours dit que je n’allais aux auditions de films qui me plaisent vraiment ou qui ont une très bonne histoire. Sinon je trouve qu’il n’y a aucun intérêt à jouer un rôle que vous n’aimez pas particulièrement. Ca dépend vraiment de ce qui se présente.

Donc vous n’avez pas encore décidé?
Non.

L’école te manque-t-elle quand tu n’y es pas, à tourner ceci ou encore "Secret of Moon Acre" ?
Oui, chaque jour. Surtout en ce qui concerne "Secret of Moon Acre" car c’était en Hongrie, pendant trois mois comme vous le savez, et il n’y avait pas d’autres enfants là-bas, sauf une, qui ne parlait pas anglais et moi je ne parle pas hongrois.

Etait-elle ta doublure?
Oui. On pouvait se parler chaque jour pour se dire bonjour, mais c’était à peu près tout. Et on se sent très, très seule, à ne pas avoir des gens de notre âge autour de nous.

Est-ce dur de se consacrer au travail scolaire, avec un tuteur ou ta mère sur place?
Oui, car vous ne savez jamais combien de temps vous allez travailler. Ça peut être une demi-heure, ou trois heures, et vous ne savez pas à quel point vous plonger dans le travail car on peut avoir à le quitter à tout moment. C’est très perturbant, passer de crier sur quelqu’un à faire des maths, puis de passer d’une bagarre aux sciences, puis de monter un ours polaire. Ceci vous perd vraiment.

Je voulais poser une petite question pour un magazine américain nommé Nickelodeon : quel serait la langue que tu voudrais apprendre et pourquoi?
Eh bien, j’apprends le français à l’école mais je voudrais vraiment apprendre le japonais.

Pourquoi le japonais?
Mes amis ont commencé il y a quelques temps et je trouve que c’est une langue très sympa.

J’ai entendu que tu voulais être professeur, pourquoi, et en quelle matière?
Je voudrais être remplaçante en école primaire juste pour en être une – en général les enfants n’aiment pas leurs profs et je voudrais être l’une de ces profs que les enfants aiment beaucoup et dont ils disent 'Oh, aujourd’hui j’ai cours avec Miss Richards' ou tout autre nom qu’ils me donnent (rires), et sont excités à cette idée.

Qu’en est-il de jouer, ne penses-tu pas que c’est une carrière?
Pas un job à plein temps, car seuls quelques rôles me plaisent vraiment. Et car je me sentirais vraiment seule loin de mon pays et de ma maison, ma famille et mes amis. Voyez-vous, vous ne pouvez pas construire de relation réelle sur un film car après trois ou six mois, quelque soit la durée du tournage, vous vous séparez.

Au sujet du fait que tu aies grandi avec ta mère...
Oui
Penses-tu que cela aide pour raconter le passé ou la condition de Lyra?
Je ne penses pas, car Lyra n’a aucune idée de ce qu’est le rôle de guide des parents. C’est pourquoi je pense qu’elle s’attache à Mrs. Coulter si vite car elle est vraiment désespérée de trouver quelqu’un pour la guider de façon parentale. C’est pour cela qu’elle admire Lord Asriel également autant. Sans savoir bien sûr que ce sont ses parents, et c’est aussi je pense pour cela qu’elle est déçue que par Mrs. Coulter, quand il s’avère en fait qu’elle n’est pas quelqu’un de gentil. Je pense que c’est pourquoi elle est déçue, car elle espérait trouver une mère.

Que penses-tu de la controverse et de tous ces dires soudains sur le film. Au Canada et aux USA je sais que des groupes catholiques l’ont attaqué, j’ai dit à quelqu’un : "Comment un film de 180M$ à effets spéciaux peut-il être un ratage ?" Mais il semble que de telles attaques ont bien eu lieu.
J’aimerais d’abord dire que je n’ai pas de religion. Et que je ne suis pas vraiment qualifiée pour donner une opinion. Mais je réalise que, bien sûr, il y a des éléments religieux dans le livre, de très puissants messages religieux. Ce n’est pas aussi évident dans le film. S’il y a des symboles religieux, ils ne sont pas pro ou contre. Et il faut y regarder à deux fois pour remarquer ces choses. Mais je ne pense pas que cela ait à être un problème pour quiconque. Ça n’y fait pas référence directement. Mais oui, je ne pense pas que ce devrait être un critère sur lequel les gens vont aller ou non voir ce film.

Quels sont tes sentiments vis à vis du tapis rouge? As-tu déjà récupéré ta robe?
Oui, c’est fait. Je l’ai eue hier matin.

