Menu
Rendez-Vous
A la Croisée des Mondes
Philip Pullman
Cittàgazze
Partenaires

Sraf Network

btts

Statistiques



Hit-Parade



Follow Twittagazze on Twitter

Partager

menuAccueilForumEncyclopaediaTchatF.A.QMeetingmenuFlux RSSmenu
 
     
  Nef(2) :

Et dans ce nouvel univers évolue une pléiade de personnages. A commencer par Lyra, l’héroïne, qui impose sa présence tout au long du film. Dakota Blue Richards, découverte parmi 10.000 autres jeunes filles, avait déjà pour elle le caractère bien trempé de Lyra. Elle a du néanmoins fournir un jeu irréprochable, étant la star du film. Défi qu’elle remporte haut la main. Dakota ne joue pas Lyra, elle l’est.

L’autre star du film n’est autre que Nicole Kidman, qui incarne Mrs Coulter. Aux premières images vues ces derniers mois, je craignais de voir plus l’actrice que le personnage. Il s’avère en fait que l’actrice australienne s’est glissée à la perfection dans la peau de son rôle, éclipsant tous mes à priori. Elle a su saisir chaque subtilits et nuance de son personnage et passer en un clin d’œil de la gentillesse à la cruauté.

Tandis qu’à notre grand regret Eva Green est peu présente dans le film, beaucoup d’importance a été donnée aux rôles d’arrière-plan tels que les domestiques. Ils sont toujours là, présents, réagissant à la scène, apportant encore plus de vie aux images. Parfois, on pourrait presque se croire témoins directs de l’action.

L’action justement qui est à l’origine d’une déception. Peu de temps avant Cannes, Daniel Craig était parti tourner quelques nouvelles séquences en Suisse. Cette scène (en partie déjà vue sur le net) a le malheur de couper le rythme du film en n’apportant rien à l’histoire. On a réellement le sentiment qu’il fallait donner une scène d’action au James Bond en titre.

Autres personnages essentiels à l’histoire, les Ours sont très réalistes. Et ils ont cette touche supplémentaire qui les rend humains. Tout passe par les yeux. Ceux de Iorek reflètent bien une certaine tristesse et sagesse là où ceux de Ragnar (anciennement Iofur) expriment l’agressivité. Chris Weitz n’a pas eu peur de faire figurer des scènes de violence dans son film. Le combat final des deux ours est très brutal, allant jusqu’à faire voler la mâchoire du vaincu.

 
     
   Tous nos avis : Nef | Haku | Min | le DVD Partager

  publicité  

  publicité