Menu
Rendez-Vous
A la Croisée des Mondes
Philip Pullman
Cittàgazze
Partenaires

Sraf Network

btts

Statistiques



Hit-Parade



Follow Twittagazze on Twitter

Partager

menuAccueilForumEncyclopaediaTchatF.A.QMeetingmenuFlux RSSmenu
 
La Boussole d'Or s'habille d'une somptueuse orchestration ! :.
Jeudi 06 Décembre 2007 - 03:44:10 par Sei - Détails - article lu 1726 fois - - -

Le compositeur Jamie Christopherson partage un peu de sa musique... et bien plus.



Par Alex Van Zelfden



4 décembre 2007, USA – De nos jours, les jeux vidéos basés sur les productions hollywoodiennes utilisent les acteurs des films, atouts de l'art, et de nombreuses autres ressources durant la production. L'on pourrait donc s'attendre à entendre la musique du film dans le jeu vidéo, mais cela fait en réalité figure d'exeption.



La nature linéaire des films appelle une musique synchronisée à ce qui se passe à l'écran, ce qui implique que le processus de composition se déroule vers les productions de la production du film, lors du montage final – souvent trop tard pour être utilisé par les développeurs.



En effet, la musique est habituellement insérée plus tôt dans le développement, puisque le nature même du jeu vidéo fait qu'il ne demande pas un accompagnement musical à chaque explosion ou chaque mouvement d'épée. La musique doit être le reflet des actions du joueur : par exemple, un thème d'exploration peut se transformer en thème d'action puis revenir sur un thème d'exploration sans que celà ne soit pour le moins choquant.



Le résultat de la différence entre ces deux formes d'art est qu'un jeu basé sur un film et le film en lui même requièrent deux partitions totalement différentes. Et il est intéressant de voir que les bandes originales des jeux se tiennent généralement plutôt bien en rapport avec leurs cousines plus en vue. Selon certains, quelques bandes originales – comme les jeux vidéos issus de King Kong ou Harry Potter et l'Ordre du Phénix, respectivement composées par Chance Thomas et James Hannigan – sont même meilleures que leur contrepartie du grand écran.



Un trait d'or



Avec la sortie de La Boussole d'Or pour consoles, le 4 décembre, et le film au cinéma trois jours plus tard (aux USA et au Royaume-Uni NdT), il y'aura déja plus d'une occasion de comparer les deux bandes originales. Et avec l'excellente orchestration écrite par Jamie Christopherson pour le jeu, ce sera sûrement un concours très serré !








Christopherson n'est pas un étranger de la composition pour les jeux vidéos sous license, avec des titres comme Les rois de la glisse et Le Seigneur des Anneaux : la Bataille pour la Terre du milieu II, mais La Boussole d'Or était porteuse d'un challenge unique. Avec moins d'un mois pour enregistrer près de 80 minutes de musique – chacune d'elles devant être approuvée par New Line Cinema, en accord avec l'éditeur et le développeur du jeu – il ne restait guère de temps pour se reposer. Mais avec une solide équipe d'assistants, de l'orchestration au mixage, et quelques musiques composées par Cody Westheimer et Deddy Tzur, Christopherson était capable de produire une expérience musicale surprenante pour le jeu.



« C'était apparemment le début du jeu qui demandait une approche totalement originale », nous raconte Christopherson. « Je n'ai pas essayé d'imaginer à quoi pourrait ressembler la musique du film, mais à la place, j'ai essayé de traiter le jeu comme une entité indépendate, qui demandait un cheminement autre que celui du film. » Les producteurs du jeu m'ont demandé d'écrire une partition basée sur mon propre style, et m'ont laissé une grand choix parmi mes goûts personnels. Au vu de cela, il m'a été possible de faire preuve d'une plus grande liberté de création que sur les autres jeux basés sur des films sur lesquels j'ai travaillé.» Ce n'était pas du tout différent que de travailler sur n'importe quel autre projet original.»


Christopherson a commencé d'écrire la musique de La Boussole d'Or au début du mois de juillet 2007. « Comme j'ai été mandaté très tard, toutes les grandes séquences étaient déja prêtes », dit-il, « J'ai pu ainsi avoir accès à de nombreuses images qui m'ont permis de me plonger profondément dans les personnages et les éléments du décors. Les images et les vidéos sur lesquels j'ai travaillées étaient presque terminées, il était donc facile de trouver de l'inspiration pour les mettre en musique. Souvent, on ne me donne que quelques captures d'écrans et une description des personnages et des niveaux, ce qui est bien, mais revient à écrire la musique d'un film qui n'est pas encore tourné. »

Détails
Jeudi 06 Décembre 2007 - 03:44:10
Sei
Source : IGN
Ce document a été écrit ou traduit par son auteur pour Cittàgazze. Si vous souhaitez utiliser ce document sur votre site, intégralement ou non, veuillez s'il vous plait en faire la demande à l'auteur et placer un lien vers Cittàgazze.
Ce document est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

  publicité  

  publicité