Peut-on en demander la couleur, mais tu n’es pas obliger de donner des indices ou de dire quoi que ce soit.
Um...(pause pour rire, regarde sa mère) ce sont des couleurs légères.

En es-tu satisfaite?
Oui, oui.

Nous t’avons demandé à quel point ceci avait été dur, mais qu’est-ce qui a été le plus fun en réalisant ton rêve et en jouant ce merveilleux personnage, on l’espère dans les deux prochains films ?
Pouvoir rencontrer tout le monde. On rencontre des gens adorables, et d’autres très intelligents sur des plateaux de tournage, oui -

As-tu ta propre boussole d’or?
Oui, j’en ai, j’en ai. Ils m’en ont donné un en cadeau.

As-tu déjà pensé à avoir ton propre daemon et quelle forme animale il aurait?
Oui, je pense que ce serait sûrement un lémurien, un lapin blanc ou un hérisson.

Combien de fois t’as-t-on posé cette question?
(rires) Je ne les compte plus.

As-tu lu le premier livre mais pas les deux autres?
Non, j’ai lu les second et troisième livres. Je ne m’en souviens pas entièrement, car cela remonte. Je me souviens des principaux faits.

Comment es-tu entrée dans le personnage? Comment t’es-tu préparée? En lisant le livre, ou...
J’ai relu le livre avant le début du tournage. Moi et ma mère l’avons parcouru et relevé des choses que Lyra pense et ressent à propos des gens et des lieux mais également, moi et Chris avons eu quelques répétitions avec certains acteurs.

Quels sont les types de films que tu préfères aller voir?
Je n’ai pas de type préféré, ça dépend des films.

Es-tu inquiète de finir comme Lindsey Lohan et Britney Spears dans dix ans?
Um...(l’assistance rit et donne une réponse : 'non')
Grâce à nos camarades d'hisdarkmaterials.org, nous vous proposons de découvrir les interviews de Dakota dans les autres salles.

Ainsi nous avons entendu parler de la boîte à jurons ? Combien d’argent il y avait-il dedans à la fin ?
Euh, il devrait y avoir environ 200 livres, mais finalement c’est quelque chose comme cent et des poussières, parce que Daniel me doit toujours de l’argent ! Il dit que c’est sur sa note.

Y avez-vous mis de l’argent ?
Non !

Vos collègues disent que vous vous êtes déchaînée pendant le film et que vous êtes allée à l’école pendant les pauses. Qu’est-ce qui vous donne confiance pour faire un film qui repose sur vos épaules ?
Hum… Je ne sais pas… C’est venu comme ça en quelque sorte. Je veux dire que je ne pense pas qu’il y a vraiment quelque chose qui peut vous préparer à faire quelque chose d’aussi énorme, mais vous avez juste à trouver le moyen de le faire.

Comment l’avez-vous ressenti ? Je sais que je vous ai parlé et que vous avez trouvé bizarre de parler à toutes ces marionnettes, vous aviez à câliner des blocs de polystyrène… Comment ressentez-vous cela une fois sur l’écran ?
Je ne l’ai pas vu encore. La première fois que je le verrai sera mardi.
Au cinéma ?
Ils nous ont demandé si on voulait le voir, et nous avons dit non, parce que je pense que ce sera encore plus spécial de le voir à la première parce que mes amis seront là eux aussi.

Comment était l’audition ? Etait-ce effrayant, étiez-vous passionnée ?
J’étais nerveuse, mais je ne pense pas que j’étais aussi nerveuse que j’aurais pu l’être, parce que bien sûr je n’espérais pas avoir le rôle. Je n’allais pas à l’audition en pensant « J’y vais pour l’avoir » et donc je n’étais pas aussi nerveuse que peut-être certaines autres personnes l’étaient.

Pouvez-vous nous parler un peu du travail avec Nicole, parce que vous avez quelques belles scènes avec elle ?
Oui, c’était vraiment très facile de travailler avec Nicole, parce qu’elle joue si bien, aussi si elle joue à être effrayante, alors elle est vraiment effrayante, et c’est ainsi bien plus facile pour moi de réagir face à elle.

Et sur Daniel ? Vous avez à vous entendre avec lui, je veux dire que vous jouez à vous entendre avec lui… Comment était-ce ?
Je n’avais rien vu dans lequel il était auparavant… Le film de James Bond n’était pas encore sorti, et un grand nombre de films qu’il avait faits étaient un peu trop adultes pour moi… Aussi je ne l’avais pas encore vu précédemment.

