Menu
Rendez-Vous
A la Croisée des Mondes
Philip Pullman
Cittàgazze
Partenaires

Sraf Network

btts

Statistiques



Hit-Parade



Follow Twittagazze on Twitter

Partager

menuAccueilForumEncyclopaediaTchatF.A.QMeetingmenuFlux RSSmenu
 
Philip Pullman interrogé par Hester Lacey :.
25 Mars 2012 - 00:13:45 par Haku - Détails - article lu 891 fois - - -

Philip Pullman interrogé par Hester Lacey

FT Magazine, 16 mars 2012




Philip Pullman, 65 ans, est l’auteur de la trilogie A la Croisée des Mondes. Il a gagné la médaille Carnegie ainsi que la Carnegie des Carnegies. Il a été le premier auteur de littérature jeunesse à gagner le prix Whitbread (désormais renommé Costa). Il a été fait Commandeur de l’Ordre de l’Empire Britannique en 2004.


Quelle a été votre ambition la plus précoce ?
Dès que j’ai su que les livres avaient des auteurs, j’ai voulu écrire des histoires.

École privée ou publique ? Université ou bien directement salarié?
Ysgol Ardudwy, Gwynedd, un college/lycée local. Avant cela, un peu de tout, que ce soit en Australie, en Rhodésie du Sud, à Norfolk ou Londres. On voyageait par la mer à l’époque, et on se rendait compte des distances. Puis ensuite Exeter College à Oxford. J’ai eu une mention de troisième catégorie. C’est l’année où ils ont cessé de donné des mentions inférieures, sinon j’en aurais eu une. J’ai végété ensuite pendant un an avant de me lancer dans le monde de l’éducation.

Qui est votre mentor ?
Je ne pense pas en avoir, mais j’avais une très bonne prof d’anglais à l’école, Miss Enid Jones.

Êtes-vous en bonne forme physique ?
Pas du tout. Mais j’ai toujours été en bonne santé – il y a là une différence.

Ambition ou talent: qu’est-ce qui importe le plus pour atteindre le succès ?
Je répondais à cela dans La Magie de Lila. La fille y découvre que pour être artificière, elle a besoin de trois choses: de la persévérance, du talent et de la chance.

Avez-vous passé des tests de QI ?
J’ai réussi le 11+.

Comment vous situez-vous politiquement ?
J’ai toujours été à gauche, du côté des pauvres voulant recevoir une plus grosse part du gâteau. J’ai toujours voté contre les andouilles dont je veux me débarrasser.

Faites-vous attention à votre empreinte carbone ?
Oui. Je ne peux tout simplement pas comprendre les gens qui disent que le réchauffement climatique est en aucun cas du aux activités humaines. Ce sont des fantaisistes.

Avez-vous plus d’une maison ?
J’ai une maison, et un appartement à Londres que toute la famille utilise.

Qu’aimeriez-vous posséder que vous ne possédez pas encore ?
Une très bonne scie à onglet. Je travaille beaucoup le bois.

Quelle est votre plus grande extravagance ?
Les instruments de musique. J’aime la musique et mes deux fils sont musiciens. J’aime acheter des instruments et en apprendre les rudiments.

Où vous sentez-vous le plus heureux ?
Dans mon étude.

Quelles ambitions avez-vous encore ?
Je veux toujours écrire un meilleur livre que le précédent. J’ai abandonné l’idée de jouer au piano le second concerto de Prokofiev aux Proms de la BBC et l’espoir de jouer au foot pour l’équipe d’Angleterre.

Qu’est-ce qui conduit votre vie ?
L’ambition de dire certaines choses clairement, de raconter des histoires d’une manière telle qu’elles donnent l’impression de ne jamais avoir été racontées auparavant.

Quelle est la plus grande réussite de votre vie à ce jour ?
Faire vivre ma famille tout en faisant le boulot que j’aime.

Quelle a été votre plus grande déception ?
Chaque livre que j’ai écrit a été une déception en comparaison de ce que je croyais qu’il aurait pu être.

Que dirait le Philip Pullman de vos 20 ans s’il pouvait vous voir aujourd’hui ?
“Ce n’est pas si mal que ça.”

Si demain vous deviez tout perdre, que feriez-vous ?
Exactement la même chose qu’actuellement : aller dans mon étude et écrire trois pages par jour.

Croyez-vous au suicide assisté ?
Je crois que oui. Il serait terrible d’être dans un état de souffrance permanente, de n’attendre que la délivrance mais d’être maintenu en vie.

Croyez-vous à une vie après la mort ?
Non.

Si vous deviez donner une note sur dix à votre vie; à ce jour vous mettriez combien ?
Comme la plupart des gens, sept ou huit.

Si vous aviez des armoiries, qu’y verrait-on ?
Un oiseau de la famille du corbeau avec un diamant dans le bec. C’est l’image du conteur. Les conteurs volent toujours leurs histoires, toute histoire a déjà été racontée par le passé.


Détails
25 Mars 2012 - 00:13:45
Haku
Source : FT Magazine
Ce document a été écrit ou traduit par son auteur pour Cittàgazze. Si vous souhaitez utiliser ce document sur votre site, intégralement ou non, veuillez s'il vous plait en faire la demande à l'auteur et placer un lien vers Cittàgazze.
Ce document est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

  publicité  

  publicité