Menu
Rendez-Vous
A la Croisée des Mondes
Philip Pullman
Cittàgazze
Partenaires

Sraf Network

btts

Statistiques



Hit-Parade



Follow Twittagazze on Twitter

Partager

menuAccueil Forum Encyclopaedia Tchat F.A.Q Meeting menu Flux RSS menu
 
Philip Pullman: comment le Pays de Galles a inspiré sa vie et son œuvre :.
14 Avril 2013 - 13:40:41 par Haku - Détails - article lu 1086 fois - - -

Philip Pullman: comment le Pays de Galles a inspiré sa vie et son œuvre

BBC
Mars 2013


Dans quelle mesure les œuvres les plus connues de Pullman ont été inspirées par ses années de formation au Pays de Galles?



La trilogie de Philip Pullman A la Croisée des mondes trouve ses racines dans les oniriques clochetons d’Oxford, autour desquels sa jeune héroïne Lyra Belacqua rode la nuit. Si les liens entre Pullman et Oxford sont forts, c’est un tout autre monde, très différent, un paysage plutôt qu’un horizon urbain, qui a aidé à former la vie et l’œuvre de l’auteur.

Pendant près de dix ans pendant son enfance, Philip Pullman a vécu à Llanbedr en Ardudwy, au nord du Pays de Galles, et est allé à l’école à Harlech. Cela fut un bref chapitre de la vie de l’auteur de 67 ans né à Norwich, qui avait déjà vécu avec sa famille de militaires britanniques en Australie, en Afrique et en Europe, lui qui vit désormais dans l’Oxfordshire. Pourtant, d’après Pullman, ce fut une expérience structurante qui le prépara au reste de sa vie.

"Je savais que je voulais écrire des livres", a expliqué l’auteur dans le documentaire de la série de la BBC Wales, Great Welsh Writers. "Je savais que c’était ce que je voulais faire, et c’est de cette époque passée au Pays de Galles que j’ai acquis ces ambitions et cette sensibilité".

Pullman avait sept ans en 1953 quand son père, Alfred, un pilote de la RAF, meurt dans un accident d’avion et que sa mère se remarie. En 1957, après que son beau-père, un expert en vol téléguidé, déménage à la base de la RAF de Llanbedr, Pullman échange son école primaire de Londres pour le collège Ysgol Ardudwy.




Dès son premier jour à Ysgol Ardudwy, l’accent anglais de Pullman a provoqué une bagarre


Il se remémore d’une bataille lors de son premier jour après avoir été apostrophé au sujet de son accent anglais. "Ce fut ma première leçon de gallois" dit-il. Ardudwy, niché entre la Tremadog Bay et les monts du Rhinogydd, est très présent dans la mythologie galloise. Ses personnages, ses paysagers et son atmosphère transparaissent également dans l’œuvre de Pullman.

Good God Corner



'Les dunes de sables, les vagues de l’océan et des cieux gigantesques, tout cela se retrouve dans son écriture'


En évoquant la beauté naturelle du lieu, il mentionne un lieu de la route liant Llanbedr à Harlech connu sous le nom de Good God Corner, nommé de la sorte en référence à l’exclamation généralement lâchée devant la vue qu’on y trouve. "Vous y trouvez la vue la plus époustouflante de la plage d’Harlech, explique Pullman. Une longue et large étendue de sable et les montagnes de Snowdonia dans le lointain. Cela revêtait à mes yeux la plus extraordinaire beauté. Il suffisait de la regarder – de la regarder et rêver – à la fin d’un jour d’été. Je n’oublierai jamais cela".

"On se trouve là au beau milieu d’un paysage extraordinaire et dramatique, explique l’ami d’école de Pullman, l’historien Professeur Merfyn Jones. Les dunes de sables, les vagues de l’océan et des cieux gigantesques, tout cela se retrouve dans son écriture".



Le pont original et intact près de la première demeure de Pullman dans la région



'Lettre d’amour à un paysage'

Terry Jones, l’auteur et star des Monty Python qui a grandi à Colwyn Bay, confirme. "Le nord du Pays de Galles structure votre vision du monde. C’est un lieu magnifique et je pense que c’est pourquoi (Pullman) dit que ce monde est magnifique".

Pullman qualifie son livre publié en 1990, The Broken Bridge de "lettre d’amour à un paysage". L’histoire d’une adolescente, Ginny, qui doit se battre pour démêler un tissu de secrets et de mensonges pour découvrir la vérité sur son passé, est sise au cœur d’un autre lieu typique de la région. "La première maison dans laquelle nous avons vécu, Beser, était située à la confluence de deux rivières, explique Pullman, l’Artro et la Nantcol. Il s’y trouve un petit pont, qui n’a jamais été effondré. J’ai juste inventé ce détail. C’est un lieu agréable pour se promener, s’y baigner, et s’y détendre". S’il a créé à partir des décors locaux pour ses romans, il a aussi créé à partir des habitants.