Que pensent vos amis de l’école à propos de ça ?
Ils pensent que c’est vraiment cool. Pour autant que je le sache, ils sont tous contents pour moi.

Aussi il n’est pas question de brimades pour vous, parce que vous êtes une star maintenant ?
Non, je n’ai pas subi de brimades pour cela.

Et à propos des livres ? Vous aviez 11 ou 12 ans quand vous avez eu le rôle. L’avez-vous eu parce que c’était un challenge ?
Ma maman m’a lu les livres quand j’avais environ 9 ans et oui, j’avais 11 ans quand j’ai auditionné pour la première fois et 12 nous avons tourné, et c’était un peu déroutant au début parce qu’il y a tant de profondeur dans le livre que bien entendu à 9 ans je ne pouvais pas tout comprendre. Aussi pour moi, c’était une sorte de douce et belle histoire pour enfants à propos d’une fille qui essaye de sauver son ami et il y a beaucoup de super personnages. Et ensuite j’ai vu la pièce de théâtre, et cela m’a en quelque sorte aidée à comprendre un peu mieux, et nous avons relu le premier livre avant de commencer à tourner.

Quand Chris vous suggère des choses, vous guide-t-il en chemin ?
Bien sûr, il m’a dirigée, mais je ne sais pas… Il n’y a pas vraiment de choses qui peuvent vous préparer pour quelque chose de ce genre – c’est une chose à si énorme – de commencer en n’ayant jamais joué avant d’avoir un aussi grand rôle. C’est vraiment difficile de s’accoutumer. Chris a beaucoup aidé pour comprendre comment tout marche et m’a aidé à comprendre Lyra et autres. Mais il y a si peu que n’importe qui aurait pu faire.

Que pensez-vous de Lyra ? Voudriez-vous être son amie ?
Si elle était une véritable personne ? Je pense que nous sommes trop semblables dans le sens où nous sommes toutes les deux obstinées… Nous nous disputerions. J’adore la jouer parce que je vois beaucoup d’elle en moi, mais je ne pense pas que nous pourriez vraiment être amies.

Etes-vous une personne rebelle vous-même ?
Pas tellement rebelle… C’est juste… Lyra adore parler, et moi aussi, probablement plus que je ne le devrais, et vous savez, nous sommes toutes les deux très curieuses, et je pense pour être honnête que nous nous porterions mutuellement sur les nerfs, parce que si vous regardez bien, beaucoup d’amis de Lyra (et je ne dis pas ça à propos de mes propres amis), beaucoup d’amis de Lyra sont très naïfs et ils la croient quand elle raconte des histoires, ils l’admirent, tandis que je ne pense pas que je suis aussi naïve que Roger, je ne vois pas tellement de lui en moi. Et cela pourrait poser quelques petits problèmes.

Quels sont les avantages de rester toute la journée dans votre hôtel quand les gens de partout dans le monde vous posent des questions ? Est-ce que ce fut une expérience étrange ?
Ce le fut, et ça l’est toujours. Je pense que c’est quelque chose dans ce genre… C’est vraiment étrange.

Qu’est-ce qui vous aide à rester terre à terre ? Je veux dire… vous êtes si jeune, il doit y avoir des fois où vous pensez que vous êtes une star de cinéma… Il doit y avoir quelque chose qui vous permet de rester concentrée et de garder les pieds sur terre ?
Je pense que le fait que j’aie mes amis autour de moi, et je veux dire, mes amis aiment se moquer de moi, et j’ai ma maman aussi… Elle est très douée pour me calmer.

Avez-vous eu des scènes quand vous avez lu le livre ou la pièce de théâtre pour lesquelles vous avez pensé « Je voudrais vraiment jouer cette scène » ? Non, pas dont je me souvienne particulièrement. Justes toutes… juste Lyra.

Qu’aimez-vous dans le fait de jouer ?
J’aime le fait que vous avez certaines libertés – vous pouvez tout faire, et en même temps ce n’est pas vous qui faites tout ça, c’est votre personnage, et vous n’avez jamais à vous sentir embarrassé, parce que ce n’est pas vous.

Il est probable qu’ils vont faire les films 2 et 3, que vous connaissez et dont Chris a parlé – vous irez jusqu’au bout. Avez-vous conscience que c’est une grande décision à prendre ? Etes-vous nerveuse pour cela ? Il y a-t-il quoi que ce soit pour un jeune enfant, choisi dans le milieu de sa croissance et à l’école, il faudra en sortir quelque chose, non ?
J’espère que cela n’affectera pas trop ma vie normale, parce qu’à tout moment lorsque je ne travaille pas je retourne tout simplement à l’école et je suis une enfant normale, et j’espère que cela n’affectera pas cette partie de ma vie trop radicalement – même si c’est amusant, je veux juste être une enfant normale aussi et je ne veux pas que les gens de mon école me voient différemment de celle que je suis.