A 14 ans, Pullman était inspiré par son professeur d’anglais, Enid Jones


Un autre de ses camarades de classe, Derek Dobney, que Pullman se souvient d’avoir côtoyé à des fins néfastes après l’école, a été immortalisé dans sa série du New Cut Gang (publiés en 1994 et 1995) sous le patronyme de Thunderbolt Dobney, maître des créateurs de troubles d’un gang d’enfants des rues de Londres. Selon Prof. Jones, il existe des similitudes entre la vie de Pullman au Pays de Galles et les thèmes qui apparaissent dans son œuvre la plus appréciée à ce jour, la trilogie composée des Royaumes du Nord (1995), La Tour des Anges (1997) et Le Miroir d’ambre (2000).

'D’un monde à l’autre'

Dans les histoires, Lyra et Will, qui tout comme Pullman et Ginny dans The Broken Bridge ont perdu un parent, se meuvent entre des univers parallèles à l’aide d’un couteau mystique. "L’un des aspects étonnants d’A la Croisée des Mondes est la façon dont les personnages se déplacent d’une dimension à l’autre et d’un monde à l’autre, explique Prof Jones. Il y a dans son expérience une sorte de transposition de cet élément, comment il est passé d’une école, de plein d’amis gallois, à une existence très différente dans le monde de la RAF, un monde très anglais".



Dans le programme Pullman se rappelle écouter du jazz et s’imaginer que les clignotements lointains des lumières de Pwllheli et Criccieth de l’autre côté de la baie étaient en fait San Francisco


Au cœur des trois livres se trouve une église corrompue, cruelle et tyrannique, un thème qu’un troisième camarade de classe, Eryl Williams, rapproche des opinions acquises par Pullman durant ses années galloises. "Que ce soit l’antipathie à l’égard de la religion instrumentalisée ou du pouvoir institutionnalisé, ce sont je crois des attitudes et thématiques qu’il a adopté très jeune" explique celui-ci.

'Débats à l’école'

Le professeur Jones confirme : "Il poursuit nombre des débats que nous avions à l’école sur l’existence de Dieu, la nature de l’autorité, comment vivre avec une certaine intégrité, non seulement envers les autres mais aussi envers l’époque où nous vivons".

Pullman décrit lui-même son passif religion comme "assez conventionnel" : "J’allais à l’église chaque semaine, j’étais membre du chœur à l’église de Llanbedr... mais quand on lit des choses à l’adolescence sur les gens qui croient qu’il n’y a pas de Dieu, vous commencez à y réfléchir et en parler sans cesse. Et je suis aussi convaincu que possible ou tout comme que dans le monde que je peux voir, entendre et au sujet duquel je peux lire qu’il n’y a pas de Dieu. Dans cette mesure je suis donc athée. Je ne croie pas qu’il y ait ou qu’il y ait eu un Dieu en ce monde".

Peut-être que le principal tremplin vers l’écriture d’A la Croisée des Mondes fut Le Paradis Perdu, de John Milton, que Pullman fut encouragé à lire à haute voix en classe par sa professeur d’anglais, Enid Jones. Tout comme A la Croisée des Mondes, le poème de Milton explore le monde d’Adam et Ève et la chute de l’homme.




Pullman pense que son esprit a été “formé au Pays de Galles'


"Elle était une femme formidablement vive, sympathique, intéressante et pleine de savoir – et je lui dois énormément" reconnaît Pullman. Mais la trilogie, décrite par Terry Jones comme "l’un des titres les plus impressionnants et imaginatifs en langue anglaise” était encore bien lointaine dans la vie de Pullman. En septembre 1965 il s’est embarqué dans un train en direction d’Exeter College, à Oxford, et un nouveau chapitre de sa vie. "Je... suis immédiatement tombé amoureux de ce lieu, dit Pullman. Mais mon esprit était déjà en partie formé, il avait été formé par mon adolescence quand j’étais à l’école. Il avait été formé au Pays de Galles."

----
Philip Pullman - Great Welsh Writers a été diffusé le lundi 18 mars à 10h35 sur BBC One Wales. Des extraits du programme sont disponibles ici.
Philip Pullman a rejoint @BBCWales pour une séance de questions et réponses via Twitter depuis sa maison de l’Oxfordshire le mardi 19 mars.


Détails
14 Avril 2013 - 13:40:41
Haku
Source : BBC
Ce document a été écrit ou traduit par son auteur pour Cittàgazze. Si vous souhaitez utiliser ce document sur votre site, intégralement ou non, veuillez s'il vous plait en faire la demande à l'auteur et placer un lien vers Cittàgazze.
Ce document est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

  publicité  

  publicité