Qu’aimez-vous faire ? Faites-vous du sport ?
Je ne sais pas… J’aime un peu chanter et danser, des trucs comme ça… En général juste traîner avec mes amis.

Vous avez des groupes favoris ?
Un des groupes que j’aime en ce moment s’appelle The Output – ils sont assez récents, et j’aime bien Kate Nash aussi, Plain White Teeth… Des gens comme ça.

Etiez-vous un peu intimidé de rencontrer Nicole Kidman ? Parce que c’est une grande star, vous l’aviez probablement vue quelque part.
Oui, bien sûr, je pense que c’est très dur pour les nerfs de rencontrer des gens que vous avez vus quelque part auparavant, et vous n’êtes pas sûr de ce que vous allez trouver avec eux, comment ils sont – vous avez vu les gens jouer un personnage, et puis vous pensez qu’ils sont comme leur personnage, ce qui peut être vraiment trompeur, comme si vous aviez vu Nicole dans quelque chose comme cela, ensuite vous pensiez instantanément qu’elle donne la chair de poule, qu’elle est étrange et désagréable, très lunatique, et je pense que c’est vraiment très trompeur. Toute l’équipe et tout le casting étaient vraiment charmants, et ils n’y a vraiment pas de quoi avoir peur des nouveaux venus.

Vous passez beaucoup de temps à l’écran avec Iorek et Pan. A quel point était-ce difficile d’imaginer ce que serait le résultat final ?
Non. C’était la partie qui a fait tout ceci si difficile. Nous avons le sac vert et une personne lisant la voix. A part la voix, vous n’aviez vraiment rien d’autre. Je veux dire que si vous saviez à quoi cela ressemblerait, cela serait bien, parce que vous pouvez l’imaginer et réagir en conséquence, mais autrement il n’y avait rien.

Ainsi, Ian McKellen était là quand vous faisiez les scènes ?
Non, il y a beaucoup de scènes avec Iorek et compagnie, et je n’ai jamais rencontré Ian McKellen.
Et pour Freddie Highmore ?
Oui, je l’ai rencontré. Mais non, nous n’avions aucun d’eux pour faire les voix de l’ours sur le plateau.

J’ai entendu que dans la prochaine partie il y aura une sorte de romance. Vous êtes-vous penché sur ce point ? Est-ce embarrassant ?
Bien sûr, il y a cela, et puis il y a mes amies qui vont me tuer. Cela dépend vraiment de qui c’est.

Nous nous souvenons tous de Harry Potter avec Daniel Radcliffe, avec qui il y avait tant dans ce premier baiser… Il y aura un peu de ça avant le film, de la promotion du film avec cela. Cela vous rend-il nerveuse ?
En quelque sorte, oui, et en quelque sorte, non. Je pense que c’est une chose étrange de penser à cela et que c’est très inconfortable, mais non, j’espère qu’ils ne vendront pas le deuxième film sur cette base-là. (Rires)

Quel était le meilleur moment pendant la production ? Il y avait-il certaines scènes ou certains passage où vous avez eu le plus de plaisir ?
La Scène à Bolvangar – toute la séquence était ma favorite du tournage. C’était vraiment amusant.

Bon, avez-vous eu à travailler avec beaucoup de personnes, au lieu d’avoir juste à parler à une sorte de marionnette ?
Oui.

La scène où ils essayent de séparer Pan de vous, cela semble terrifiant. Etait-ce vraiment aussi effrayant que cela le semble ?
Non, la chose amusante est que ce jour-là j’étais un peu surexcitée et donc j’essayais de canaliser mes ricanements hyperactifs en cris et pleurs et cela a aidé, mais je ne sais pas, je ne pense pas qu’ils ont tourné quoi que ce soit dans les coulisses ce jour-là.

J’aurais adoré voir ça.
J’étais juste assise là et j’aurais probablement juste dit quelque chose…

Avez-vous vu Daniel Radcliffe comme une sorte de force – un frère dans l’esprit, pour parler ainsi – avez-vous vu ce qu’il fait ?
Je ne sais pas, je pense… oui, nous partageons ça, mais je ne pense pas que je ne connaisse vraiment assez pour penser à lui en ces termes.

  publicité  

  publicité